EA dément avoir fait pression sur Microsoft concernant le jeu d'occasion sur Xbox One

Le par  |  10 commentaire(s) Source : The Verge
Electronic Arts E3

Suite aux débats qui entourent les restrictions du marché du jeu d’occasion de la Xbox One, Electronic Arts ressent le besoin de s’exprimer et de se justifier.

Peter Moore, COO d’Electronic Arts a profité du salon de l’E3 pour faire quelques déclarations et plus particulièrement s’exprimer sur les limites imposées au jeu d’occasion par Microsoft sur sa Xbox One.

Dead Rising 3 - 1 On le sait désormais, Microsoft a annoncé que ce seront aux éditeurs des jeux de décider si oui ou non ils autorisent la revente de leurs titres. Sans autorisation, les jeux seront limités à un usage sur un seul compte utilisateurs, rendant toute revente impossible.

Sauf qu’aujourd’hui les langues se délient, et Electronic Arts insiste sur le fait de ne jamais avoir fait preuve de lobbying à ce niveau ni jamais demandé quoique ce soit de tel à Mircrosoft.

Xbox One "EA n’a jamais eu de discussion, et j’ai assisté à chacune d’entre elles, avec l’ensemble des fabricants abordant le fait de devoir mettre en place un système nous permettant de contrôler (le marché de l’occasion) ou de le stopper".

Microsoft a clairement indiqué que cette fonctionnalité était réservée aux éditeurs et qu’aucuns frais ne seraient prélevés de son côté. Alors la firme aurait-elle du mal à assumer son choix ?

EA de son côté n’est certainement pas l’éditeur le mieux placé pour parler de restriction au niveau des jeux. Par le passé, l’éditeur s’est montré comme le plus restrictif à l’encontre du marché de l’occasion en installant systématiquement ses fameux codes d’activation et Online Pass. Un système qui imposait aux joueurs ayant acheté un jeu d’occasion de racheter également un pass en ligne pour débloquer les fonctionnalités multijoueurs et autres bonus.

À ce sujet pourtant, Peter Moore déclare que les Pass " étaient une erreur" et avoue même que cela ne "profitait pas au joueur", et n’encourageait pas plus la vente des titres : " Le retour des utilisateurs était qu’il s’agissait d’une entrave à une bonne expérience de jeu, alors nous l’avons supprimé."

Suite aux déclarations, il est donc probable qu’EA choisisse de ne pas utiliser la fonction de blocage des jeux d’occasions pour la Xbox One, mais rien n’empêchera non plus l’éditeur de retourner sa veste une fois de plus lorsque le parc sera établi ou si les bénéfices espérés ne sont pas atteints.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1354922
Surtout que dans la logique admettons ton bf3 et que bf4 va sortir.
Bah avec l'argent que tu te seras fais en revendant bf3 sa va te favoriser a acheter le 4.
Alors que dans tout les cas que tu puisses pas le revendre, tu vas pas y jouer.
Permettre au joueur de revendre leurs anciens jeux pour des nouveaux est plus logiques que de payer un nouveau jeu avec de l'argent en moin car on aura pas pu vendre ses jeux.
Merci Sony pour continuer dans cette optique et bonne chance pour Microsoft pour rattrapper la balle qu'il c'est tirée dans le pied.
Le #1355052
EA : Les gentils défenseurs de l'ordre et de la justice dans le monde du jeux vidéos .

Désolé ça me démangeait, je sors
Le #1355122
J'ai justement arrêté de jouer à FIFA l'année où ils ont mis en place ce système de pass d'activation online. Mais tant qu'il y aura des pigeons, il y aura toujours de telles pratiques...
Le #1355152
Bah ils ont arrêté le Online pass, donc c'est bien la preuve que ça ne leur rapportait pas vraiment (ou pas suffisamment ).
EA va dans l'intérêt de ses actionnaires, rien d'autre. Donc ils iront toujours vers les décisions qui leur rapporteront du pognon.

On saura jamais le fin mot de l'histoire, mais il est évident que Microsoft a du développer son système en se concertant (au moins un minimum) avec les éditeurs les plus gros. En tout cas après toute la merde médiatique autour des restrictions et limitations de la Xbox One, les éditeurs semblent vouloir se distancier de Microsoft.

Microsoft de leur côté continue de se fouttre ouvertement de la gueule des joueurs
http://www.vg247.com/2013/06/12/no-internet-get-an-xbox-360-says-microsoft/

"Vous n'avez pas Internet pour la Xbox One, ben vous avez qu'à prendre une 360".
Wow... Juste wow...
Le #1355232
Très bien dit Orakaa, d'où on en revient à ce que disait Coluche "Quand on pense qu'il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça ne se vende pas."
Le #1355292
cladsam a écrit :

Très bien dit Orakaa, d'où on en revient à ce que disait Coluche "Quand on pense qu'il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça ne se vende pas."


J'avais fait la même citation y'a quelques mois sur ce style de news (c'était sur les DLC je crois), les grands esprits se rencontrent
Le #1355372
Microsoft va devoir revoir sa copie.

Sinon, les ventes ne vont pas se faire, Sony va prendre une grande avance...

Ou il y a beaucoup de pigeon.
Le #1355392
Comme on dit : "C'est la poule qui chante qui a fait l'oeuf !"
Le #1355422
Quand on voit le public "acquis" à Nintendo sur la Wii, et qui n'a pas suivi sur la WiiU, je suis pas sur que la Xbox One réussira à trouver un public (à part aux US, peut-être ?)

Les gens achètent n'importe quoi... mais pas à n'importe quel prix, et 500 euros, ça fait mal au portefeuille... En tout cas entre Windows 8, la Xbox One et leurs commentaires limite dénigrants vis-à-vis de leurs consommateurs ("on sait mieux que vous"), Microsoft a l'air complétement déconnecté de la réalité et de ce que son public demande.
Le #1355772
orakaa a écrit :

Quand on voit le public "acquis" à Nintendo sur la Wii, et qui n'a pas suivi sur la WiiU, je suis pas sur que la Xbox One réussira à trouver un public (à part aux US, peut-être ?)

Les gens achètent n'importe quoi... mais pas à n'importe quel prix, et 500 euros, ça fait mal au portefeuille... En tout cas entre Windows 8, la Xbox One et leurs commentaires limite dénigrants vis-à-vis de leurs consommateurs ("on sait mieux que vous"), Microsoft a l'air complétement déconnecté de la réalité et de ce que son public demande.


La bécane risque de marcher aux states, car (mode caricature activée) :

Le gamer américain de base, il a juste besoin d'une console, une connexion et un FPS et il est content .
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]