Free, "passager clandestin" des investissements dans les réseaux mobiles ?

Le par  |  9 commentaire(s) Source : AFP
free-mobile

Après l'avertissement de l'Autorité de la concurrence sur la nécessité de mettre un terme au contrat d'itinérance entre Free et Orange d'ici 2016 à 2018, le ministre de l'industrie affirme qu'il ne doit pas y avoir de "passager clandestin" dans l'effort d'investissement dans les réseaux mobiles.

En rendant son avis sur le principe de mutualisation des infrastructures et des fréquences entre opérateurs mobiles, l'Autorité de la concurrence s'est également exprimée sur le sujet connexe du contrat d'itinérance signé entre Free et Orange et qui permet au premier d'exploiter le réseau du second en attendant de déployer son propre réseau mobile.

Elle a souligné que l'accord d'itinérance ne doit servir qu'à aider le nouvel entrant à se faire une place sur le marché et n'a pas vocation à durer au-delà de quelques années, recommandant son arrêt d'ici 2018, voire 2016 (date de fin des accords d'itinérance 2G) et appelant à l'Arcep à se pencher sur les modalités d'extinction.

Free Mobile n'aura théoriquement plus vraiment besoin de l'itinérance dès 2015 puisque l'opérateur a pris pour engagement de posséder une couverture en propre d'au moins 75% de la population. Il est donc important de contrôler que le nouvel entrant fasse les efforts nécessaires pour tenir ce critère et ne puisse pas trouver dans son accord d'itinérance un viatique pour justifier un retard lié à un investissement insuffisant.

Un avis très logique de l'Autorité de la concurrence

free-mobileSi beaucoup d'observateurs voient dans cette recommandation une victoire des opérateurs concurrents qui ont régulièrement dénoncé cet accord, il est à noter que l'Autorité ne fait que confirmer ce qui était prévu à l'origine, à savoir que l'itinérance entre Free et Orange ne pouvait être qu'une mesure transitoire et ne devait pas s'installer dans le temps.

L'Autorité exprime surtout la nécessité de poser un cadre pour s'assurer que les deux opérateurs ne puissent pas la laisser traîner en longueur. Elle se prononce également en faveur d'une mutualisation des infrastructures pour aider à faire face aux coûts des investissements dans les réseaux mobiles, sans pour autant aller jusqu'au partage des fréquences, hormis pour les zones à faible densité.

Commentant ces avis de l'Autorité de la concurrence, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg et la ministre déléguée au développement de l'économie Fleur Pellerin ont salué ces orientations dans une tribune publiée dans le journal Le Figaro.


Free Mobile ou la tare d'être né sous le gouvernement précédent ?
Arnaud MontebourgReprenant leurs arguments critiques envers le niveau d'investissement de Free dans les réseaux mobiles, les ministres rappellent l'importance du partage des investissements entre les opérateurs pour assurer le déploiement des réseaux mobiles dans de bonnes conditions mais aussi le fait que personne ne doit s'y soustraire :

" il ne peut y avoir de passager clandestin et chacun doit prendre sa part à l'effort, y compris Free, qui doit progressivement se passer d'Orange et s'affirmer comme un opérateur crédible et durable en investissant à son tour pour déployer son propre réseau ", indiquent-ils dans leur tribune.

Est-ce à dire que Free Mobile se comporte en passager clandestin du marché mobile français et en opérateur peu crédible ? Voilà de la matière pour Xavier Niel, patron du groupe Iliad, qui a lancé plusieurs plaintes pour dénigrement ou diffamation depuis le lancement de Free Mobile.

Les ministres regrettent l'absence d'étude d'impact (notamment ses conséquences sur l'emploi) du contrat d'itinérance entre Free et Orange alors qu'il a eu une profonde influence sur le marché mobile français depuis début 2012, rejetant la faute sur le gouvernement précédent qui aurait validé l'arrivée d'un quatrième opérateur sans trop se préoccuper des perturbations que cela engendrerait.

Le gouvernement avait annoncé l'automne dernier la mise en place de mesures de soutien au secteur télécom, dont un observatoire des investissements et des déploiements des réseaux des opérateurs, mesure qui avait été vue comme un premier avertissement envers Free Mobile et sa stratégie de réseau hybride.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1224412
En matière de création de chômage, je crois que ce gouvernement va lui aussi exploser des records donc il devrait cesser de faire de la politique politicienne qui ne sert à rien et se mettre au travail. Un peu de dignité, ils ne pensent qu'à leurs élections ou quoi ?

Quant aux mesures de soutien , bon sang, on n'a plus un rond et ces cons-là parlent encore de "mesures de soutiens" ? Alors même qu'ils sont nuls et co-responsables du désastre ?!
Le #1224482
Il est pourtant assez clair que les études d'impact emploi n'ont pas été menées en amont.
L'accord pour le 4ieme opérateur a d'ailleurs été validé un peu en douce un été pdt que Nicolas n'était pas là.
Le #1224552
A les lire, ces politiciens font comme si Free ne déployait pas son réseau. Ce qui est faux.
De plus il font mine de s'interesser au chômage alors qu'il ne font que l'augmenter depuis 40 ans maintenant.
Le #1225192
Kasbery a écrit :

A les lire, ces politiciens font comme si Free ne déployait pas son réseau. Ce qui est faux.
De plus il font mine de s'interesser au chômage alors qu'il ne font que l'augmenter depuis 40 ans maintenant.


apparemment tu bosse dans le milieu.....
tu en connais un rayon ...
Free déploie son réseau à la vitesse d'un escargot..

Le #1225202
La bonne blague, Free aurait mis à mal les autres opérateurs qui auraient été obligés de réduire leurs emplois ? avant de virer les gens ils auraient pu diminuer la rente des actionnaires...

D'un autre côté Free a intérêt de se manier parce que s'ils ne font que 75% de couverture à la fin de l'itinérance ils vont se prendre un sacré revers de médaille.
Le #1225302
Bizarre quand les autres étaient en retard sur leurs programmes d'installations ,on les grondait seulement poutant ils encaissaient un max .
Le #1225342
Décidément, nos ministres n'en ratent pas une !

Sous le règne de Nicholas Ier, M. Bouygues expliquait à qui voulait l'entendre,qu'il était hors-de-question qu'un château qui lui avait coûté aussi cher soit envahi par des romanichels ...

Maintenant, c'est le nobliau De Montebourg,qui assure qu'il ne veut pas de "passager clandestin" !!! P%*¤tain de subtilité de langage !

Bref, la droite et la gauche sont d'accord pour chasser les romanichels, remettre les serfs au travail, et faire payer les pauvres pour permettre à l'aristocratie de conserver son train de vie.

Ah quels voleurs chez Free !!, ... mais pourquoi suis-je encore client chez eux ???

Ah oui, je sais ! Parce qu'on a fait la révolution en 1789 .
Le #1225392
Qu'ils commencent déjà à s'occuper de leur propre job avant de donner des leçons à tout le monde.
Des gens qui pour la plupart sont incompétents et n'ont jamais travaillés.
Le #1227152
matou1313 a écrit :

Bizarre quand les autres étaient en retard sur leurs programmes d'installations ,on les grondait seulement poutant ils encaissaient un max .


Sauf que les autres opérateurs n'avaient pas un réseau existant sur lequel se reposer en attendant de voir venir...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]