Akatsuki rejoint l'orbite de Vénus avec cinq ans de retard - MàJ

Le par  |  0 commentaire(s) Source : JAXA
Akatsuki

La sonde japonaise Akatsuki avait échoué lors de sa tentative d'entrée dans l'orbite de Vénus en décembre 2010. Cinq ans plus tard, une nouvelle tentative devrait être couronnée de succès.

MàJ : La JAXA confirme le succès de l'insertion de la sonde Akatsuki dans l'orbite de Vénus.

-----

Actualité publiée le 8 décembre

L'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA) attendra mercredi avant de confirmer avec certitude l'entrée en orbite autour de Vénus de la sonde Akatsuki. Lundi, les manœuvres nécessaires à cette opération ont été effectuées et a priori avec succès. Mais Akatsuki aurait normalement dû se placer en orbite vénusienne il y a cinq ans !

AkatsukiConçue pour étudier l'atmosphère et le climat de la deuxième planète de notre système solaire, la sonde spatiale de la JAXA avait décollé en mai 2010 depuis la base de Tanegashima. Le 7 décembre 2010, son rendez-vous avec Vénus avait toutefois été manqué.

La propulsion induite par le moteur principal de la sonde nippone s'était arrêtée après moins de trois minutes de poussée alors qu'il en aurait fallu une douzaine pour permettre une injection dans l'orbite vénusienne. Le dysfonctionnement serait dû à un problème au niveau d'une vanne entre un réservoir d'hélium sous haute pression et un réservoir de carburant.

Résultat des courses, la sonde Akatsuki s'est retrouvée sur une orbite héliocentrique ou autrement dit autour du Soleil. Les ingénieurs ont eu le temps de cogiter pendant cinq ans pour une deuxième tentative d'insertion de la sonde dans l'orbite de Vénus lors d'un nouveau survol de cette planète.

La solution est venue du largage de tout le carburant du moteur principal afin de permettre de manœuvrer plus facilement la sonde et s'en remettre à quatre propulseurs alternatifs (parmi huit) normalement utilisés pour de simples ajustements de position. Ils ont été allumés pendant une vingtaine de minutes pour placer Akatsuki dans l'orbite de Vénus.

Rarement une mission spatiale peut avoir une deuxième chance comme celle-ci. Initialement, Akatsuki devait élucider les mystères de la " sœur jumelle " de la Terre. En raison d'une différence dans l'orbite par rapport à ce qui était escompté en 2010, la sonde devrait toutefois recueillir moins de données.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]