YouTube pas inquiété par la contre-attaque

Le par  |  0 commentaire(s)
youtube-logo.png

Nous vous avions parlé de la contre-attaque envisagée par les groupes CBS, Fox ( groupe News Corp.

Youtube logo pngNous vous avions parlé de la contre-attaque envisagée par les groupes CBS, Fox ( groupe News Corp. ), NBC Universal et Viacom dans cette actualité, mais Youtube, depuis racheté par Google, ne semble en aucun cas menacé par cette offensive qui ne dépasse pas le stade des discussions. En effet, Viacom, maison-mère d'MTV, s'est brusquement retirée des discussions portant sur la création d'un rival à YouTube.


Communication en panne
Au premier abord, le concept d'un mega-site centré, soutenu et créé par les réseaux télévisés, où les utilisateurs pourraient uploader les clips et vidéos des contenus des réseaux télévisés sans peur de représailles à cause des violations de copyright car le contenu aurait été cédé par ces mêmes réseaux semblait bon. Les différentes parties avaient été tentées, ne serait-ce que d'un point de vue de réduction des coûts.

Mais les observateurs ont pu constater que l'affaire était condamnée dès sa naissance, surtout par l'absence notable de la table des négociations de la maison-mère d'ABC, Disney, ainsi que l'absence de Time Warner, dont la propre marque AOL est actuellement en train de se forger une nouvelle identité en tant que mélange bizarre entre YouTube/MySpace et Messagerie instantanée.


Un joli concept... qui le restera
D'autres analystes ont vu aujourd'hui que les négociateurs sont arrivés à une conclusion assez surprenante : ils sont en fait chacun des compétiteurs directs dans le marché sur lequel ils sont placés (sic) !

L'analyste spécialisé en média Gary Bourgeault a commenté cela sur le blog The Alpha Marketer, en disant que les deux seules compagnies qui pouvaient vraiment tirer un quelconque profit de l'affaire auraient été CBS et NBCU, alors que les autres auraient juste sauvegardé leur forte présence sur le marché.

La question qui brûle alors les lèvres est de savoir pourquoi ils se sont rencontrés en premier lieu, tout simplement '

" Cela aurait été vraiment mieux pour ces sociétés de ne pas commencer ceci, " écrit Bourgeault, " plutôt que de le commencer et de passer maintenant pour des fuyards un peu honteux. Ca montre bien les faiblesses qui existent dans notre industrie dans son ensemble ".
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]