Free Mobile : les syndicats en appellent à l'Arcep

Le par  |  14 commentaire(s)
Logo Free Mobile

La pression monte contre Free Mobile et son réseau : les syndicats Unsa et CFE-CGC demandent l'ouverture d'une enquête par l'Arcep pour vérifier si le nouvel entrant respecte bien ses engagements, notamment sur la couverture de la population.

La question de la couverture réelle de la population du réseau de l'opérateur Free Mobile reste au coeur de la polémique depuis plusieurs jours. Pour rappel, celle-ci doit impérativement couvrir au moins 27% de la population pour pouvoir faire appel au contrat d'itinérance négocié avec Orange.

Or, malgré les contrôles de l'Arcep qui a donné son feu vert en décembre 2011, dernière étape avant le lancement de l'offre du nouvel entrant avec le buzz que l'on sait, le doute s'est rapidement installé quant à la couverture réelle de Free Mobile.

Les insinuations selon lesquelles le réseau mobile de l'opérateur ne serait que partiellement activé, laissant l'essentiel du trafic passer par le réseau Orange, n'ont pas manqué, via des rumeurs diffusées dans la presse et des communiqués de syndicats des opérateurs mobiles historiques.


L'Arcep a-t-elle été dupée ?
Logo Free MobileEt justement, deux d'entre eux, l'Unsa et la CFE-CGC, ont demandé à l'Arcep d'ouvrir une enquête face à un " manquement permanent [de Free Mobile] à ses obligation de couverture de la population métropolitaine ".

Il reprennent l'argumentation selon laquelle Free avait peut-être une couverture théorique suffisante ( qui lui a permis d'obtenir l'aval de l'Arcep ) mais avec des infrastructures sous-dimensionnées pour un usage commercial.

Free aurait bridé ou éteint ses équipements à son lancement ( donc après les vérifications de l'Arcep ), laissant le réseau Orange supporter la majeure partie du flux généré par les nouveaux inscrits alléchés par ses offfes à bas prix.

Si l'Arcep n'avait pas été interpellée jusqu'à présent et n'avait pas encore de raison de lancer elle-même une procédure, voilà qui est chose faite. il reste cependant étonnant que le principal concerné, à savoir Orange, reste aussi discret sur ce sujet, tout en se démenant pour s'opposer à Free mais uniquement sur le plan commercial et non sur cette question de l'itinérance forcée.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #895891
C'est peut être aussi dans l'intérêt du consommateur de ne pas tout ouvrir directement sur les équipements Free Mobile.

Enfin bon il faut les laisser faire leur enquête, et on verra bien.
Le #895911
Ils avaient testé la couverture avant le 12 janvier, et tout était OK.

Faudrait savoir...

Qui fait mal son boulot, accuse ensuite, c'est gonflé.


Le #895921
Que viennent faire les syndicats dans cette galère ?
Le #896041
C'est parce qu'ils ont du caca de la direction sur la langue.
Le #896201
Les syndicats font leur travail en défendant les salariés de leur(s) groupe(s). Quoi de plus normal ! Et puis si Free Mobile ne respecte pas les clauses de son contrat d'itinérance avec Orange, il est normal qu'il soit sanctionné. Wait and see...
Le #896241
Ils défendent un modèle et tout un troupeau de gusses qui ont une trouille bleue du changement surtout.

Ce sont les gardiens de l'immobilisme qui permet à tout à chacun de bien planquer son incompétence.
Le #896291
Propos sans preuve tnz. Je ne suis pas syndiqué et toi non plus je pense, donc c'est difficile de juger comme tu le fais, surtout sans apporter de preuves.
Le #896301
"... Je ne suis pas syndiqué et toi non plus je pense, ..."

Sans preuve de ta part non plus !

Les spécialistes du genre sont les grands syndicats hérités de l'après-guerre qui n'ont pas suivi l'évolution de ces dernières années et qui s'accroche bec et ongles aux vieilles idées et à des schémas sociaux obsolètes.

Si tu veux te syndiquer, choisis un syndicat récent ayant des idées en rapport avec la conjoncture actuelle et pas des mammouths qui s'accrochent à leur pouvoir et à leurs privilèges.
Le #896371
Je n'ai aucunement l'envie de me syndiquer mais merci quand même pour l'info.
Le #896641
"Free aurait bridé ou éteint ses équipements à son lancement ( donc après les vérifications de l'Arcep ), laissant le réseau Orange supporter la majeure partie du flux généré par les nouveaux inscrits alléchés par ses offfes à bas prix."

Je suis un crétin, un peu demeuré probablement, mais ... quel serait l'intérêt pour Free de faire ça ??

Il me semble que de toute façon, Free mobile va s'installer pour longtemps, je ne comprends donc pas pourquoi ils s'amuseraient à refiler le bébé en douce à Orange pendant quelques jours, ou quelques semaines ?

Que l'on dise -- et c'est très différent !! --, que l'afflux massif de centaines de milliers de personnes chez Free, génère des retards à l'allumage pour l'accès au site, et l'inscription, pour l'envoi des cartes SIM,etc, bref, un phénomène de "bouchon", c'est parfaitement compréhensible.

Par contre, le bridage volontaire... pourquoi faire ??

Quelqu'un peut m'éclairer ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]