Gouvernance Internet : la censure chinoise en question

Le par  |  9 commentaire(s)
Web Planète

Comme nous vous en faisions part dans une de nos actualités, du 30 octobre au 2 novembre de cette année, se déroule en Grèce le premier forum mondial sur la gouvernance de l'Internet (FGI) où les représentants de près de 90 Etats ainsi que ceux de quelques acteurs majeurs du monde de l'informatique vont débattre et uniquement débattre puisque le FGI n'a aucun pouvoir décisionnel, de la meilleure façon d'exploiter le potentiel du Web.

Comme nous vous en faisions part dans une de nos actualités, du 30 octobre au 2 novembre de cette année, se déroule en Grèce le premier forum mondial sur la gouvernance de l'Internet (FGI) où les représentants de près de 90 Etats ainsi que ceux de quelques acteurs majeurs du monde de l'informatique vont débattre et uniquement débattre puisque le FGI n'a aucun pouvoir décisionnel, de la meilleure façon d'exploiter le potentiel du Web.

Si la question de la mise sous tutelle américaine de l'ICANN* n'aura pas droit de cité à Athènes, celle relative à la censure exercée sur la toile et notamment par les autorités chinoises, sera par contre plus qu'à propos, une des thématiques abordées lors du FGI étant la liberté d'expression, la libre circulation de l'information, des idées et des connaissances sur la toile.


Des comptes à rendre
L'occasion donnée était donc trop belle pour que l'association Reporters Sans Frontières ne s'en saisisse en attaquant directement la firme américaine spécialisée dans le réseau Cisco, l'accusant comme le rapporte l'AFP, d'avoir vendu du matériel à la police chinoise ce à quoi Art Reilly, directeur de Cisco, a répondu : " Nous vendons la même chose à tous les pays, nous ne faisons rien pour permettre à un gouvernement d'opérer un filtrage " avant de déclarer quelque peu déstabilisé par le flot de questions : " Je ne suis pas au courant de la vente d'un produit en Chine quel qu'il soit. "


Face aux critiques, tout le monde fait front
Mais Cisco n'a pas été la seule société a être prise à partie et tant Google que Microsoft ou encore Yahoo! ont eu également droit à leur petit lot de critiques vis à vis de leur position à l'égard du marché chinois.

C'est ainsi que Vint Cerf, un conseiller de Google a déclaré : " Nous avons conclu que nous préférions offrir un maximum d'informations aux Chinois en dépit du fait que nous censurions certains éléments dont le gouvernement ne voulait pas. (...) L'espace dans lequel nous opérons est très compétitif. Si nous n'offrons pas ce que les gens nous demandent, ils s'adressent ailleurs. "

De même Microsoft a pris la défense de Yahoo! accusé d'avoir collaboré avec la police chinoise pour l'arrestation d'un cyber-dissident : " Yahoo! a son équipe en Chine. S'ils avaient refusé de coopérer, tout le monde aurait été arrêté et expulsé (...) Mais Yahoo! ne savait pas qu'il s'agissait d'un journaliste et qu'il risquait la prison. "

Bref, la logique économique et mercantile semble dédouaner ces grandes entreprises de leurs responsabilités quitte à faire passer à la trappe la liberté d'expression qui n'est vraiment qu'un vain mot.

* : l'organe de régulation des noms de domaine Internet
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #139638
Malheuresement, je crois que le conseiller de Google à parfaitement résumé la mentalité de ces boites: On n'a aucun scrupule, car si on en a, c'est pas nous qui auront le pognon.


Autant chaque pays est libre de fixer les règles qu'il veut le concernant, autant pour des boites internationales, les différents sièges à l'étranger devraient etre obligé de respecter "l'éthique" du siège principal.
Le #139639
Bravo à GNT (et à Jérôme) de nous avoir rapporter les débats de ce forum !

Même si la langues de bois demeure dans tous les pays et domaines, au moins, ce genre d'assemblée à le mérite de démontrer qu'il y a une demande de la population à la quelle les autorités ne pourront guère résister.

Quant aux lois du marché invoquées par Yahoo relayées par Google, s'il ne sont pas convaincu que les Chinois se précipiteront (ça doit déjà être fait) sur le Coca comme les Latino sur les Malboro et les Africains sur les Jean's Levy... Ils n'ont rien compris à l'économie unilatéral !

En tout cas, beaucoup d'entre nous seraient certainement curieux de voir ce qu'il y a dans les petites boites Cisco (et leurs softs) de même que je ne préconnise plus dans ma clientèle leurs routeurs "grand marché" (aux performances douteuses !)
Le #139648
Qu' appelle-tu "routeurs grand marché" '
soho, 800, 1700 séries '
Le #139662
@Chitzitoune
"les différents sièges à l'étranger devraient etre obligé de respecter "l'éthique" du siège principal".
Attention à ce que tu écris, car c'est valable dans les deux sens. Une boîte chinoise (Lenovo par exemple) pourrait donc imposer la censure en France !
Le #139674
@Volpe80 :
Oui, et ou est le problème '
Elle pourrait très le vouloir. Par contre, si ça ne convient pas aux lois du pays, bah elle ne peu s'y implanter

Bref, ça me semble le minimume qu'une multinationale doit respecter:
- la loi du pays où elle veut s'installer
- certains grands principes du pays de son siège social (par exemple le travail des enfants, la liberté de la presse, etc...)

Si pour s'installer dans un pays, ils doivent baffouer complétement certains grands principes / droits, alors tant pis, elles n'ont pas à y aller. Contrairement à ce qu'ils font croire, ça n'a rien de vital d'y aller. Le "on y va, car si y'a de l'argent à faire, autant que ça soit nous qui l'empauchons" est on ne plus gerbant et ils se déchargent complétement de leur responsabilités.
Le #139699
Le cas de la Chine est assez epineux... Il y a des problemes c'est certain et c'est demontre.
Cependant, faut pas oublier un detail, ils sont 1.3 Milliards d'individus... Peut-on des l'or appliquer texto les memes recettes qu'avec 500 Millions de personnes (UE) ou 300 Millions (USA) sans courir aucun risques de bordel ou autre... sincerement, je ne sais pas.... Bien sur cela n'excuse pas tout mais cela peut sans doute expliquer certains points sans compter que les Chinois ne pensent pas forcement comme nous et n'ont pas forcement les memes vus sur la vie que nous, enfin ca c'est un autre probleme...

Quand au "on y va, car si y'a de l'argent à faire, autant que ça soit nous qui l'empauchons", c'est clair que dit comme cela ca ne fait pas tres jolie et sain... Cependant vu le marche que represente la Chine et surtout va representer dans l'avenir (meme si des problemes vont pointer leur nez tres vite la-bas, notamment le probleme des retraites amplifie par mille par rapport au notre du au vieillissement prematuree de la population a cause de la politique nataliste qui etait de tout facon necessaire c'est un fait), il est inconcevable pour une entreprise a rayonement international de ne pas investir ce marche, a defaut de ternir simplement son avenir.

De plus, un truc que je pense perso, ce n'est pas en leur enfoncant la tete dans l'eau (aux Chinois) qu'on les fera sortir de leur condition... Si le niveau de vie la-bas augmentent, notamment grace aux investissements etrangers, et que de plus en plus de gens accedent a une vie decente, une education etc... la situation ne pourra qu'evoluer, car les gens poseront de plus en plus souvent les questions qui fachent et voudront vivre comme leurs voisins.
Les salaires augmentant, les conditions sociales suivront forcement. La Chine est actuellement en pleine mutation (revolution industrielle) et comme toute mutations ca ne se fait generalement pas sans douleurs (Exploitation, Delocalisation, Pollution,....). Esperons juste que les jours meilleurs sont devant pour tout le monde

PS: Les prochains jeux Olympiques la-bas pourraient etre un bon point de depart pour un changement de fond, notamment au niveau de la censure... On verra bien en esperant que les bons choix seront faits.
Le #139763
Pour ce qui est de l'attitude des grands moteurs de recherche américains, je suis d'accord avvec eux parce que :
- ils doivent respecter les lois et règles d'un pays quelqu'il soit.
- ces moteurs permettent un meilleur accès à l'information et la censure appliquée aux-dits moteurs ne pénalise pas plus les chinois.

Pour ce qui est de l'attitude de la Chine vis-a-vis de la liberté d'expression ou de leur politique en général, je ne suis pas certain qu'elle soit plus mauvaise que celle des Etats-Unis auxquels on les compare. Il y a de la censure dans tous les pays mais dans certains elle est plus évidente que dans d'autres.
Le #139836

artich31


d'accord avec toi.
entre censure et désinformation , lequel est le pire ' moi j'hésite
Le #139882
@artich31 : On doit bien sur se plier à la loi du pays ou l'ont va, mais il ne faut pas oublier non plus qu'une entreprise a un siège social dans un certain pays, tout comme une personne peut aller en Chine, mais reste français, et se doit de respecter les lois chinoises si elle veut aller en Chine, mais doit également respecter certaines lois française / internationales en plus, sous peine d'etre poursuivit. Ca concerne principalement les crimes.

Ce qui me semble anormal, c'est qu'une entreprise n'a pas à respecter ce genre de chose.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]