Facebook : le drone Internet géant Aquila a pris son envol

Le par  |  2 commentaire(s)
Facebook Aquila

Le réseau social Facebook a fait décoller pour la première fois son drone Aquila, immense engin alimenté par des panneaux solaires et visant à apporter l'Internet depuis le ciel dans les zones mal desservies.

Le réseau social Facebook devant conquérir toujours plus d'utilisateurs, il faudra toucher les populations mal ou pas du tout desservies en matière d'accès à Internet. Plutôt que de mettre en place de coûteux (et fragiles) réseaux terrestres, c'est par la voie du ciel que l'enteprise compte toucher ceux qui n'ont pas encore Internet.

Pour ce faire, Facebook mise sur un drone géant Aquila développé en interne et alimenté par des panneaux solaires qui devrait pouvoir servir d'antenne-relais mobile en haute atmosphère pour desservir des zones reculées.

Facebook Aquila

Le projet de grande ampleur a pris une nouvelle tournure après le premier essai en vol réussi d'un prototype fonctionnel du drone. Jusqu'à présent, des maquettes à échelle 1/5 avaient été utilisées pour valider le design.

Le test s'est déroulé au-dessus du terrain militaire de Yuma Proving Grounds, en Arizona. Les drones Aquila devront pouvoir être reliés à des satellites et des stations au sol, mais aussi communiquer entre eux grâce à un système de lasers.

Facebook aquila

Une flotte de drones Aquila évoluant à haute altitude devrait ainsi pouvoir bientôt créer un maillage pour fournir au sol une couverture Internet mouvante qui peut être adaptée selon les besoins. Le géant Google travaille sur des projets similaires, avec des drones mais surtout avec des ballons atmosphériques sous la forme du Project Loon.

Le premier vol en conditions réelles a permis de récolter des données de vol durant plus de 1h30 et d'évaluer l'aérodynamisme de l'engin face aux vents puissants et aux turbulences de haute altitude. De nombreuses expérimentations seront poursuivies dans les mois, et même les années à venir, pour évaluer toutes les composantes du drone qui devra, à terme, évoluer à une altitude de 60 000 pieds (18 300 mètres) durant des vols de trois mois.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1912586
Jusqu'à 18 300 m. d'altitude ?!
Impressionnant
Quand on sait que les Boeing 747 ou Airbus A380 atteignent des altitudes de croisière de 10 000 ou 11 000 mètres ...
Le #1912592
Les combattants auront le wifi sur les zones de combat, c parfais avec l'iTAC.
Je me disais justement que sans wifi ni antennes relais c'était bizarre.

http://www.generation-nt.com/iphone-6s-itac-armee-usa-android-abandon-actualite-1931249.html
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]