Des détails sur l'enchère de Google pour la bande 700 MHz

Le par  |  0 commentaire(s)
Google logo

Une plate-forme mobile, une alliance industrielle pour la soutenir et bientôt peut-être une portion du spectre de fréquences aux Etats-Unis. Google n'en finit pas de s'installer sur le marché de la téléphonie. Le Wall Street Journal évoque le dernier point.

Google logoSi l'on savait depuis plusieurs mois que Google avait des projets sérieux en matière de téléphonie mobile, les choses se sont accélérées avec l'annonce de la plate-forme mobile open source Android et du groupement industriel Open Handset Alliance chargé de la promouvoir.

Au-delà de ces initiatives, le géant de la recherche s'intéresse également à l'enchère aux Etats-Unis portant sur la bande 700 MHz et qui sera lancée début 2008. Si certaines conditions d'ouverture du réseau sont respectées, celui-ci pourrait se lancer dans la course et mettre sur la table les 4,6 milliards de dollars minimum pour l'acquisition d'une partie de ce spectre.

Bien qu'un partenariat avec d'autres enchérisseurs ait été un temps évoqué, il semble, selon des informations du Wall Street Journal, que Google se prépare à se présenter seul, sur ses fonds propres, ce qui lui laissera les mains libres pour ses développements futurs.

La préparation d'un modèle publicitaire mobile va bien au-delà de la simple constitution de partenariats et établit un véritable écosystème fait d'infrastructure, de terminaux et d'accords avec les différents acteurs, ce qui pourrait inquiéter les opérateurs mobiles.


Google, un futur opérateur pas comme les autres ?
La société teste déjà les possibilités d'une entrée en tant qu'opérateur sur son site de Mountain View. Des terminaux Android y sont déployés et permettent à Google de préparer ses stratégies mobiles. Google opérateur ? Cette idée apparaît comme étant de plus en plus crédible et pourrait bousculer les modèles de création et de fonctionnement des opérateurs traditionnels.

La société s'est ainsi rapprochée de nombreuses sociétés, par acquisition ou prise de participation dans des domaines divers touchant par exemple aux réseau WiFi mesh et aux femtocells 3G. Ces dernières permettraient notamment à Google de contrôler rapidement des portions de réseaux en attendant le déploiement d'une couverture publique.

Google pourrait également céder une partie du spectre acquis lors de l'enchère de la bande 700 MHz à d'autres sociétés, comme Clearwire, qui vient d'abandonner son partenariat WiMAX avec Sprint Nextel mais qui considère toujours la création d'un grand réseau national.

L'année 2008 pourrait donc voir l'émergence d'un nouveau modèle économique dans le domaine des opérateurs mobiles. La puissance financière et économique de Google lui permet d'envisager des pistes jusque là rejetées car demandant des ressources et un soutien de l'industrie que seuls les plus grandes sociétés peuvent apporter.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]