Facebook veut combiner les données comme Google ?

Le par  |  3 commentaire(s)
Facebook-logo

Facebook souhaite combiner les données des utilisateurs avec celles d'Instagram, d'autres filiales voire plus. Une fusion des données à la manière de Google ?

Facebook a dans l'idée de retirer le droit de vote aux utilisateurs pour adopter une autre procédure visant à valider ses changements en matière de politique de gestion de la vie privée.

C'est dans ce contexte que le réseau social à près d'un milliard d'utilisateurs donne l'impression de vouloir œuvrer dans le même sens que Google qui a unifié ses règles de confidentialité pour l'ensemble de ses services.

Pour Facebook, il s'agit d'être en mesure de pouvoir partager et combiner les données des utilisateurs avec par exemple celles du service de partage de photos Instagram racheté 750 millions de dollars.

Plus encore, actuellement ouverte aux commentaires, la nouvelle politique de Facebook pour l'utilisation des données explique :

" Nous obtenons parfois des données par le biais de nos filiales, partenaires, clients publicitaires ou d'autres tiers. Ces données nous permettent de diffuser des publicités plus pertinentes, de mieux comprendre la façon dont les gens utilisent Facebook et, de manière générale, d'améliorer les services que nous proposons. "

L'une des filiales peut donc être Instagram qui fait partie du même groupe Facebook. Mais le réseau social laisse présager la constitution d'un profil géant et unifié des utilisateurs via une agglomération des données issues des services qui gravitent autour de lui.

D'après Facebook, les données obtenues par le biais d'un tel partage pourraient notamment l'aider à fournir de la publicité ciblée.

Pour Reuters, Facebook s'inscrit dans la même politique controversée de Google qui lui a valu les réprimandes des autorités européennes pour la protection des données et une copie à revoir sur plusieurs points.

À la BBC, un porte-parole de Facebook a indiqué qu'il n'y a pour le moment pas d'intention de fusionner les services à la manière de Google. Ce qui n'exclut pas pour autant une telle possibilité à l'avenir.

La Commission irlandaise de protection des données ( qui régule Facebook en Europe ) a demandé au réseau social des éclaircissements. Avant tout changement, elle pourrait demander à Facebook d'obtenir le consentement explicite de l'utilisateur.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1095172
Pourquoi quand c'est Google ça passe comme un lettre à la Poste alors que quand c'est Facebook qui fait pile la même chose ça hurle à la mort?
Le #1095202
liberal a écrit :

Pourquoi quand c'est Google ça passe comme un lettre à la Poste alors que quand c'est Facebook qui fait pile la même chose ça hurle à la mort?


t'as suivi l'évolution de la politique utilisateur de google apres la claque de la comission qu'a prit google ou tu t'es juste contenté des résumés ?
Le #1095322
doudawak a écrit :

liberal a écrit :

Pourquoi quand c'est Google ça passe comme un lettre à la Poste alors que quand c'est Facebook qui fait pile la même chose ça hurle à la mort?


t'as suivi l'évolution de la politique utilisateur de google apres la claque de la comission qu'a prit google ou tu t'es juste contenté des résumés ?


Je constate juste que le tracking est toujours aussi snournois et omniprésent.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]