Free Mobile : 10 000 emplois en moins dans les centres d'appel ?

Le par  |  14 commentaire(s) Source : SP2C
SP2C logo

Avec la baisse de rentabilité attendue chez les opérateurs, le secteur des centres d'appels estime qu'il sera le premier touché et craint de perdre jusqu'à 10 000 emplois du fait de l'arrivée de Free Mobile.

Avec ses forfaits à prix agressifs, Free Mobile a secoué le marché, obligeant les opérateurs concurrents à réagir en baissant à leur tour leurs prix, ce qui aura un impact sur leur rentabilité et leurs résultats financiers.

Plusieurs d'entre eux ont déjà annoncé des réorganisations à venir, avec la possibilité de suppressions d'emplois. Au-delà de l'effet direct sur les opérateurs eux-mêmes, les secteurs annexes s'inquiètent également.

Celui des centres d'appels tire la sonnette d'alarme par l'intermédiaire du syndicat patronal des centres de contacts SP2C qui annonce craindre " une dégradation de la situation du secteur client à distance ", à savoir les services de vente, renseignements ou hotline technique ou juridique.

SP2C logoAvec des opérateurs en phase de réduction de coûts pour tenir leur rentabilité, le secteur des centres d'appels risque d'être le premier touché et le syndicat SP2C affirme que cela pourrait menacer jusqu'à 10 000 emplois sur les 64 000 salariés en France.

" L'arrivée de Free constitue une destruction de valeur considérable ", affirme le SP2C. " La pression sur les prix ainsi que la négation du service peuvent se traduire par des destructions d'emplois très importante dans les mois à venir " alors que le secteur avait plutôt bien résisté à la crise économique de 2008-2009 et créait des emplois, poursuit le syndicat.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #933271
Qu'ils arrêtent de verser des dividendes astronomiques aux actionnaires.
Qu'ils divisent par deux les salaires des haut cadres et ils pourront les préserver les emplois.
Le #933281
Comme si ils avaient attendu l'arrivé de free pour délocaliser leurs centres d'appels....
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #933361
"SP2C qui annonce craindre 'une dégradation de la situation du secteur client à distance', à savoir les services de vente, renseignements ou hotline technique ou juridique."
=>c'est possible de faire pire? J'aimerais bien voir ça!
Le #933371
Orange vends ã Free en gagnant de l argent !
Free revends aux particuliers pour revendre de l argent
Et on voudrait nous faire croire qu en vendant directement au même tarif (B &Y) ou plus cher les autres perdent de l argent !

Les dividendes devraient êtres limités par l impôt ! ) ainsi il resterait de quoi payer ceux qui travaillent !
Pierre

Le #933391
tout fait d'accord avec vous :

pourquoi dans l''article il n'est pas mentionné combien les grand patrons vont il perdre ?
ah oui, euh leur salaire 'gigantesque" de diminue pas !! pourquoi ?

quand on pense que dans une entreprise c'est le patron et les dirigeants qui coûtent le plus à l'entreprise...

et pour les centre d'appel ? où est la qualité et le service et le conseil actuel ?
ils répondent déjà pas, ou alors ne savent pas nous renseigner...

encore des conneries pour nous enfumer...
j'appelle ce genre d'article : de la propagande
Le #933401
on peut certainement reprocher certaines chose a free mobile mais faudrait tout de même pas tout mettre sur leur dos
Le #933431
j'adore ... en gros pour garder des emplois il faudrait que les francais paient plus cher que leur voisin ? serieux?

tu m'etonnes qu'avec des idées aussi conne la france n'avance pas
Anonyme
Le #933471
Le monde économique devient n'importe quoi de la part des français qui font des "ouins-ouins" pour les prix trop chers afin d'avoir les prix moins chers ...

A quand les impôts, les alimentations, les consoles, les télés, les jeux etc... moins chers ?

Vous êtes pathétiques qu'on est des vaches à lait !
Le #933831
+1 LauXy

D'autant plus que la téléphonie mobile est loin d'être indispensable. Pourtant certains préfèrent payer moins cher leur forfait mobile plutôt que leur loyer ou leurs produits alimentaires. Cherchez l'erreur !!!
Le #933961
Des syndicats qui défendent leur employeur, c'est une grande nouveauté française. Pourvu que cela dure ;-)

Les mécontents, qu'ils s'affichent ouvertement (opérateurs, opérateurs virtuels, etc...).
Concernant l'itinérance, le contrat profite aux 2 parties, et le plus intéressé est peut-être bien Orange, vu les sommes perçues... Sa communication est bien étrange.

Les opérateurs virtuels (C'est aussi de l'itinérance) arrivent à faire des offres équivalentes moins chères que le réseau par lequel ils transitent, chercher l'erreur…

J'aimerai rappeler que le réseau téléphonique, à l'origine public, est quand même utilisé par tous les opérateurs, tout est dans les contrats comme pour l'itinérance qui n’est pas le domaine exclusif de Free mais aussi des opérateurs virtuels.

Free à mis un coup de pied dans la fourmilière et cela dérange. Qui ?
Les profiteurs d'un marché sans réelle concurrence.

En attendant profitons des tarifs de Free... et du téléphone qui ne me pose aucun problème à ce jour.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]