Des drones pour s'attaquer aux goélands

Le par  |  4 commentaire(s) Source : BBC
Civic-Drone

À Whitehaven, un conseiller municipal va proposer de régler le problème de goélands agressifs avec des drones. Un procédé déjà testé en France.

En Angleterre, les goélands ont fait parler d'eux ces dernières semaines pour leur agressivité. Conseiller municipal de la ville portuaire de Whitehaven, Graham Roberts a particulièrement été ému de l'attaque d'un goéland qui a " traumatisé " un jeune garçon en fondant sur lui pour lui prendre sa glace de la main et repartir.

La presse britannique a par ailleurs rapporté les cas du vol d'un iPhone, une sexagénaire blessée à la tête ou encore l'attaque meurtrière de goélands mi-juillet qui a visé un animal domestique (un Yorkshire Terrier).

goelandOutre le fait que certaines personnes ont pris la mauvaise habitude de nourrir des oiseaux comme ces goélands, l'agressivité de ces derniers pourraient être indirectement liée au réchauffement climatique et la difficulté de trouver de la nourriture au large, alors qu'elle est à portée d'aile sur la côte.

Le Premier ministre britannique a lui-même reconnu un problème avec les goélands qui sont des animaux protégés. Graham Roberts va pour sa part proposer à la fin du mois d'utiliser les drones afin de régler le problème.

Il ne s'agit pas de déclarer la guerre entre les goélands et les drones. Pour le conseiller municipal, qui s'inquiète aussi de l'impact sur le tourisme, les drones pourraient être utilisés pour pulvériser des substances chimiques sur les nids de ces oiseaux et empêcher leurs œufs d'éclore. La municipalité dit toutefois ne pas avoir reçu de plaintes concernant des attaques de goélands.

En France, la commune de Trouville-sur-Mer dans le Calvados a déjà expérimenté les drones cette année dans le cadre d'une campagne de stérilisation visant les envahissants goélands. Au mois de mai, de l'huile de paraffine et du formol ont été pulvérisés par un drone sur les œufs dans les nids se trouvant dans la ville.

Outre un aspect économique, la décision d'un recours aux drones pour la stérilisation avait été prise après l'accident (une chute sans gravité) d'un employé qui pulvérisait du produit sur un toit. Avant la stérilisation menée depuis plusieurs années, Trouville-sur-Mer avait testé la solution du faucon pour effrayer les goélands.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1855199
Le passage sur le Yorkshire m'a bien fait rire.

Enfin, c'est dommage qu'on doivent en arriver là pour continuer à surexploiter la mer avec des pêches intensives.
Le #1855226
Faudrait comparer le prix d'un drone et celui d'un fusil de chasse, pas certain que le drone soit le moins cher ==>[]
Le #1855229
Il ne faut pas s'attaquer à mon Goeland !!!

Adresse Web :
http://www.goeland.fr/

(Excellentes fringues au passage)
Le #1855269
Et demain il y aura autant de drone que de goeland aujourd'hui ! on entrainera des goelands pour s'attaquer aux drones.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]