Edito de la semaine

Le par  |  17 commentaire(s)

Les plus vieux d'entre nous se rappellent sans doute l'ère "préhistorique" ou nous surfions sur Internet à l'aide de pauvres modems dopés à 14.

Les plus vieux d'entre nous se rappellent sans doute l'ère "préhistorique" ou nous surfions sur Internet à l'aide de pauvres modems dopés à 14.4 kbps, 28.8, 33.6 voire dans le meilleur des cas à 56 kbps. Tout au plus quelques kilo-octets de données par seconde pour afficher des pages web assez pauvres graphiquement, et qui mettaient pourtant des heures à se charger.


Et l'ADSL arriva
Puis l'ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line ou en bon français Liaison numérique à débit asymétrique) arriva nous délivrant de cette lourdeur et rendant notre vie de surfeurs plus facile. Qui aujourd'hui retente l'expérience de surfer à partir d'un "antique" modem 56K me comprendra.

A l'époque, Wanadoo régnait en maître (monopole oblige) sur ce segment, avec des prix supérieurs à 45€ (310 F de l'époque) pour une connexion 512/128 kbps. Puis arriva le bien connu aujourd'hui fournisseur d'accès à internet Free. Et la révolution du haut débit commença.


Et Free arriva

Octobre 2002, Free lance son toujours d'actualité forfait à 29,90€ et sa fameuse Freebox, permettant un accès au haut débit, et pour certains privilégiés l'accès à la téléphonie IP ainsi qu'à une offre de télévision par ADSL. Bien entendu, cette offre constitua une véritable bombe dans le microcosme de l'accès à internet dominé par Wanadoo. Depuis cette date, la guerre n'a cessé de faire rage, conduisant en seulement quelques années à une baisse généralisée des prix mais surtout à une augmentation des débits et des services associés.
Quoi qu'on puisse penser de ce FAI (il doit être autant détesté qu'adoré), personne ne peut nier qu'il a été un, si ce n'est l'acteur majeur de cette révolution numérique, conduisant la France à rattraper son retard et à devenir aujourd'hui un des pays européens et même mondiaux les plus actifs du côté des offres d'accès à Internet à haut débit, y compris devant un pays comme les USA.


Une seconde révolution '
Depuis quelques mois, voire depuis un an ou deux, la situation semblait assez calme, avec d'un côté un Wanadoo qui continue de dominer, tout en perdant régulièrement des parts de marché au profit d'opérateurs alternatifs comme Free, Neuf Télécom ou encore Cégétel. Mais du côté des tarifs ou des débits, rien n'avait véritablement évolué. Jusqu'au 19 avril 2006 (et le fait que cette date corresponde également à ma naissance n'a aucun rapport).
Effectivement, l'arrivée de la Freebox HD de Free, plutôt attendue pour la rentrée de septembre ainsi que les offres de la concurrence, surpris beaucoup de monde, un peu à l'image du forfait proposé en octobre 2002. Imaginez, pour 29,90€, un accès internet à haut débit, une offre de téléphonie IP, un modem routeur WIFI mimo, la TV par ADSL, un tunner TNT, l'accès à la haute définition... sans conteste l'internet au sens large connaissait sa seconde révolution, encore à l'initiative de Free, même si il faut le reconnaître la concurrence devrait proposer des offres similaires dans les semaines à venir (reste à voir le rapport qualité/prix).


Free, le champion du peuple '
Ne me faite pas dire ce que je n'ai pas dit ! Oui, Free est un FAI qui a permis sans conteste de faire progresser de manière très significative le haut débit et plus largement tout ce qui touche à Internet en France. Mais Free est aussi très décrié. Entre la hotline qui touchait le fond à un moment (cela va mieux aujourd'hui), les Freebox qu'il fallait attendre des mois, les coupures, les plaintes et procès d'internautes furieux de ne pas etre connectés au bout de nombreux mois...Free a connu bien des tourments mais l'important, du moins à mes yeux, est bien ce qu'il a permis de construire en France. Et, à ce niveau, force est de constater qu'il y a parfaitement bien réussi comme le prouve son statut de second FAI de France.


La révolution en marche
Mais arrêtons de parler de Free, qui n'est après tout qu'un acteur dans cette révolution numérique que notre société connaît actuellement et intéressons nous à son évolution.
Il est par exemple assez clair que la téléphonie fixe est condamnée à plus ou moins long terme, forçant par la même France Télécom à se diversifier, ce qu'il fait parfaitement en investissant en masse, et avec succès, le marché européen de la téléphonie IP.
A plus long terme, on commence également à apercevoir une évolution de notre conception de la téléphonie mobile, qui pourra prochainement utiliser pour communiquer à moindre coût le "simple" réseau Wi-Fi d'une box d'un particulier, en lieu et place de coûteux réseaux 3G. Doux rêve ou réalité, nous devrions avoir la réponse dans les prochaines années.
La télévision elle aussi connaît sa révolution via le web avec la télévision par ADSL, ou plus intéressant les offres de vidéo à la demande, la haute définition... Il est clair que le développement du haut, voire du très haut débit avec l'arrivée prochaine des fibres optiques, devrait encore accentuer cette mutation inévitable. Qui aurait imaginé il y a quelques années pouvoir choisir son film sur la télé, confortablement installé dans son canapé, et le visionner quelques secondes après ' Plus fort, inutile de sortir sa carte de crédit, tout sera prélevé sur votre facture internet...Qu'il est bon de savoir que l'on pense à nous et que tout est fait pour faciliter nos achats impulsifs.

Ces quelques exemples ne marquent d'ailleurs à mon sens que le début de la révolution que nous allons vivre ces prochaines années. Quand on songe qu'il y a à peine quelques années tout ceci n'existait pas, cela laisse songeur sur le futur de ces technologies qui envahissent de plus en plus notre intérieur. Mais cela, c'est une autre histoire...
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #101944
Pourriez-vous precisez la date d'apparition des premiers forfaits Internet chez nous '
J'aurais apprecié connaitre les dates importantes "prè-free-adsl", que vous affectionnez tant... (premiere connexion internet, premier forfait, premier illimité (56k, AOL peut être, avec son illimité-qui-fonctionnait-10-minutes-par-jour dans sa periode "fast" )
Quand à la telephonie IP, l'"esthete" que je suis apprecie très moyennement la qualité qui en decoule, pour l'instant...
D'ailleurs, les forfaits adsl "sans telephonie ip" apparaissent, alors que FT nous proposent à present l'illimité total, notament vers les portables .
Cela dit, il est vrai que la plupart des gens ne veulent pas, ou n'ont tout simplement pas les moyens de prendre de la qualité... pour plus cher.
Le #101956
Il est des sujets ou l'éloquence ne fait pas la connaissance.
Free un précurseur, free un libérateur, Mon dieu au secours !!
Vous oubliez tous les autres FAI douteux qui ont disparus depuis le lancement de l?adsl fin 99 .
Ce n?est pas le prix pratiqué par Free qui a lancé l?adsl , mais bien la volonté de France Telecom de le porter à bout de bras , de trouver une compatibilité entre les modem et les DSLAM, de valider des protocoles avec les utilisateurs et ce à la place des fabricants d?OS comme Apple par exemple, inclure des licences PPOE, ?. Etc .
Et de vendre tout ça bien préparé à Free et aux autres. ( Avec l?interdiction de ART de rentrer dans une guerre des prix)
Oui Mr Free a eu le mérite de mettre le premier dans une boiboite un modem annoncé comme plus évolué. Mais il faut voir là uniquement l?avantage de la réactivité d?une petite structure, face à un dinosaure de la taille de FT.
En tout cas ne faut pas confondre Marketing et Compétence .
Car coté marketing, aucun doute même si Free était très emmerdé à l?époque avec son nom et son concept du gratuit, il ont fait très fort et la dessus chapeau !
Pour le reste il serait bien de ne pas oublier ceux qui ont réellement bossé pour qu?aujourd?hui vous sachiez ce que ce que veut dire ADSL et surtout que cela marche.
Le #101959
james314
cela à commencé pour wanadoo en 1994 avec Nicolas Dufourcq,
mais avant il avait il me semble des acces possibles avec d'autres FAI
mais comme je ne suis rentré en france qu'en 94 <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" />
Le #101968
Pullmol >désolé mais moi c'est bien le prix et les services fournis qui m'ont fait quitter Wanadoo et son formidable 512 à 45? qui me tapait des décos allant jusqu'à une demie journée au moins une fois par mois.
Le #101978
Et qu'en est-il du Wimax !' Cela va etre revolutionnaire, et Free étant le seul acteur a posséder une licence actuellement, risque de remettre le couvert avec une nouvelle Bombe ! En tout cas je suis d'accord : Vive Free !
(et bon anniv Bruno un peu en retard ! ;-))
Le #101985
Ta date de naissance c'est le 19 avril 2006 ! mais tu es un tout jeune garçon alors :-D
Le #101989
et des déconnexions tu en avais moins chez free !

d'autre part si FT avait eu la possibilité de baisser les prix ( voir de vente à perte), Free ainsi que les autres FAI n?auraient pas eu à l?époque de fonds de roulements suffisant leur permettant de tenir 1 an.
C'est pourquoi cette politique prédatrice a été interdite par l'ART ( l'Acerp de l'époque)
FT avait donc 2 choix soit se positionner comme le FAI le plus cher, soit laisser carrément mourir l'adsl et cela a bien failli. ( je te rappelle que 90% du réseau adsl a été construit par FT)

Le Business model développé en 99 prévoyait déjà que la seule alternative viable dans les télécommunications à 10 ans étant la préemption de la totalité de bande passante ( VOIP, ADSL/VDSL/SDSL/TOIP/RTC) ceci afin de fidéliser et rendre plus difficile un churn des clients.
D?où une posture de prix bas qui semblait donc être la meilleure solution de l?époque pour rentrer dans une logique de mass market de l?adsl (quand elle était possible).
Et une posture de qualité de service (avec la mise en place de services d? assistance dédiée)

Pour précision je ne suis pas pro FT, mais je crains qu?avec ce type d?approche du monde des télécommunication nous nous retrouvions un jour sur le modèle Américain, ou tout le monde vend , ou personne n?entretien et ou l?équité face à la toile disparaît :
Regarde déjà le nombre de clients raccordées à des FAI du type de free, avec quelle offre et à quel prix ils sont raccordés hors des grandes agglomérations ..

Je doute que tu fasses parti comme moi des utilisateurs prêts à payer plus cher pour que l?égalité existe entre paris et les grandes villes et les zones rurales ou reculées.
Le #101991
Je vais faire vieux croulant mais sais tu comment ont été attribuées les licences concernant Wimax.. Free n'a rien inventé il a juste racheté un droit d'utilisaton de fréquence comme SFR, Bougues, Orange pour les mobiles.. le détail sur le site de l'Acerp
Le #101997
Pullmol >oui j'en ais moins chez Free, c'est d'ailleurs ça + le prix + le débit qui m'ont fait rester.
Sinon j'ai bien apprécié ta blague sur le fait que si le FAI était aussi cher c'était pour pas faire mourir l'ADSL, fallait oser la tenter celle là quand même.

P.S je suis pas dans une grande ville.
Le #102002
je pense que tu n'as pas compris, ce n'est pas une blague : c'etait juste mon taf
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]