FB : Morgan Stanley défend le prix de l'IPO à 38 dollars

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
Facebook logo

Critiquée pour l'introduction en bourse mitigée de Facebook, la banque d'affaires Morgan Stanley, qui a supervisé l'IPO, réfute les accusations portant sur le prix d'introduction.

Loin d'être la mine d'or attendue, l'entrée en bourse de Facebook s'est révélée plutôt cahotique, ne progressant que de 0,6% par rapport à son cours d'introduction ( 38 dollars ) le premier jour de cotation, avant de céder massivement du terrain et de passer sous la barre des 30 dollars.

La banque d'affaires Morgan Stanley, qui a supervisé l'IPO, s'est retrouvée au centre des critiques et même attaquée par des investisseurs mécontents. Entre le cafouillage du début des cotations, durant lequel la plate-forme Nasdaq a croulé sous les requêtes pendant la première demi-heure, ne permettant pas d'avoir une vision des échanges et ordres passés, et les interrogations sur le choix du prix d'introduction, les piques n'ont pas manqué.

Facebook logoJames Gorman, CEO de la banque, est donc monté au créneau pour défendre la société contre les multiples critiques. Tout en reconnaissant que l'évolution du cours a son importance au premier jour des cotations, il a rappelé qu'une introduction en bourse doit se juger dans la durée, à 30 jours, 90 jours et 12 mois.

Il a aussi souligné la confusion née des dysfonctionnements du Nasdaq au lancement de la cotation et qui va sans doute coûter cher à de nombreux passeurs d'ordre. Le premier bilan des régulateurs n'a cependant pas conclu pour le moment à autre chose qu'une défaillance technique, donc non imputable aux gestionnaires de l'IPO.

James Gorman a indiqué que la banque était en relation avec les mêmes régulateurs concernant le coeur de la plainte déposée par certains investisseurs concernant des estimations abaissées par rapport au prix d'introduction de 38 dollars quelques heures avant le début des cotations.

Ils accusent les gestionnaires de l'IPO de n'avoir donné cette information qu'à certains gros investisseurs et de façon orale, masquant l'information à tous les autres. Ajouté aux déboires techniques de la première demi-heure, certains ont perdu gros tandis que d'autres avaient déjà une idée de la direction qu'allait prendre le cours...

Pour le moment, James Gorman défend la méthodologie de la banque et dit être ouvert à toutes les discussions pour raffiner la procédure d'IPO.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #964251
On imagine bien qu'ils admettent une semaine après l'introduction avoir pris l'ensemble du marché pour des jambons...
Si leurs manœuvres douteuses doivent être révélées au grand jour, ce ne sera sans doute pas de leur fait.

En attendant FB continuer à battre des records... à la baisse !
Le #964531
Bah c'était sûr... Les "fan psychopathes" se sont jeter sur les actions, puis tout le monde c'est rendu compte que ça ne servait à rien et tout le monde à revendu... :-D
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]