Technologie : et si nous arrêtions le papier ?

Le par  |  25 commentaire(s)
Papier

Et si le papier n'existait plus ?

Tribune libre par Cédric Mermilliod, Co-fondateur d'Oodrive & Directeur Général

Révoquer le papier, réduire les impressions, supprimer les documents circulant dans les entreprises et dans notre quotidien : l'idée n'est certes pas nouvelle, mais elle reste au cœur des problématiques, et ce pour des raisons qui peuvent aller de la nécessaire réduction des coûts à un souci d'écologie. Grâce aux technologies numériques, un très grand nombre de documents peuvent être dématérialisés ; et étant donné que la digitalisation de notre monde semble être en marche, il est légitime de se demander jusqu'à quel point notre vie peut devenir immatérielle.

Achats sur internet, souscription à un contrat, transmission d'un constat d'accident, etc., la dématérialisation gagne du terrain dans notre quotidien via son lot d'innovations. Nous avons d'ores et déjà recours à la dématérialisation sans même y penser. Et, c'est également sans y penser, que nous gagnons du temps et de l'argent. Aujourd'hui, la majorité des français, toutes générations confondues, est familiarisée avec l'usage d'Internet. Mais que se passerait-il si toutes leurs démarches devaient obligatoirement se faire via un ordinateur, une tablette ou encore un smartphone ? Et quel est l'intérêt pour une entreprise de privilégier les solutions digitales aux solutions physiques ?

Notons tout d'abord que cela permet de parler Écologie à une époque où la COP 21 encourage l'Economie à devenir « green », poussant ainsi les entreprises à se montrer davantage écoresponsables. Mais l'autre vraie valeur ajoutée de la dématérialisation se mesure en termes de coûts et d'efficacité.


Évolution des mentalités et des habitudes
En 2016, moins d'un Français sur dix se déclare totalement opposé à la dématérialisation (sondage Ipsos pour le cabinet BearingPoint - 2016). Nous sommes également 85% à estimer qu'il s'agit, tout comme le tri, d'un geste écologique, et 84% d'entre nous attendent le gain de place que représente le passage à la facture dématérialisée. Alors, si les populations sont prêtes à opérer ce changement d'usage, où en sont les entreprises dans sa mise en œuvre ?


La dématérialisation : une nouvelle manière de travailler ensemble
Ces nouveaux comportements et tendances marché sont confirmés par l'adoption de plus en plus soutenue de solutions de dématérialisation sécurisées, certifiées et au déploiement rapide. Même si l'entreprise « zéro papier » n'existera vraisemblablement jamais, les processus de dématérialisation gagnent donc incontestablement du terrain. Et pour cause, la mise en place d'une telle politique permet certes de faire des économies substantielles de papier, mais elle favorise aussi le développement du travail collaboratif. Les solutions collaboratives permettent à tous les intervenants d'un même projet de travailler ensemble depuis différents points géographiques. Avec la dématérialisation, l'entreprise n'a plus de frontières.

Faire confiance au numérique

papier A4La gestion en ligne de notre quotidien génère une certaine appréhension aussi bien au sein de l'entreprise que dans notre vie privée. Pourtant, les solutions proposées aujourd'hui offrent un haut niveau de sécurité et de confidentialité. Les solutions de confiance numérique (certificat électronique, horodatage, signature électronique) simplifient les démarches administratives et commerciales en limitant le recours à un support physique et en réduisant les délais et les coûts de traitement des dossiers (affranchissement, délais postaux, transmissions internes...). Par exemple une entreprise qui propose à ses clients de signer de manière électronique et en quelques clics un contrat gagne non seulement en réactivité mais voit aussi son image se moderniser. Les clients et les entreprises tissent ainsi une relation de confiance et ce dès le premier contact.

Il est important de souligner que les solutions de confiance numérique assurent la confidentialité, la traçabilité et l'intégrité des échanges électroniques. Elles ont été pensées et conçues afin de lier les aspects juridiques aux aspects techniques. Ces technologies donnent ainsi une valeur indéniable aux documents. Par exemple, une signature électronique a la même valeur légale qu'une signature manuscrite. Elles permettent par ailleurs de sécuriser les opérations sensibles, mais aussi de garantir l'identité des interlocuteurs grâce au certificat électronique, véritable carte d'identité numérique.

Enfin, pour mener à bien un processus de dématérialisation, il est important de s'appuyer sur un Tiers de confiance reconnu par l'État. De cette façon, l'entreprise est en stricte conformité avec le cadre réglementaire européen et les exigences techniques imposées par l'Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d'Information (ANSSI).

Complément d'information
  • Vers la fin de la presse papier ?
    Lancé en 1986, le quotidien britannique The Independent a vu son dernier exemplaire sur support papier distribué le 26 mars dernier.
  • Le billet d'avion papier aura disparu d'ici à fin 2007
    Alors que le pétrole atteint ses cours les plus hauts depuis sa première cotation (73 dollars le baril aujourd'hui, contre 20 dollars début 2001 et 10 dollars début 1999), les compagnies aériennes doivent ...

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1927356
C'est un publi-rédactionnel, mais intéressant moi, je suis en plein dedans, essayant de dématérialiser un maximum de processus à mon boulot et chez les pompiers.
C'est pas simple quand même, le changement effraie beaucoup de monde.
Le #1927360
J'avais lu je ne sais plus où que dans quelques dizaines d'années, on arrêterait d'apprendre l'écriture à l'école ...
Le #1927370
FRANCKYIV a écrit :

J'avais lu je ne sais plus où que dans quelques dizaines d'années, on arrêterait d'apprendre l'écriture à l'école ...


Ce qui serait une erreur je pense, car apprendre la cursive sert au développement de l'enfant.
Qu'il connaisse et maîtrise les outils informatiques du futur oui, mais ne pas renier des éléments importants de son développement personnel.
Le #1927372
skynet a écrit :

FRANCKYIV a écrit :

J'avais lu je ne sais plus où que dans quelques dizaines d'années, on arrêterait d'apprendre l'écriture à l'école ...


Ce qui serait une erreur je pense, car apprendre la cursive sert au développement de l'enfant.
Qu'il connaisse et maîtrise les outils informatiques du futur oui, mais ne pas renier des éléments importants de son développement personnel.


Après c'est vrai que personnellement, je n'écris sur papier pratiquement plus du tout ...

Edit :

Hormis une signature par ci par la ... et encore pour les colis, c'est des signatures sur appareil mobile maintenant ...
Le #1927376
Je ne pense pas que le papier sera abandonné de sitôt... Son déclin se fera très lentement.
Le #1927380
Ouais mais non ça m'arrange pas après j'ai plus de métier
Le #1927391
myk748 a écrit :

Ouais mais non ça m'arrange pas après j'ai plus de métier


Il faudra se recycler en prof de dactylographie ...
Le #1927392
Intéressant.
Ceci dit, même s'il est vrai que la numérisation a encore une grosse marge de progression (je veux dire: en l'état actuel des technologies, même sans anticiper leur évolution) je pense aussi que le papier à de très très longs jours devant lui avant de disparaitre totalement.
J'essaie aussi de dématérialiser un max de trucs, mais au boulot notamment, quand je dois travailler en parallèle avec des tas de documents différents (certains peuvent faire une page, d'autres 800, avec tout le panel entre les deux) dans des formats différents (A4, plans A3, A1, A0, ...) tout en prenant des notes et en produisant mon délivrable final; il est essentiel de garder certains éléments en papier.
Techniquement il serait tout à fait possible de faire sans, mais au prix d'une terrible baisse de productivité.
Un jour viendra... mais nous ne serons plus là pour le voir.
Le #1927402
"étant donné que la digitalisation de notre monde semble être en marche"

j'ai arrêté de lire après avoir compris que c'était un article écrit avec les pieds et qui parle que notre monde est de plus plus tourné autour des doigts, pitoyable ...
Le #1927404
Le gros point noir, qui ralentit tout, de la dématérialisation est la signature numérique.
Pas toujours simple à mettre en place, parfois coûteux, si ça pouvait mieux se développer on arrêterait d'imprimer des tonnes de papier... pour signature
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]