Droit à l'oubli : des fuites chez Google

Le par  |  16 commentaire(s) Source : Zdnet
Google-nouveau-logo-possible

Le journal britannique The Guardian annonce avoir pu consulter librement le contenu d'une partie des demandes de droit à l'oubli traitées par Google.

Il y a des fuites du côté de Google et de la procédure encadrant le droit à l'oubli. Dans son dernier rapport de transparence, Google n'évoque plus de chiffre concret concernant la nature des demandes de retrait... Mais une bourde impliquant la copie de ces éléments dans le code source publié avec le rapport a permis à certains d'avoir une vue plus concrète sur le sujet.

Droit à l'oubli Google

Ainsi The Guardian indique que moins de 5 % des demandes concerneraient des informations liées à des affaires criminelles, des personnalités issues du milieu politique ou public. En réalité, la grande majorité des demandes de droit à l'oubli sont issues de particuliers qui souhaitent simplement protéger leurs données personnelles privées.

Les Français auraient ainsi déposé 58915 demandes concernant 198814 URL dont 52,3 % ont été finalement retirées des résultats de recherche du moteur de Google.

Globalement, le rapport indique que seulement 48 % des demandes auraient été acceptées par Google, qui aurait refusé 37 % d'entre elles et laissé le reste aux soins de son collège extraordinaire.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1850619
Il y a encore du chemin pour se faire oublier du net.
Le #1850631
micropastis a écrit :

Il y a encore du chemin pour se faire oublier du net.



Y'a encore du chemin pour que les gens comprennent que l'histoire, ça leur appartient pas, que quand on diffuse une information publiquement, alors elle nous appartient plus, qu'il faut y réfléchir avant et non vouloir faire porter la faute sur les autres.

Le #1850645
Parfois, on apparaît sur le net sans en être responsable :

Diffusion des résultats d'examen, photos de groupe mise en ligne par un ami qui complète l'image à l'aide de nos informations personnelles, création d'entreprise ...
C'est une bonne chose de pouvoir intervenir la dessus
Le #1850650
C'est qui, "son collège extraordinaire" ?
Le #1850656
Le problème, c'est que google est si connu, que les gens pense que c'est lui qui détient les données...
Pour se faire oublier, c'est pas google qu'il faut contacter, c'est le site qui affiche vos données.
Faire retirer 1 lien dans 1 moteur de recherche, ça ne sert à rien
Le #1850657
micropastis a écrit :

Il y a encore du chemin pour se faire oublier du net.


Le plus dur ne serait pas de ne pas se faire connaitre ...?
C'est pratiquement impossible pour n'importe qui, ou n'importe quoi ...!!!
Qui, ne laisse jamais de traces sur le web ?
Le #1850672
5COMM a écrit :

Parfois, on apparaît sur le net sans en être responsable :

Diffusion des résultats d'examen, photos de groupe mise en ligne par un ami qui complète l'image à l'aide de nos informations personnelles, création d'entreprise ...
C'est une bonne chose de pouvoir intervenir la dessus



Mais ça c'est pas le droit à l'oubli, c'est un autre droit qui existe déja depuis bien longtemps: le droit à la modification, rectification et suppressions de ces données personnelles.


Sauf que le droit à l'oubli, ça n'a rien à voir avec ce principe, c'est en pratique le "droit" qu'on donne aux gens de modifier, non pas ce qui est purement personnel et aurait dû le rester, mais du contenu qui "leur plait pas", y compris publique, qui leur appartient pas.


Cas typique:
- un politique est condamnée pour abus de bien sociaux. Le jugement est public, y'a une incidence sur la société, ce n'est pas une donnée purement personnelle: c'est un fait historique concernant la société.
Y'a aucune raison de l'autoriser à faire supprimer tout ce qui en parle / fait mention, vu que ce n'est pas une donnée personnelle qui lui appartient, même si ça lui porte préjudice: ce qui lui porté préjudice, c'est pas le fait que ça soit connu, mais le fait qu'il l'a fait, de sa propres responsabilité.

- le même politique voit sa vie privée déballé (ses escapades extra-conjugales au hasard), bah la, oui, il devrait pouvoir demander à les supprimer, non pas au nom du droit à l'oubli, mais au nom du contrôle de ces propres données personnelles.

Hors, derrière ce droit à l'oubli, c'est surtout un droit à arranger les faits / modifier l'histoire, avec tout une flopée de gens qui y voient un excellent moyen, non pas de supprimer des données personnelles devenu public par erreur, mais bel et bien de réécrire le passé à la sauce qui les arrange.


Le #1850677
5COMM a écrit :

Parfois, on apparaît sur le net sans en être responsable :

Diffusion des résultats d'examen, photos de groupe mise en ligne par un ami qui complète l'image à l'aide de nos informations personnelles, création d'entreprise ...
C'est une bonne chose de pouvoir intervenir la dessus


Tout à fait d'accord.
Et le problème existe aussi pour les journaux.
J'ai une amie qui ne voulait pas que tout le monde sache qu'elle attendait un enfant.
Elle était donc restée discrète.
Sauf que... le journal du village qui parait une fois par an, (et donc, quand on le reçoit, on le lit car il peut y avoir des informations "importantes") a indiqué la naissance de son bébé.
Résultat, en 24h, tout le village a été au courant...
Elle avait bien indiqué à la ville où l'enfant est né qu'elle ne voulait pas apparaitre dans les journaux, mais cela n'aura pas suffit...
Le #1850689
saepho a écrit :

5COMM a écrit :

Parfois, on apparaît sur le net sans en être responsable :

Diffusion des résultats d'examen, photos de groupe mise en ligne par un ami qui complète l'image à l'aide de nos informations personnelles, création d'entreprise ...
C'est une bonne chose de pouvoir intervenir la dessus


Tout à fait d'accord.
Et le problème existe aussi pour les journaux.
J'ai une amie qui ne voulait pas que tout le monde sache qu'elle attendait un enfant.
Elle était donc restée discrète.
Sauf que... le journal du village qui parait une fois par an, (et donc, quand on le reçoit, on le lit car il peut y avoir des informations "importantes") a indiqué la naissance de son bébé.
Résultat, en 24h, tout le village a été au courant...
Elle avait bien indiqué à la ville où l'enfant est né qu'elle ne voulait pas apparaitre dans les journaux, mais cela n'aura pas suffit...


il vivais dans un tonneau le bébé ? bien caché au font de la cave la ou elle as passer la fin de sa grossesse ?
Le #1850691
snifer a écrit :

saepho a écrit :

5COMM a écrit :

Parfois, on apparaît sur le net sans en être responsable :

Diffusion des résultats d'examen, photos de groupe mise en ligne par un ami qui complète l'image à l'aide de nos informations personnelles, création d'entreprise ...
C'est une bonne chose de pouvoir intervenir la dessus


Tout à fait d'accord.
Et le problème existe aussi pour les journaux.
J'ai une amie qui ne voulait pas que tout le monde sache qu'elle attendait un enfant.
Elle était donc restée discrète.
Sauf que... le journal du village qui parait une fois par an, (et donc, quand on le reçoit, on le lit car il peut y avoir des informations "importantes") a indiqué la naissance de son bébé.
Résultat, en 24h, tout le village a été au courant...
Elle avait bien indiqué à la ville où l'enfant est né qu'elle ne voulait pas apparaitre dans les journaux, mais cela n'aura pas suffit...


il vivais dans un tonneau le bébé ? bien caché au font de la cave la ou elle as passer la fin de sa grossesse ?


Sans aller jusqu'à vivre reclus de la société, ta vie privée dans le journal de la ville, c'est pas vraiment ça, t'es pas censé être mis à nu comme un people bien juteux.
Devines qui va la cibler de publicité pour bébé maintenant ? Ou même
pour les alarmes ... bah voila, y'a tjrs un connard pour exploiter ce
genre d'info ...

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]