3G LTE : la technologie réseau mobile du futur

Le par  |  2 commentaire(s)
logo 3GPP

La 3G LTE est la technologie de réseau mobile qui remplacera le HSPA d'ici cinq ans. Mise en avant de façon plus distincte par rapport à ses concurrents, elle offrira des débits mobiles sans commune mesure avec l'expérience rencontrée actuellement, avec l'aspect de la téléphonie s'effaçant au profit d'un accès "broadband everywhere". Petit résumé de ce qui se prépare dès maintenant et des possibilités que cela ouvre à moyen terme.

LTE...cet acronyme pour Long Term Evolution, technologie qui appartient à la branche GSM et repose sur une base 3G WCDMA, prend une place croissante dans l'actualité des télécommunications depuis 2007 car sa technologie représente une voie de plus en plus sûre vers l'après 3.5G, au-delà du HSPA ( High Speed Packet Access ) et au seuil d'une future 4G encore dans les limbes...

Alors que l'Internet mobile et l'attrait pour les réseaux mobiles haut débit commence à frémir, les opérateurs et les équipementiers réfléchissent déjà à l'évolution des réseaux d'ici 4 à 5 ans. Le choix le plus pertinent de la technologie est crucial puisqu'il engage l'avenir de tout un pan du secteur des télécoms.

Car plusieurs technologies sont en concurrence pour devenir les prochains standards des réseaux mobiles et toute décision conduit à un engagement sur plusieurs années et à des investissements lourds. Une erreur d'appréciation à ce niveau aura des conséquences néfastes pour les entreprises qui ont fait le mauvais choix.


Trois technologies en concurrence
3gpp logoDes différentes possibilités qui émergent, une en particulier semble avoir le soutien d'un nombre grandissant d'industriels. C'est la technologie LTE, pas encore standardisée mais dont les spécifications sont en cours de validation dans le cadre du 3GPP Release 8 et qui doit offrir des débits de l'ordre de 100 Mbps en débit descendant et de 50 Mbps en débit montant à l'horizon 2010.

Jusqu'en 2007, trois technologies principales étaient vues comme candidates à l'après HSPA : le Mobile WiMAX, la 3G LTE et l' UMB ( Ultra Mobile Broadband ), dans un relatif équilibre. Mais depuis 2007, LTE remporte les suffrages grâce à une mutualisation des ressources et des connaissances réalisée par un groupement industriel baptisé LSTI (LTE / SAE Trial Initiative ) créé en mai 2007 qui permet une progression rapide des validations techniques des différents aspects du futur réseau mobile.

GSMA logoElle est portée également par le soutien d'associations comme la GSMA ( GSM Association ), regroupement des principaux opérateurs du monde entier, qui s'est franchement engagée en faveur de LTE. Elle est enfin soutenue par les décisions de l' ITU ( International Telecommunications Union ) qui lors de sa dernière conférence quadriannuelle  WRC 2007 ( World Radiocommunications Conference ) a dégagé des fréquences dans la bande UHF pour des services mobiles, qui pourraient donc servir pour LTE.


Tout le monde emboîte le pas
Rassurés par ces développements rapides et ce soutien large, les opérateurs sont plus enclins à se tourner vers cette technologie pour leurs futurs réseaux mobiles et on a assisté en 2007 à des revirements de la part d'opérateurs pourtant engagés dans la voie de la technologie concurrente du GSM, le CDMA, et son évolution CDMA2000 ( comparable au WCDMA déployé en Europe ).

Logo VerizonAux Etats-Unis, et peut-être au Japon, plusieurs opérateurs ont en effet annoncé la migration future de leur réseau CDMA2000 vers LTE, passant donc de la branche CDMA à la branche GSM. La récente enchère pour la bande 700 MHz ( Auction 73 ) aux Etats-Unis a d'ailleurs été l'occasion de récolter des portions de spectre qui seront utilisées pour le déploiement national de services mobiles à très haut débit LTE. En France, le dividende numérique pourrait également servir au déploiement de services mobiles haut débit.

Les perspectives s'accélèrent donc rapidement, au point de menacer le Mobile WiMAX, qui comptait bien profiter de ses deux années d'avance pour s'implanter durablement. Les analystes commencent à s'interroger sur son avenir à moyen terme face à la capacité d'attraction de LTE.
Dans le même style
  • Dossier Femtocell : plus qu'un réseau 3G chez soi
    Les femtocells 3G restent encore largement méconnues du grand public. Pourtant, ces solutions sont à l'étude entre opérateurs et équipementiers pour créer un nouveau modèle économique autour des services mobiles et de la ...
  • Dossier iPhone 3G : Apple à la conquête du monde
    L'heure de l'iPhone 3G a sonné. Les files d'attente se sont créées un peu partout dans le monde devant les magasins et les premiers acheteurs peuvent déjà fièrement arborer leur précieux appareil mobile. Pour la France, il faudra ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #208981
article interessant merci
mais vous etes abonnés a ABIresearch ?
Le #209011
Il y a des liens vers In-Stat, Gartner, ABI...je ne pense pas avoir été sectaire, même si je dois reconnaître qu'ABI a été particulièrement prolifique sur le sujet ces derniers mois.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]