Espace : les exoplanètes découvertes par Kepler sont finalement plus grosses que prévu

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Space
Kepler62f-exoplanete

D’après de nouvelles études, il apparaitrait qu’un grand nombre des exoplanètes découvertes par le télescope spatial Kepler proposent une taille bien supérieure à ce qu’il avait été estimée jusqu’ici.

Le télescope spatial Kepler est un véritable champion de la détection d’exoplanètes, ces planètes présentes en dehors de notre système solaire.

Kepler telescope Avec plus de 2700 potentielles exoplanètes découvertes depuis 2009, la base de données est gigantesque et les premières confirmations rapportent des informations intéressantes.

Ainsi, d’après des études menées par le National Observatory Mayall et son super-télescope, il apparaitrait que beaucoup des étoiles repérées par Kepler comme constituant des systèmes sont en réalité plus grosses que les premières estimations ne l’envisageaient.

Les scientifiques estiment ainsi qu’une grande majorité des 300 étoiles vérifiées pouvaient être jusqu’à 35 % plus grosses que prévu.

Cela implique que les planètes en orbite sont également plus grosses que prévu, et que la température à leur surface soit largement revue à la hausse, évinçant un grand nombre d’entre elles de la zone dite habitable (la distance idéale entre une planète et son soleil pour proposer l’eau sous forme liquide).

Kepler62f-exoplanete Au total, les 300 étoiles scrutées par le télescope abriteraient plus de 360 planètes découvertes par Kepler.

« Kepler n’est qu’un outil de découverte, il faut ensuite des télescopes terrestres et spatiaux pour réellement comprendre les exoplanètes et la façon dont elles interagissent avec l’étoile autour de laquelle elles orbitent » rapporte David Silva.

Les observations depuis le sol se concentrent principalement sur la recherche d’indices permettant d’identifier des planètes capables d’abriter la vie. Ce sont ces découvertes menées par les scientifiques sur Terre qui permettent de donner un véritable sens à la mission Kepler en confirmant les découvertes et en allant plus loin dans l’identification des planètes.

Actuellement, le télescope Kepler souffre toujours d’une avarie lui empêchant de modifier son orientation. Mis en veille depuis plusieurs semaines, les ingénieurs cherchent toujours une solution permettant de rendre celui-ci pleinement opérationnel. Si les réparations étaient impossibles, la mission s’adapterait automatiquement en fonction des capacités du télescope pour étudier non plus les profondeurs de l’univers, mais l’espace sur un plan plus large et moins focalisé.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1343752
"Avec plus de 2700 potentielles exoplanètes découvertes depuis 2009" ... Potentielles à quoi ? A la vie ? A la colonisation ? Par contre, de ces découvertes, je peux en déduire qu'il est improbable que la vie n'existe que sur Terre De là, à prendre contact ou à y aller ... C'est une autre histoire ...
Le #1343782
Ulysse2K a écrit :

"Avec plus de 2700 potentielles exoplanètes découvertes depuis 2009" ... Potentielles à quoi ? A la vie ? A la colonisation ? Par contre, de ces découvertes, je peux en déduire qu'il est improbable que la vie n'existe que sur Terre De là, à prendre contact ou à y aller ... C'est une autre histoire ...


En fait, Kepler ne fait que supposer la découverte de planètes, il ne confirme pas définitivement leur présence.

Il fixe les étoiles et repère les modifications de l'intensité lumineuse et leur récurrence au fil du temps pour estimer que l'obscurcissement correspond au passage d'une planète devant son soleil.

Et il n'y a pas que les planètes qui passent entre Kepler et les étoiles
Le #1343842
Ulysse2K a écrit :

"Avec plus de 2700 potentielles exoplanètes découvertes depuis 2009" ... Potentielles à quoi ? A la vie ? A la colonisation ? Par contre, de ces découvertes, je peux en déduire qu'il est improbable que la vie n'existe que sur Terre De là, à prendre contact ou à y aller ... C'est une autre histoire ...


T'enflamme pas trop vite Ulysse !
Les excursions spatiales interstellaires, c'est pas pour aujourd'hui ...
Le #1344042
cerbereOrion a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"Avec plus de 2700 potentielles exoplanètes découvertes depuis 2009" ... Potentielles à quoi ? A la vie ? A la colonisation ? Par contre, de ces découvertes, je peux en déduire qu'il est improbable que la vie n'existe que sur Terre De là, à prendre contact ou à y aller ... C'est une autre histoire ...


En fait, Kepler ne fait que supposer la découverte de planètes, il ne confirme pas définitivement leur présence.

Il fixe les étoiles et repère les modifications de l'intensité lumineuse et leur récurrence au fil du temps pour estimer que l'obscurcissement correspond au passage d'une planète devant son soleil.

Et il n'y a pas que les planètes qui passent entre Kepler et les étoiles


Ha ok. Ne suivant pas le projet Kepler et les objectifs qu'il doit atteindre, je ne connais pas sa méthode d'observation. Dans le cas présent, je n'aurais pas utilisé le mot "potentielles" mais "probables" Mais bon, je ne critique pas le travail de Mathieu, j'ai mal interprété voilà tout
Le #1344112
De toute façon avec des milliards de galaxies présentes (chacune regroupant beaucoup de systèmes planétaires) , il faudrait avoir l'esprit vraiment réduit pour penser que nous sommes seuls dans l'univers...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]