DRM : Warner Music répond à Steve Jobs

Le par  |  6 commentaire(s)
logo warner music

Il y a quelques jours, Steve Jobs, patron d'Apple, société éditrice de la plate-forme de téléchargement iTunes, publiait une lettre ouverte sur le site Web de la firme à la pomme revenant sur l'utilisation des DRM ( Digital Rights Management ).

Logo warner musicIl y a quelques jours, Steve Jobs, patron d'Apple, société éditrice de la plate-forme de téléchargement iTunes, publiait une lettre ouverte sur le site Web de la firme à la pomme revenant sur l'utilisation des DRM ( Digital Rights Management ). Selon lui, les majors sont responsables de leur présence sur les fichiers musicaux vendus sur iTunes; Steve Jobs se délestait ainsi des accusations de non-interopérabilité des morceaux vendus sur iTunes avec des baladeurs autres que l'iPod, périphérique fabriqué par...Apple.

" Le DRM et l'interopérabilité sont deux choses différentes " a indiqué Edgar Dorfman Jr, président directeur général de Warner Music Group, lors du salon 3GSM de Barcelone. Relayé par InfoWorld, il ajoute : " Nous croyons en l'interopérabilité. Les consommateurs la demandent et devraient l'obtenir. Chez Warner et, j'espère, dans le reste de l'industrie de la musique et des contenus, nous tentons de faciliter autant que possible la mise en oeuvre de l'interopérabilité. "

JobsProtéger la propriété intellectuelle
Même si Dorfman ne cite ni Apple ni Jobs ( voir photo ci-contre), cette intervention sonne tout de même comme une réponse à l'exposé des faits selon le point de vue du directeur d'Apple. D'après lui, l'éditeur ne peut pas partager sa technologie DRM et la rendre ouverte car les maisons de disques imposent une correction rapide de toute faille pouvant être découverte dans le DRM FairPlay qu'utilise Apple; en bref, la seule solution pour Jobs est d'utiliser une mesure technique de protection propriétaire.

Par ailleurs, Jobs a indiqué qu'il aimerait bien vendre de la musique sans DRM, s'il en avait la possibilité. Ce qui n'est pas réellement du goût de Dorfman : " Je ne suis pas d'accord sur le fait que la propriété intellectuelle ne doive pas être protégée. Nous sommes tous d'accord sur le fait que la propriété intellectuelle nécessite certaines mesures de protection. Mais ceci est différent du problème de l'interopérabilité ".

Cependant, Dorfman reconnaît volontiers que les mesures de protection actuelles ne sont pas " idéales " et qu'il faut " sans doute trouver un meilleur équilibre [ entre la protection du contenu et le confort de l'utilisateur] que la situation actuelle ". Pourtant, plusieurs tentatives ont été réalisées ces derniers mois pour vendre des fichiers MP3 sans DRM et la major EMI semble même en discussions pour vendre son catalogue sans mesure technique de protection...
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #156894
Oui, oui, continue mon gars. Lorsque tu te feras débarquer de ton conseil d'administration on en reparlera !
Au fait : la protection sur un CD c'est quoi '
db
Le #156897
Et ce serait pas lui qui aurait "piqué" il y a quelques semaines un de ses enfants en train de faire du téléchargement illégal, et ne lui aurai adressé qu'un petit sermon
Le #156929
Ça prends des caves pour diriger une maison de disques, cet épais en est le parfait exemple, ils ne réfléchissent pas avant de parler et c'est clair, je pirate la musique car je veux pouvoir l'écouter où je veux, quand je veux avec le matériel que je veux, pas être forcé d'acheter tel lecteur pour tel album de musique et un autre pour tel autre album.
Le #156973
AACS (PROTECTION HD DVD ET BLU RAY) a été crackée ...encore plus !

Sinon DRM et de plus non compatibles >>foutage de gueule total, donc sans moi.
Le #156985
Warner Music mène un combat perdu d'avance
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]