MWC 09 : Qualcomm SnapDragon prend son envol

Le par  |  0 commentaire(s)
Qualcomm logo dossier

Lors du salon Mobile World Congress 2009 de Barcelone, le fondeur américain Qualcomm a dévoilé les premiers éléments d'une stratégie mobile reposant sur une nouvelle plate-forme, SnapDragon, combinant puissance et faible consommation d'énergie. Elle est à la base de sa conquête de plusieurs marchés, les smartphones, pour lesquels le fondeur est déjà présent, mais aussi les netbooks, venant concurrencer Intel. Ce sont des produits offrant une journée complète d'autonomie qui sont en jeu.

Qualcomm logoParmi les géants des semiconducteurs présents lors du salon Mobile World Congress 2009 de Barcelone, qui s'est tenu au mois de février, il y en avait un qui ne manquait pas d'annonces sur tous les fronts, du téléphone portable jusqu'aux netbooks en passant par les réseaux cellulaires à très haut débit.

Le fondeur fabless américain Qualcomm a en effet dévoilé une solide stratégie mobile reposant pour une bonne partie sur sa plate-forme SnapDragon, qui promet de la vraie mobilité, avec la présentation des premières réalisations concrètes, mais aussi en révélant un partenariat avec Nokia alors même que les deux sociétés se sont affrontées ces dernières années sur des questions de droits de licence et de brevets.

Qualcomm est une grosse machine au chiffre d'affaires de 11 milliards de dollars et dotée d'un effectif de plus de 15.000 employés qui a su s'imposer dans le domaine des chipsets mobiles, jusqu'à ravir la première place à son concurrent Texas Instruments. Ses plates-formes MSM ( Mobile Station Modem ) sont désormais présentes dans de nombreux PDAPhones et smartphones du marché, en attendant l'arrivée de l'architecture SnapDragon, déjà présente dans le  smartphone Toshiba TG01.


Une importante activité de licensing
Mais la société possède aussi dans son activité une branche de services et ingénierie et un gros pôle de gestion de ses brevets ( pas moins de 52.000 brevets validés ou en cours ), avec des politiques de licensing parfois critiquées pour ses contraintes ou les montants des royalties demandées. Il faut dire qu'il lui arrive de surfer à la limite de la légalité pour mettre la pression sur ses concurrents ou faire avancer ses projets, lui valant parfois quelques commentaires acerbes sur ses pratiques.

Qualcomm dispose également d'un fonds d'investissement stratégique visant à aider les jeunes pousses les plus prometteuses à mener à terme leurs projets, lui permettant par la suite d'en tirer parti. Sa branche européenne, Qualcomm Ventures Europe, a d'ailleurs été créée en 2007 avec une mise de 100 millions d'euros.

Présente à peu près dans tous les domaines de la téléphonie mobile ( plates-formes mobiles, technologies sans fil, réseaux mobiles, modules embarqués... ), Qualcomm est aussi capable d'inventer ses propres technologies et de les porter à bout de bras pour en faire des standards internationaux, pas toujours avec succès.


Des technologies mobiles mises en avant
Elle avait ainsi développé l' UMB ( Ultra Mobile Broadband ), une évolution des réseaux 3G CDMA2000 concurrente de LTE et du WiMAX et qui est allée jusqu'au stade de la certification internationale avant d'être abandonnée, les opérateurs s'étant tournés massivement vers LTE. Un domaine dans lequel elle peut aussi jouer un rôle car elle détient des brevets essentiels sur la technologie UMTS.

Du côté de la TV Mobile, Qualcomm a également développé sa propre technologie, baptisée MediaFLO, qui est venue se confronter à d'autres formats, comme le DVB-H ou le T-DMB. Contrée en Europe par Nokia, fervent soutien du DVB-H, la technologie MediaFLO est utilisée sur un réseau de diffusion aux Etats-Unis et tente de séduire certains opérateurs en Asie du Sud-Est.

Qualcomm est aussi à l'origine d'une nouvelle technologie d'affichage, Mirasol, qui pourrait remplacer les écrans LCD et se caractérise par une très faible consommation d'énergie. La société espère l'imposer en tant qu'affichage secondaire dans les téléphones portables pour y afficher certaines informations, comme les alertes de réception de message, sans avoir à activer l'écran principal.

Et bien sûr, Qualcomm bataille rudement dans le domaine des chipsets mobiles pour smartphones, avec d'une part ses processeurs MSM mais désormais aussi sa plate-forme SnapDragon, en laquelle sont mis beaucoup d'espoirs.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]