Téléchargement : eMusic s'installe partout en Europe

Le par  |  8 commentaire(s)
logo emusic

eMusic sera le premier service de téléchargement à être disponible dans les 25 pays de l'Union Européenne, concurrençant directement iTunes sur les marchés allemand et britannique et apportant la première offre légale dans les pays maltais et hongrois.

Logo emusiceMusic sera le premier service de téléchargement à être disponible dans les 25 pays de l'Union Européenne, concurrençant directement iTunes sur les marchés allemand et britannique et apportant la première offre légale dans les pays maltais et hongrois.

L'un des principaux atouts d'eMusic est d'offrir le téléchargement de morceaux au format MP3 et sans DRM, le rendant compatible avec n'importe quel baladeur numérique, y compris l'iPod. A l'inverse, les morceaux téléchargeables sur iTunes ne seront lisibles que sur les baladeurs pommés.

eMusic, c'est 1,7 million de morceaux issus de 8.500 labels indépendants avec des noms d'artistes plus ou moins connus comme Johnny Cash, Bob Marley, the White Stripes, Louis Armstrong, the Pixies, Franz Ferdinand ou bien encore Bjork. Notez qu'aucune des quatre grandes majors du disque n'a souhaité apparaître sur ce catalogue à cause des mesures techniques de protection, justement absentes d'eMusic.


Première plate-forme indépendante

eMusic est certes loin des 60 % d'iTunes mais le groupe possède 13% de parts de marché aux Etats-Unis et dépasse d'autres plates-formes bien connues que sont Rhapsody, MSN, Yahoo ou bien encore AOL.

" Notre but est d'établir très rapidement en Europe la position que nous avons atteinte aux Etats-Unis : être le premier vendeur de musique indépendante et devenir la seconde plate-forme musicale  " a indiqué Pakman, chef exécutif d'eMusic.

Pour ce qui est des plates-formes, elles seront traduites en Allemand, Français, Italien et Espagnol dès 2007. Les tarifs seront de 12,99 euros pour 40 téléchargements et de 20,99 euros pour 90 morceaux.

Autre avantage pour eMusic, une fois que vous avez acheté un morceau ou souscrit à une de ces offres, les fichiers musicaux vous appartiennent. Beaucoup d'autres plates-formes incluant les DRM ( Digital Rights Management ) font en sorte que vous ne puissiez plus lire les fichiers musicaux une fois que vous vous êtes désabonnés, ce que l'on peut donc comparer à de la location.

La société eMusic est détenue par le groupe Dimensional Associates Inc. qui possède également le catalogue musical de DreamWorks.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #129661
Première fois que j'en entends parler, et je ça m'a l'air très interressant, un prix inférieurs à ceux d'un cd, sans protection, bref première qu'un tel service m'interresse un peu, mais je doute qu'il y est une compatibilité linux
Le #129663
C'est du mp3 pourquoi ça ne serai pas compatible linux '
Le #129675
Peut etre parce qu'il faut un logiciel pour télécharger '
"The eMusic Download Manager makes downloading from eMusic a snap.

Red dot Its free and simple to use
Red dot Use it to download albums from eMusic with one click"
Version Windows, et Mac, mais pas linux...
Le #129677
ca a l'air intéressant, et meme très intéressant, surtout vu les prix annoncés

c'est vrai qu'il n'existe pas encore de version pour linux, mais vu qu'il n'y a pas de barrière style DRM, je vois pas ce qui les empêcherait d'en sortir une, s'il y a une demande des utilisateurs

Par contre, pour que ca marche, il vaudrait mieux pour eux qu'ils traduisent leur site dans d'autres langues que l'anglais, parce que la barriere de la langue risque de gener beaucoup de monde...

Si le succès est au RDV, Itunes et les majors peuvent commencer a trembler
Le #129693
gr54 >"Si le succès est au RDV, Itunes et les majors peuvent commencer a trembler"

Ça, c'est vite dit. Le succès des majors est dû en grande partie au matraquage télé (au hasard... TF1) et radio (NRJ... au hasard là aussi hein ). AMHA, tant que les labels indépendants ne feront pas de pub sur ces supports, le bouche à oreille et le web resteront limités pour toucher la masse
Bon, je ne dis pas que les choses ne bougent pas hein... mais c'est vraiment pas rapide.
Le #129698
BaratHope :

c'est vrai que sur ce plan là, les indépendants ne peuvent pas lutter (marketing, quand tu nous tiens ) mais le bouche a oreille peut parfois nous étonner, surtout que le net peut faciliter les choses (grâce aux blogs, entre autres)

Wait&see
Le #129746
Très décevant. peu de grands groupes (ai exploré Blues et Rock). Parfois, il ne s'agit même pas des originaux. Quand on trouve...parfois....qq chose d'intéressant, il n'est pas disponible au téléchargement dans mon pays (Belgique). Cela ressemble à un ensemble de CD comme on en trouve sur les marchés. je ne suis même pas sûr de télécharger mes 25 gratuits. Espérons qu'il est facile de se désabonner. Pour finir : PRUDENCE !!!!!!
Le #129797
A suivre mais tres belle initiatives qui va mettre un coup de pied dans la fourmilliere RIAA et montrer si la vraie musique en sortira gagnante, si des grands groupes feront le chanmgement de Maison de DIsque etc
J'ai bon espoir
Dreamer
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]