Etude : les jeunes joueurs plus sujets à la douleur

Le par  |  0 commentaire(s) Source : HealthDay - US News and World Report
enfant-jeu-video

On ne s'étonne plus de rien depuis que l'on sait que Raymond Domenech s'est blessé en jouant à la Wii. Toutefois, une étude qui vient d'être réalisée nous montre que ce sont plutôt les enfants qui expérimentent davantage la douleur à cause des consoles.

enfant-jeu-videoIl s'appelle Deniz Ince, il a 11 ans et ce jeune garçon est actuellement en CM2 à l'école de St-Louis. Presque comme un grand, il a mené une étude avec des chercheurs de l'Université de New-York et son père, qui se trouve être rhumatologue. Sur quoi portait-elle ? Sur la douleur que les enfants ressentent plus facilement lorsqu'ils jouent à des jeux vidéo.

Les résultats de cette étude ont été présentés lundi pendant la réunion annuelle de l'American College of Rheumatology, qui s'est tenue à Philadelphie. Pratiquant souvent la Wii, Deniz avait remarqué que ses doigts lui faisaient mal quand il décidait de presser des oranges. Ce qui l'a conduit à mener des recherches afin de savoir si effectivement les jeux vidéo ont leur responsabilité dans ces pépins physiques.


Plus t'es jeune, plus tu prends
L'étude a concerné 171 camarades de Deniz Ince, âgés de 7 à 12 ans. 80% d'entre eux ont facilement avoué jouer sur consoles de salon ou portables. Et la moitié de ces derniers ont dit jouer moins d'une heure par jour. Un tiers a affirmé rester une à deux heures quotidiennement devant la console, tandis que 7 et 6% d'entre eux ont respectivement répondu tenir la manette de deux à trois heures, et trois heures voire plus par jour.

Ce qu'il en est ressorti, c'est que chaque heure de jeu supplémentaire augmente les risques de 50% de ressentir la douleur. Et que cela arrivait plus souvent chez les jeunes enfants. Le Dr. Yasuf Yazici, lui aussi auteur principal de l'étude (voilà qui est rassurant), résume le tout avec cette phrase :

"Plus les enfants sont jeunes, et plus la douleur est significative."

Toutefois, celle éprouvée par les enfants de l'étude était "généralement douce", bien que 22% ont préféré limiter leur temps de jeu après avoir connu des difficultés dues à l'usage un peu trop intensif des jeux vidéo. Les chercheurs pensent que le fait que les muscles et les tendons ne soient pas encore totalement développés chez les jeunes joueurs les amène à être plus candidats à la douleur.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]