UMTS : les voeux de Free et de l'ARCEP n'ont pas trouvé écho

Le par  |  13 commentaire(s)
3G Mobile (Small)

Très intéressée par l'acquisition de la dernière licence mobile 3G, à l'instar des autres prétendants, la filiale du groupe Iliad trouve son prix de 619 millions d'euros bien excessif comme l'a récemment exprimé son directeur général, Michaël Boukhobza, ce dernier espérant une baisse utopique de ce prix clairement annoncé non négociable ou à défaut l'étalement de son paiement (prévu en une seule échéance au 30 septembre); des revendications jugées judicieuses par l' Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes elle-même.

Très intéressée par l'acquisition de la dernière licence mobile 3G, à l'instar des autres prétendants, la filiale du groupe Iliad trouve son prix de 619 millions d'euros bien excessif comme l'a récemment exprimé son directeur général, Michaël Boukhobza, ce dernier espérant une baisse utopique de ce prix clairement annoncé non négociable ou à défaut l'étalement de son paiement (prévu en une seule échéance au 30 septembre); des revendications jugées judicieuses par l' Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes elle-même.


Non, non et encore non !
Du lobbying toutefois bien insuffisant compte tenu des récents propos tenus par François Loos dans un entretien accordé au journal Les Echos (propos relayés par Univers Freebox) dans lequel il a déclaré :

" Le montant et les conditions de paiement des licences UMTS sont très précisément définis dans la loi. Il n'y a pas d'élément économique nouveau qui justifierait de les modifier. (...) Il est parfaitement normal que l' Etat n'accorde aucun passe-droit à telle ou telle société, au détriment de l'intérêt des contribuables. L'étalement des paiements en lui-même constitue un avantage financier. Et la licence en elle-même n'est qu'une petite partie des investissements nécessaires. Donc, qu'un candidat soit en mesure de payer cette licence garantit qu'il sera ensuite capable de financer le reste du projet. "
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #148731
C'est pas demain que l'oligopole du portable va tomber.
Le #148734
Et il a bien raison le ministre de parler de l'intérêt des contribuables....et d'un avantage financier !

Le seul vrai problème, est que FREE fait peur aux concurrents, par les tarifs bas qu'il a toujours pratiqués, pour des services au TOP =>http://www.agoravox.fr/article.php3'id_article=10830

En effet, face à FREE qui veut faire baisser les prix comme il l'a toujours fait, il y a les petits protégés de la bande des 3 ripoux qui se sont entendus sur des tarifs des plus élevés, et qui ont été condamnés le 12 décembre 2006 par la Cour d'appel de Paris, à 534 millions d'euros, justement pour en avoir abusivement détourné plus de 1,6 milliards des poches de ces clients qui sont aussi des contribuables !!!!

Quelle plaisanterie de la part du ministre qui ne sera plus là dans quelques mois...oser réclamer 619 millions sans aménagement, quand 1,6 milliards d'avantage financier n'ont pas été perdus pour tout le monde et sont destinés à empêcher la concurrence, surtout quand on voit qu'en Angleterre, les tarifs du mobile sont 5 fois moins élevés !!!!!!!!!

Une honte pour la France !

Au contraire des 3 ripoux, FREE a été primé par l'OCDE, et ça gène évidemment =>http://www.lexpansion.com/art/32.0.142684.0.html
Le #148736
suis dégoutéééééééééééééééé
Le #148751
Il faut arrêter d'être radical.... Les rêgles ont été créé et applicable à tous.

Bien que je soit chez free et qui aimerais fortement que free soit le 4e opérateur, je trouve HELAS logique que ces rêgles qui ont été appliqué aux 3 opérateurs soit aussi appliqué au 4e !
Le #148752
"au détriment de l'intérêt des contribuables"
ben voyons, la concurrence c'est mal pour les contribuables'
Le #148768
Que je sache la 4ième licence est toujours disponible et à un prix somme toute modique face aux sommes versées lors de la bulle internet ! Donc la concurrence pourra se faire.
Maintenant si Free ne peut pas sortir cette somme, a-t-il les liquidités suffisantes pour développer l'activité en question' Question de confiance et de solvabilité.
En plus le PDG de Free le savait parfaitement quand il a déposé sa candidature. Cela ressemble un peu à un coup médiatique tout cela. Et le coup est réussi.

Un freenaute peu surpris.
Le #148774
Thol>Je serais d'accord avec toi, mais :
- 1) La situation d'aujourd'hui n'est pas la même qu'hier, tant sur l'expansion du réseau, que sur les accords etats/compagnies privées et les subventions diverses de l'epoque.
- 2) Si l'Autorité de Régulation (ACERP), celle qui a toujours décidé et qui a le seul pouvoir de décider, est désavoué par son ministre de tutelle, soit il la discoue, soit il la remodele.
- 3) Je suis de droite, mais je désaprouve intégralement ce ministre qui oublie, comme l'a justifié Lariot, que les 3 mastodons, ont une attitude totalement idnamissible vis-a-vis des consommateurs. Tout cela parceque Tonton Breton lui a dit, non.
- 4) La concurrence ne peut en aucun cas faire de mal a qui que ce soit. Si ce n'est réveillé un peu le marché.
Le #148776
Menerith>les 3 opérateurs ont été dédomagé de le différence. DOnc le prix de 619 millions est le prix effectif qu'ils ont payé.

Je suis d'accord que les 3 opérateurs ont eut une conduite inadmissible ! Mais l'ACERP n'a pas d'autre solution que le NON, car s'ils baisse le prix de la licence pour FREE, les 3 mamouths vont gueuler fort et menacer les institutions.... Bref du Loobing quoi !

Que çà soit la droite ou la gauche personne n'aura le courrage de bouleverser les rêgles !

La concurrence n'a que du bon pour le consommateur je le confirme...
Le #148784
Thol>Le probleme est précisement là ! L'ARCERP dit oui pour la baisse, car il le justifie en disant que "Equité ne veut pas dire égalité stricte. Le quatrième opérateur mobile entrera avec un handicap."

C'est bien le ministre, bien qu'on s'en foute en effet qu'il soit de droite, du centre ou de gauche, qui veut prendre plus de pouvoir que l'Autorité de Régulation, la seule, normalement a pouvoir prendre des décisions comme celles-ci. Et bien une chose est sure, c'est que tant qu'on aura un super-Etat-sur-puissant-sur-protecteur, on avancera pas. Punaise, les politiques vont-ils se reveiller un jour et sortir de leur Ena ou Polytechnique, pour comprendre ce qu'est un marché, ce qu'est un consommateur, un citoyen.
Le #148804
EUh faut pas vous emballé, mais l'ARCEP a un pouvoir de recommandation sur le sujet et non de décision. Même si c'est une autorité administrative indépendante (AAI), elle est tenue par son mandat.
Le gouvernement estime que le prix est le bon, même après un avis contraire de l'ARCEP. En soi, c'est l'autonomie du politique sur l'expertise, après on peut toujours gueuler, si on l'estime nécessaire, sur l'indépendance de Bretton ou sur les motivations, ça c'est notre devoir de citoyen (avec le vote).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]