Grosse amende européenne pour trois sociétés accusées d'entente sur les prix des puces mémoire

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Reuters
carte sim

Plusieurs sociétés pourraient être condamnées pour une entente sur les prix des puces mémoire que l’on retrouve notamment dans les cartes SIM de nos mobiles et les cartes bancaires.

Suite à une alerte donnée par la société Renesas Technology ( derrière laquelle on trouve Hitachi et Mitsubishi Electric ), la Commission européenne avait procédé, en 2008, à des perquisitions au siège des sociétés Infineon Technologies, Philips et Samsung. Il leur était reproché une entente sur les prix des puces mémoire équipant les cartes bancaires, les cartes SIM de nos téléphones mobiles, les cartes pour les services de télévision ( celle insérée dans le décodeur de la DartyBox, par exemple ) ou les passeports.

Logo Philips  logo Infineon logo-samsung 

Des négociations pour un arrangement à l’amiable ont bien été engagées afin de plaider coupable et de voir l’amende réduite de 10 %, mais elles n’ont pas abouti et ont pris fin l’an dernier. Aux dernières nouvelles, la sanction devrait ainsi tomber d’ici peu. Peut-être à la fin du mois prochain, ou au mois de septembre. Infineon Technologies, Philips et Samsung risquent ainsi une amende représentant 10 % de leur chiffre d’affaires. Renesas Technology n’est pas inquiété, puisqu’à l’origine de l’alerte.

Aucun des protagonistes n’était là pour commenter l’information, relayée par l’agence de presse Reuters qui évoque deux sources proches du dossier.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1775912
De toutes façon 99% des marchés sont victimes d'ententes illégales ! Mais comme les politiques sont des copains...
Le #1775952
ça serait bien qu'il s'interesse au marché du disque dur
Le #1775992
Mais puisqu'on vous dit que l'ultra libéralisme c'est bon pour le citoyen-consommateur.

Il ne faut pas se leurrer, les amendes sont déjà prévues et provisionnées et font partie du business plan.

Tout ce beau monde est content, finalement l'UE ne fait que racketter ces sociétés qui ont escroqué le peuple qui lui n'obtient rien.
Anonyme
Le #1776062
Derrière ces ententes illicites des 3 sociétés en question, ce sont les actionnaires de ces trois nommées qui se frottent les mains en coulisse ....
Le business doit rester juteux, peu importe les moyens, et c'est pas une amende (même record) qui les fera reculer ...!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]