AdBlocker de Free : une manière de procéder pas acceptable ( F. Pellerin )

Le par  |  8 commentaire(s)
freebox revolution

Free fait machine arrière sur son blocage des publicités. La ministre déléguée à l'Économie numérique juge la méthode de Free pas acceptable.

Fin de polémique ? Probablement pas. Le fournisseur d'accès à Internet Free revient sur son blocage des publicités activé par défaut pour ses abonnés Freebox Révolution.

Cette mesure qui a provoqué un emballement sur la Toile est désormais inopérante, quel que soit le paramétrage dans la console de gestion de la Freebox Révolution. Pas de mise à jour du Freebox Server toutefois, et toujours la possibilité pour Free d'une réactivation ultérieure.

Ce matin, la ministre déléguée à l'Économie numérique a reçu des représentants des annonceurs, régies publicitaires et éditeurs de sites, puis séparément le directeur général du groupe Iliad ( maison mère de Free ), Maxime Lombardini.

À l'issue, Fleur Pellerin a noté que Free s'est montré " responsable " et " à l'écoute " pour la fin du blocage de la publicité pour ses abonnés. Elle a néanmoins pointé du doigt une " manière de procéder qui n'est pas acceptable ", " quelles que soient les raisons qui ont pu conduire Free au blocage de la publicité. "

La ministre a ainsi souligné que des milliers d'acteurs du numérique s'appuient sur la publicité pour financer leur modèle économique. " Aucun acteur ne peut remettre en cause de manière unilatérale tout le système. "

Dans cette affaire, Fleur Pellerin regrette la " stigmatisation de la publicité " qui est un " soutien de l'économie numérique " et un blocage à la façon Free qui " n'est pas compatible avec sa vision d'un Internet libre et ouvert où l'internaute reste maître ", d'après des propos rapportés par l'AFP.

Ne voulant pas faire de cet incident un problème entre Google et Free, la ministre y voit un problème entre les opérateurs et les prestataires de service Internet pour le financement des réseaux et la gestion de la bande passante.

" Dans les années qui viennent avec l'arrivée de la télévision connectée, de Google TV, d'Apple TV et d'Amazon TV, il va y avoir une consommation de plus en plus massive de bande passante et la question qui se pose c'est de savoir qui doit payer pour ces investissements " ( BFMTV ).

Mi-janvier, la ministre organise une table ronde sur la neutralité du Net, notamment en présence des opérateurs, des représentants des consommateurs. Elle rencontrera au préalable la direction de Google.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1140172
pour dire j'aurais pas fait ci, il ne faut pas faire ca, il est fort le gouvernement. Mais pour taper du poing sur la table on attend que des entreprises privées prennent tous les risques.
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1140382
"Dans les années qui viennent avec l'arrivée de la télévision connectée, de Google TV, d'Apple TV et d'Amazon TV, il va y avoir une consommation de plus en plus massive de bande passante et la question qui se pose c'est de savoir qui doit payer pour ces investissements"
=>Ben pourquoi pas le contribuable? Non mais qu'elle est ****** cette ministre. Elle se prend pour la ministre des USA ou quoi? C'est l'économie française qu'elle est censée défendre, pas l'économie US, et encore moins les fraudeurs fiscaux...
Le #1140392
patheticcockroach a écrit :

"Dans les années qui viennent avec l'arrivée de la télévision connectée, de Google TV, d'Apple TV et d'Amazon TV, il va y avoir une consommation de plus en plus massive de bande passante et la question qui se pose c'est de savoir qui doit payer pour ces investissements"
=>Ben pourquoi pas le contribuable? Non mais qu'elle est ****** cette ministre. Elle se prend pour la ministre des USA ou quoi? C'est l'économie française qu'elle est censée défendre, pas l'économie US, et encore moins les fraudeurs fiscaux...


et dans quelques années + 5 ou 10 ans, ils vont se rendre compte que les revenus publicitaires des tv connectées sur google tv, apple ou autre partent à l'étranger, et rebelote, ils vont encore dire c pas bien mais toujours avec un train de retard
Le #1140402
c'est sur les sites préfèrent faire payer :@aux abonnés la bande passante toujours plus importante pris par la publicité
Free dit simplement on ne peut pas faire n'importe quoi l'un investi dans le réseau l'autre ramasse les marrons.
Free quand il utilise le réseau orange ou la ligne terminale paye.

Le #1140472
Mon dieu, google a encore arrosé ?
sont fort ces ricains une enveloppe par çi par là et hop je t'embrouille.


../n'est pas compatible avec sa vision d'un Internet libre et ouvert où l'internaute reste maître/..



reste maitre .......de subir


patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1140562
mapool a écrit :

Mon dieu, google a encore arrosé ?
sont fort ces ricains une enveloppe par çi par là et hop je t'embrouille.


../n'est pas compatible avec sa vision d'un Internet libre et ouvert où l'internaute reste maître/..



reste maitre .......de subir


Le pire c'est que je crois bien que c'est vrai...
Le #1140622
A mon avis, Mapool a bon...

"...manière de procéder ... pas acceptable..."

Mittal, Peugeot.... C'est ça, la manière de procèder acceptable ???

Empêcher un gros de s'enrichir, t'as pas le droit, mais empêcher des milliers de petit de vivre décemment, là tu peux.....


Le #1140912
Sauf qu'avec le blocage de la pub les 1ers concernés sont surtout les sites qui vivent de l'affichage de cette pub.
Google peut bien perdre 1M€ par jour ça reste dérisoire sur son CA.
Les sites qui vont perdre 10%, 20% voire beaucoup plus de leur CA grace à Free auront beaucoup plus de mal à s'en remettre
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]