Droit à l'oubli : Google aurait enregistré 70 000 demandes en un mois

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Google
Google-droit-oubli-copyright

Les choses s'accélèrent pour Google et son formulaire de demande de droit à l'oubli. Après avoir annoncé la suppression des premières informations renvoyées par son moteur de recherche, le géant du Net indique avoir reçu plus de 70 000 requêtes.

Au début du mois de juin et suite à un jugement rendu par la Cour européenne, Google mettait en place un formulaire permettant à chacun de demander à faire disparaitre les résultats de son moteur de recherche renvoyant à des éléments jugés " inadéquats, pas ou plus pertinents ou excessifs au regard des finalités du traitement."

formulaire droit à l'oubli google Un formulaire qui a rapidement fait parler de lui puisqu'il aurait été rapidement pris d'assaut par les utilisateurs européens qui auraient ainsi envoyé plus de 12 000 requêtes dès le premier jour.

Rapidement, Google a annoncé saturer sous le nombre de requêtes, et pour cause, la nature même de la procédure implique un traitement humain au cas par cas. Ce n'est donc que depuis la semaine dernière que les premières requêtes en conformité avec les conditions d'application de Google ont été honorées.

Aujourd'hui, Google indique avoir reçu plus de 70 000 requêtes en un mois, soit une moyenne de 2300 par jour. Finalement, l'engouement du premier jour s'est rapidement résorbé pour maintenir toutefois un rythme assez soutenu.

Il faut dire également que la procédure reste lourde, et que Google se veut intransigeant sur le traitement des dossiers. Il faut ainsi fournir des preuves de son identité, la liste des liens incriminés et visés par la demande, une explication concernant la nature de la gêne... Et on ne peut pas demander simplement à Google de supprimer tel ou tel lien juste par envie. Le motif de la requête doit être sérieux et un véritable préjudice doit être à l'origine de la demande.

Reste que si vous n'arrivez pas à vous faire entendre de la part de Google, il reste un recours en France : communiquer votre cas auprès de la CNIL qui veillera à faire appliquer la procédure si elle le juge nécessaire.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1784442
Ce qui serait intéressant c'est de connaitre le profil des demandeurs... et pourquoi pas la liste de ces demandeurs car elle doit être très intéressante à explorer mais promis, après j'oublie !

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]