Ericsson : bénéfice net qui se tasse, ST-Ericsson toujours en recul

Le par  |  1 commentaire(s)
ericsson

Le contexte économique devient difficile pour les équipementiers télécom. Le champion suédois Ericsson voit se bénéfice net se réduire sensiblement tandis que la filiale ST-Ericsson ne parvient toujours pas à s'équilibrer.

Après les mauvaises nouvelles venant d'Alcatel-Lucent qui a averti qu'il ne pourrait pas atteindre ses objectifs de marge cette année et a été durement sanctionné en bourse, c'est au tour d'Ericsson d'afficher une certaine prudence face à une situation générale qui se dégrade.

Présentant ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2012, le groupe suédois annonce un chiffre d'affaires de 55,3 milliards de couronnes ( environ 5,5 milliards d'euros ), en progression de 1% sur un an mais avec une activité réseaux qui a reculé de 17% du fait d'un marché ralenti en Chine et en Russie, compensé en partie par la hausse des activités de services.

ericssonMais ces activités sont moins rentables et pèsent sur le bénéfice opérationnel qui chute à 2,1 milliards de couronnes, contre 4,3 milliards de couronnes un an plus tôt. Le bénéfice net passe quant à lui à 1,2 milliard de couronnes, alors qu'il était de 3,1 milliards de couronnes il y a un an à la même période.

Pour autant, Hans Vestberg, CEO d'Ericsson, défend la stratégie de services ( qui pourrait finir par devenir l'activité principale de l'équipementier car étant moins sujettes à de fortes variations comme en connaît l'activité infrastructures ) en soulignant que la pression des centaines de millions d'appareils mobiles et nomades sur les réseaux crée une demande de suivi et d'assurance-qualité chez les opérateurs, qui va s'intensifier ces prochaines années.


ST-Ericsson toujours en pertes
ST Ericsson logo proLes résultats d'Ericsson sont également affectés par les résultats toujours mitigés de ST-Ericsson, co-entreprise à 50/50 avec STMicroelectronics, qui affiche au deuxième trimestre 2012 un chiffre d'affaires de 344 millions de dollars, en recul par rapport aux 384 millions de dollars enregistrés l'an dernier, mais en progression par rapport au chiffre d'affaires de 290 millions de dollars du premier trimestre.

La progression d'un trimestre sur l'autre est liée à l'augmentation des livraisons de la plate-forme mobile NovaThor. Et si ST-Ericsson réduit sa perte opérationnelle entre les deux trimestres, passant à 235 millions de dollars, elle s'aggrave sur un an, la perte au premier trimestre 2011 étant alors de 181 millions de dollars.

La perte nette passe quant à elle à 318 millions de dollars, contre 221 millions de dollars l'an dernier. Didier Lamouche, CEO de ST-Ericsson, se félicite de l'arrivée de NovaThor chez Samsung et Sony Mobile Communications, tout en reconnaissant que la situation est encore loin d'être stabilisée.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #991401
C'est pas la joie pour st-ericson toujours dans le rouge à quand la séparation des deux fabriquant.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]