Facebook surveille les conversations suspectes

Le par  |  3 commentaire(s)
Facebook_Logo

Pour essentiellement faire la chasse aux prédateurs sexuels, Facebook reconnaît avoir recours à une surveillance technologique voire humaine des conversations.

Le gendarme Facebook veille à ce que les limites fixées pour son réseau social ne soient pas franchies. L'utilisateur est lui-même mis à contribution pour signaler certains contenus. Mais la surveillance est sans doute plus profonde que les utilisateurs ne l'imaginent.

Dans une interview accordée à Reuters, le responsable de la sécurité de Facebook explique que le réseau social a mis en place un système de surveillance pour détecter automatiquement les publications et conversations liées à une activité criminelle.

En particulier, le système logiciel se focalise sur les conversations entre membres de Facebook qui ont une relation ténue. Par exemple, deux membres qui ne sont pas amis ou le sont devenus depuis peu sur le réseau social, n'ont pas d'amis en commun, possèdent une grande différence d'âge...

En se basant sur des phrases trouvées dans des enregistrements antérieurs de conversations criminelles dont avec des prédateurs sexuels, la détection a lieu. Le cas échéant, un employé Facebook prend le relais afin de décider de prévenir ou non les autorités.

" Nous n'avons jamais voulu mettre en place un environnement où nous avons des employés qui fouillent dans des conversations privées, il est donc vraiment important d'utiliser une technologie avec un très faible taux de faux positifs "

, déclare Joe Sullivan.

Facebook_LogoReuters écrit que Facebook est l'une des nombreuses sociétés qui a recours à une combinaison de surveillance technologique et humaine pour contrer les prédateurs sexuels. Néanmoins, Facebook avait jusqu'à présent été très discret sur le sujet.

Cette discrétion s'explique sans doute par le risque que la surveillance soit assimilée à de l'espionnage et une dérive en matière de confidentialité. Si Facebook est devenu un peu plus bavard, c'est peut-être aussi parce que le réseau social ambitionne de s'ouvrir aux moins de 13 ans, et il faut rassurer.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #988151
ça rassurera les idiots, mais pas ceux qui aimeraient garder leurs discussions confidentielles.
Le #988181
#-Pour essentiellement faire la chasse aux prédateurs sexuels-##

ça c'est le prétexte... (sont de la police ?)

maintenant dans la réalité il y a,et je connais, le cas d'une jeune de 12 ans qui s'est incrite en mettant une date de naissance qui fait qu'elle a 21 ans.
Cette jeune personne postant une floppée de photos on s'aperçoit bien qu'elle ne peut avoir l'age qu'elle prétend avoir

fessedebouc lui voit rien...... alors que va t il "entendre"




Le #988291
Sukebe a écrit :

ça rassurera les idiots, mais pas ceux qui aimeraient garder leurs discussions confidentielles.


Les idiots sont ceux qui sont sur facebook
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]