Fibre optique : le million d'abonnés en FTTH

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Arcep
Fibre-optique

Pour la première fois en France, le nombre d'abonnements en fibre optique de bout en bout dépasse le cap du million. Dans le même temps, on commence à parler sérieusement de FTTDP.

D'après le dernier observatoire de l'Arcep pour le marché du haut et du très haut débit fixe, le nombre d'abonnements très haut débit (débit descendant supérieur ou égal à 30 Mbps) est de 3,56 millions au 31 mars 2015. Un gain de 447 000 abonnements sur le premier trimestre et de 1,37 million à l'échelle d'une année.

C'est en outre la première fois que le nombre d'abonnements en fibre optique de bout en bout (FTTH) franchit la barre symbolique du million avec 1,04 million d'abonnements. La progression sur le premier trimestre est de 107 000 et de 400 000 sur un an.

Sur le FTTH, on remarquera qu'Orange se taille la part du lion puisqu'au 31 mars 2015, l'opérateur avait annoncé 638 000 accès en fibre optique et un gain de 75 000 clients FTTH sur le premier trimestre.

Reste que le nombre de logements éligibles FTTH est lui de 4,367 millions. Ce sont donc près de 23 % des logements qui le peuvent qui ont souscrit un abonnement FTTH. Un écart encore conséquent.

Dans le 100 Mbps et plus, les chiffres communiqués par l'Arcep confirment que le nombre d'abonnements FTTH ont pris le pas sur ceux en fibre optique avec terminaison en câble coaxial (960 000 abonnements), même si ces derniers progressent également.

Mécaniquement, on continue d'observer le recul du nombre d'accès au haut débit qui a seulement débuté au dernier trimestre 2014.

Arcep-haut-tres-haut-debit-T1-2015
En début de mois, un comité d'experts indépendants a rendu un avis favorable pour l'introduction de la fibre jusqu'au pallier, à savoir la technologie FTTDP reposant sur une architecture fibre optique jusqu'au point de distribution.

Cela fait référence à la fameuse technologie G.fast perçue comme un complément de la fibre optique pour les derniers mètres permettant de relier le domicile et éviter des travaux d'installation. En l'occurrence, en s'appuyant ici sur le VDSL2.

L'Arcep précise qu'à ce stade l'avis n'est qu'un " premier jalon vers l'introduction effective du FTTDP dans les déploiements des opérateurs " et ajoute que " le périmètre d'étude est limité aux immeubles. "

ARCEP-FttDP-1 ARCEP-FttDP-2 

Ci-dessous, une interview réalisée par l'Arcep de la présidente du comité d'experts cuivre. En termes de débits, elle évoque 100 Mbps descendant puis 200 Mbps, soit les limites de la technologie VDSL2 et bien plus en s'appuyant sur G.fast :

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1843478
Un comité d'experts vereux et presentant surement quelques conflits d'interets ont donc approuvé de deployer autant en depensant moins !?

Donc si j'ai bien saisis l'arnaque, FTTDP c'est comme si on te vends une Ferrari mais sans portieres et que pour la conduire t'es obligé de t'accrocher sur le toit ?

Le laser dans la cablette cuivre ca non plus c'est pas mal.

GFast = belle MER** ??


Le #1843503
Plus que 65M environ ...
( qui a parlé de 2020 ? )
Le #1843569
La fibre ça change la vie ! lool
Le #1843593
1 million mais seulement dans le centre des très grandes villes, le reste de la population ont sen bas les c.....

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]