France : industrie logicielle un peu fragile

Le par  |  7 commentaire(s)
gazelles-logiciels-editeurs.png (Small)

Un chiffre d'affaires global encourageantPour certains de ces éditeurs, la situation a tendance à se dégrader du fait de la consolidation du marché et de son éclatement.

Un chiffre d'affaires global encourageant
Pour certains de ces éditeurs, la situation a tendance à se dégrader du fait de la consolidation du marché et de son éclatement. Le rapport " Cartographie éclairante des éditeurs de logiciel français " précise que cette industrie compte 60.000 salariés dans l'Hexagone et 8.000 à l'étranger, pour un chiffre d'affaires global de 7,2 milliards d'euros dont 30% pour le marché domestique.

Le rapport stipule par ailleurs que " son impact sur l'économie de l'informatique française reste fondamental en termes de services induits, d'effets sur l'emploi et de croissance ". D'après CXP et IDC, la France ne compte " pas suffisamment de grands éditeurs internationaux de logiciels, aucun éditeur de logiciel français ne se positionnant parmi les 20 premiers mondiaux ". Il ne s'agit pas pour autant d'une spécificité française puisque les logiciels des autres pays européens peinent également à se faire une place face aux leaders d'outre-Atlantique.

" Si la France ne se distingue pas par son industrie du logiciel dans son ensemble, elle dispose néanmoins de champions internationaux dans leur secteur d'activité. Dassault Systèmes pour la CAO et le PLM, et Business Objects pour le « business intelligence » sont, par exemple, les leaders dans leurs marchés respectifs. GL Trade est un acteur important des transactions financières. " indique le rapport accessible sur le site de Syntec.


De trop grandes disparités
Si le chiffre d'affaires global est plutôt satisfaisant, il existe un contraste prononcé entre les gros éditeurs et les petits. 80 % des entreprises réalisent un chiffre d'affaires inférieur à un million d'euros chaque année tandis qu'une centaine de sociétés éditrices de logiciels se détache avec un CA supérieur à 10 millions d'euros par an.

Gazelles logiciels editeurs png small

A l'inverse, le rapport pointe du doigt les " gazelles " de cette industrie, ces petites sociétés qui rencontrent une croissance plus forte que la moyenne et qui créent des emplois plus vite que les autres. 152 sociétés sont concernées sur les 605 interrogées :

" Elles sont tout de même 42% à réaliser plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires en 2005. Leurs choix technologiques et commerciaux sont résolument innovants. Ces éditeurs font plus que d'autres le choix de l’open source pour l’infrastructure de leurs développement, ou celui du mode locatif et/ou hébergé pour la diffusion de leur solution : 12% d’entre eux ne commercialisent leur offre qu’en ASP. " ajoute l'étude des deux cabinets.

Alors que " l’industrie du logiciel mondiale va traverser une période de fortes turbulences, induite par un phénomène de concentration croissante qui émerge rapidement ", les éditeurs français devront, selon le rapport, faire " le choix de tenter leur chance de manière indépendante ou de s’adosser à des sociétés majeures du secteur des technologies de l’information et profiter ainsi de l’effet d’entraînement qu’elles produisent. "

La situation s'avère, en tout état de cause, délicate pour le secteur logiciel français.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #112749
Pauvre France... A part gueu.. n'importe quand pour n'importe quoi, c'est tout ce qu'on sait faire... Allez les "Informaticiens, on se réveille, rrrroooonnntudjuuu' Haut les coeurs!
Le #112774
Pfff, en France, y a que des ptites bytes....
Le #112775
Les grosses bytes sont au US chez Microsoft mais Chirac ne s'en rend pas compte.
Le #112798
Pas facile de faire du logiciel en France: trop de piratage. Je sais ca va faire réagir, comme d'hab' dès qu'on parle de piratage.
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #112817
poip : non, les plus grosses bytes sont chez gigabytes
Le #112823
D'aprés c'est surtous due au fait qu'une boite cherche du profit maximum or de leurs point de vue il faut mieux allé dans un pays qui permet de breveté, "leurs" travailles(ce qui a tendance a détruire la concurrence et est un facteurs important de magouille, mais c'est ce que veulent les poids lourd de la finance ) .
Ne serait ce car tous réve d'avoir le contrôle d'un marché(comme M$, une référence, un dieux pour les financié et un cauchemard pour les économistes qui voyent le systéme capitalisme tombé dans l'une de ses plus grande faille, sans qu'aucune correction ne soit appliqué ) et pour cela avoir les moyens de le véroullié.
Bref c'est pas en france que les companie feront leurs recherche au mieux elle le feront en partenaria avec le gouvernement, sur des secteurs à risque, ca leurs donnent des compétances a un prix moindre, et surtous a moindre risque(quand c'est risqué c'est nous qui payons), même si dés lors ils n'ont plus forcement de contrôle esclusif.

Le second point est une question d'image qui doit correspondre au marché, lorsqu'on parle de la france, les étrangé ne pensent pas a l'informatique, les boites de hi tech francais font tous pour faire oublier leurs origines.
Nous somme dans une société de l'image, au mieux on peut s'attaquer au marché pro moins sujet à l'aveugement et plus au résultats, ou à la sous traitance.

Sans parlé des teendance au nationalisme, d'une part des clients un américain(un immence marché ) ne voudrat pas acheté un produits informatique francais même inovant, et les entreprises car oui les boites font du "nationalisme", enfin des deal avec les politique, sur les impots et leurs droits(Tu évite de trop écrasé tes concurrents compatriotes sinon on pourrat pas t'aidé.).
Le #112966
J'ai acheté un logiciel français (produit par une grande marque de dictionnaire) et qui se révèle une vrai merde à utiliser (même avec un mode d'emploi en français !).
Cela ne marche pas. Le service après vente inexistant... Et j'ai payé 45 euros.

Alors après ce genre d'expérience, je ne suis pas pret à réinvestir dans le tricolore !

Sinon, souvenez-vous d'une époque ou il y avait un SE 100% français qui fonctionnait largement mieux que le DOS et compagnie. Réellement multitache et multi utilisarteur.
4 tâches simultannées sur un PC relié en réseau ou multiposte ! En 1985-88... On s'est esquinté à vous le vendre mais vous préfériez Microsoft et les papillons de la pub !

C'était un SE français, une filliale de Bull : Prologue. Pas une start up du coin de la rue !

Et tellement bon que Microsoft à racheté certains de leurs brevets pour Win XP que vous utilisez sans le savoir !

Alors, ne vous plaignez pas d'une situation que vous avez vous même créé !

A votre service !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]