Virés pour avoir critiqué leur hiérarchie sur Facebook

Le par  |  37 commentaire(s) Source : AFP
Facebook_Logo

Un verdict rendu dernièrement par le conseil de Prud'hommes confirme le licenciement de deux salariés pour avoir critiqué leur hiérarchie sur Facebook.

Facebook_LogoUn samedi soir de décembre 2008, alors qu'ils étaient à leurs domiciles respectifs, trois employés d'Alten, une société d'ingénierie installée à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine ( 92 ), s'étaient laissés aller à des propos négatifs sur leur hiérarchie lors d'une conversation privée sur Facebook.

Manque de chance pour eux, un collège et ami ( sur Facebook, tout du moins... ) a immortalisé la discussion à l'aide d'une capture d'écran, qu'il a aussitôt envoyée à la direction. Quelques semaines plus tard, l'avis de licenciement arrivait.

Si l'un des salariés licenciés était finalement parvenu à un accord à l'amiable, les autres, en revanche, n'entendaient pas en rester là et avaient décidé de se tourner vers les Prud'hommes, mettant notamment en avant le caractère privé de la discussion.

Le verdict tant attendu vient de tomber. Considérant la capture d'écran réalisée par un collaborateur et fournie par l'entreprise en guise de preuve comme recevable, le conseil de Prud'hommes a donné raison à l'entreprise. Mais Me Grégory Saint-Michel, l'avocat des deux salariés licenciés, n'entend pas en rester là. L'affaire sera présentée devant la chambre sociale de la Cour d'appel de Paris.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #714711
les gens ne réfléchissent pas avant d'ecrire sur facebook.

facebook peut etre un outil tres interessant, mais il y a trop de dérive.
Le #714721
Ah ces employeurs, tous des **..... (ça marche aussi sur les blogs?).

En tout cas c'est une première mais surement pas une dernière vu que certains postent toute leur vie sur Facebook
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #714741
Comment est-il possible pour les juges d'avoir, ne serait-ce que pensé, jugé la capture d'écran comme recevable ?!

C'est comme si, dans un repas entre ami, quelqu'un critiquait sa hiérarchie et que la conversation était filmée et utilisée au tribunal : ça ne passerait jamais.
Le #714751
Conseil de (et non pas "des"...) Prud'homme = Pourritures

CQFD.

La preuve est peut être recevable, mais on s'en branle de ça !
Ce qui compte c'est le motif de licenciement, et les propos tenus en privé sur sa hiérarchie NE PEUVENT PAS être un motif de licenciement. C'est la vie privée et ce n'est pas une faute grave et encore moins une lourde (il n'y a pas de nuisance vis à vis de l'employeur).

Dans ce cas c'est un licenciement abusif.
Le #714791
@ CodeKiller

leur facebook étantv ouvert, la notion de privé ne peut pas etre retenue.

sur rmc, il a été lut ce qui avait été écrit.
ils incitaient à faire chier la drh pour faire partie d'un club entre autre.
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #714821
@frodon

La partie facebook en question était ouverte aux amis et c'est un "ami" qui a fait une capture et l'a envoyé à la direction.
Le #714851
@ deathscythe0666
d'après ce que j'ai entendue à la radio, le compte était ouvert aux amis et aux amis des amis, donc ouvert selon les juges. meme si c'est un "ami" qui a fait la capture d'écran.

"Comment est-il possible pour les juges d'avoir, ne serait-ce que pensé, jugé la capture d'écran comme recevable ?!"
il est possible que les salariés n'aient pas nié l'ecran.
Le #714861
Ah elle est belle la liberté d'expression. Si c'est une critique de leur hiérarchie je ne vois pas où est le problème... par contre tout ce qui est insultes et qui porte atteinte à l'image d'une personne là oui j'aurai compris...

Le #714871
Je retiens 3 choses :
une telle preuve si elle avait été donnée par un particulier, elle aurait été non recevable

- L'avocat est pas spécialisé nelles technologie de l'information, pour pas dire qu'il est nul, j'aurais bien aimé entendre son plaidoyer.

- Ce ne peut pas être privé vu que c'est mis sur le Net, et sous forme publique. restreindre des informations, ce n'est pas les rendre privées !!!


y a quelques mois, j'avais émis un doute sur la confidentialité des Groupes et j'avais émis le même soucis (copie écran, infos restants sur serveurs externes)

PS: Tant que les gens resteront stupides, on assistera à ce genre de dérive...
Je comprends pas les gens qui dénigrent leur boulot. T'es pas content de ton taff, tu t'en vas. L'employeur va pas te payer alors que tu le dénigres, lui ou son entreprise...

Sinon merci à la "balance", c'est tout a fait dans la menalité frenchie de balancer des collègues
Le #714881
Par contre, y'en a marre des journaleux (télés et goupes) qui écrivent et disent n'importe quoi...


Si tu envoies de ton poste un autre poste dans TON entreprise, des jurons sur une personne et que tu mentionnes dans le sujet "Personnel", là c'est privé, ça fait partie d'une correspondance personne et ne peut être admise comme recevable.
Que ce soit l'admin, ou le patron, personne n'a le droit de lire ton mail qui devient privé. La mention PERSONNEL dans le sujet est très IMPORTANTE !

On peut mettre dans la signature, que cet email est destiné à un usage confidentiel et exclusive çà un destintaire pré-cité....bla bla, bon je cite pas la signature pour éviter les abus

Après, si la personne envoit des images pédophiles, c'est un autre problème ou seul le juge tranche.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]