France Télécom : transaction PagesJaunes.fr finalisée

Le par  |  4 commentaire(s)
Logo PagesJaunes

En tout début du mois de juin dernier, le groupe France Télécom communiquait sur sa décision de vendre les 54 % de participation qu'il possédait dans le service d'annuaires PagesJaunes.

Logo pagesjaunesEn tout début du mois de juin dernier, le groupe France Télécom communiquait sur sa décision de vendre les 54 % de participation qu'il possédait dans le service d'annuaires PagesJaunes. Un mois et demi après, le 24 juillet, des négociations exclusives avaient été engagées avec l'un des trois prétendants toujours en lice - Texas Pacific Group, KKR et la filiale de Goldman Sachs -. Elles ont récemment abouti.


La transaction est maintenant finalisée

France telecomCe mercredi, par voie de presse, France Télécom a déclaré que les négociations engagées avaient finalement abouti, suite à l'accord des comités d'entreprises et des autorités de la concurrence.

France Télécom cèdera ses 54 % de participation dans le service PagesJaunes à Médiannuaire, une filiale du groupe d'investissements KKR ( Kohlberg Kravis Roberts ).

Comme cela avait été annoncé, la transaction a été conclue à 3,312 milliards d'euros, soit 22 euros par action. Un complément de 90 millions d'euros, soit 0,6 euro par action, sera versé à France Télécom, si le groupe KKR obtient 95 % du capital et des droits de vote au sein du groupe PagesJaunes.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #136059
Goldman se met aux renseignements téléphoniques '


---->[]
Le #136150
Mais je ne vois toujours pas l'intéret de vendre une filiale aussi rentable...
D'accord la dette de FT est importante mais ça se rembourse!Tout comme les autoroutes qui ont été vendues alors qu'elles pouvaient apporter la même somme d'ici 20ans et qu'elles nous appartiendraient toujours!
Le #136189
<MsL>

Sur le fond tu as raison.
Pour des financiers, à l'heure actuelle(ça change souvent), Il faut qu'un groupe abandonne toutes les filiales qui ne sont pas en rapport avec le coeur de métier du groupe.
Traduire par: impossibilité de créer des synergies dont pas de compression de personnel.
Le #136244
@MsL : car de plus en plus, "on" se place dans une logique à court terme. Ce qui compte, c'est satisfaire les actionnaires immédiatement (qui veulent xx% de plus chaque années) même si sur le long terme, c'est complétement idiot de tout brader.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]