Free Mobile : Alternative Mobile juge l'offre MVNO grotesque

Le par  |  7 commentaire(s)
Free Mobile lancement

En dévoilant les tarifs et les conditions de son offre pour héberger les MVNO, Free Mobile s'attire les foudres d'Alternative Mobile, l'association regroupant les opérateurs virtuels, qui estime que le nouvel entrant dérape.

On ne peut pas dire que l'offre de Free Mobile concernant l'accueil des opérateurs virtuels sur son réseau ait été reçue avec autant d'enthousiasme que son offre mobile grand public début janvier. Le nouvel entrant a publié hier les conditions d'accès et les tarifs proposés pour accueillir les MVNO simples et dégroupés.

Pour Alternative Mobile, association regroupant plusieurs opérateurs virtuels, dont Virgin Mobile, NRJ Mobile ou Prixtel, les tarifs d'accès au réseau 3G de Free Mobile sont aberrants et constituent même "un véritable camouflet pour l'Arcep" en ne donnant aucune chance aux opérateurs virtuels de concurrencer décemment les propres offres de l'opérateur.

Rien que l'abonnement mensuel à 2 € HT / mois par SIM demandé par Free Mobile, avant même de compter les communications mobiles, ne donne aucune possibilité de proposer une offre se rapprochant de celle à 2 € TTC / mois de l'opérateur, qui inclut 1 heure d'appels et 60 SMS.

Il faut compter aussi des frais de mise en service de 2 millions d'euros pour les Full MVNO, tout ça pour un réseau mobile 3G qui ne couvre pour le moment guère plus de 30% de la population et ne donne accès, comme nous l'indiquions hier, à aucun des autres atouts actuels et futurs de Free Mobile ( itinérance, femtocell, 4G... ). Point que l'Arcep n'a pas pris en compte pour forcer Free Mobile à proposer des conditions tarifaires adaptées.


L'Arcep n'aurait encore rien vu venir
Free Mobile lancementAlternative Mobile parle aussi de camouflet pour l'Autorité car Free Mobile avait largement répondu positivement aux engagements d'accueil des MVNO, ce qui offrait un bonus lors des enchères pour les fréquences 3G.

Autrement dit, l'Arcep aurait été bernée par Free Mobile en se fiant à ses promesses. Après l'insinuation selon laquelle elle a déjà été dupée lors de la vérification de la couverture du réseau mobile de Free, ce qui la conduit à mener un nouveau contrôle, cela commence à faire beaucoup, d'autant plus que son président ne cachait sa satisfaction de voir Free Mobile bousculer le marché mobile français. Et une bousculade qui pourrait avoir de lourdes conséquences à plus long terme.

On a vu que cela fonctionnait avec les opérateurs historiques et que cela conduirait sans doute à d'importantes transformations sur le marché des MVNO. De là à le détruire complètement, Alternative Mobile compte bien ne pas laisser la situation en l'état et veut interpeller l' Arcep ainsi que l'Autorité de la Concurrence pour rappeler à Free Mobile que s'il est entré sur le marché mobile français, c'est aussi parce qu'il avait fait certaines promesses facilitant son arrivée.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #905231
free mobile ne peut aujourd'hui réellement proposer un contrat à des MVNO avec 30% de la population couverte un système basé surtout sur Orange,il faut du temps à Free pour s'affirmer .
Les autres opérateurs se sont alignés sur Free.
Eux maitrisent complétement la technique et couvrent plus de 90 % de la population pourquoi ne pas leurs demander des tarifs avantageux puisse qu'ils pratiquent maintenant les mêmes prix que Free
Le #905281
Free a fait sont boulot. L'arcep aurait du envoyer des bons techniciens en face de free plutot que des commerciaux, incapables de comprendre autre chose que le nombre en bas à droite.
Contrat mal lu et pas compris. Ils se sont fait avoir. Trop tard pour un procès sinon, c'est l'aveu d'incompétence direct.

Stéphane trepoz s'était déjà fait avoir avec AOL face à free en misant sur le maketing plutot que sur les techniciens.
Trop fort chez free, pour le coup ils ont tout compris.
Anonyme
Le #905311
#2 lacruche
"des commerciaux, incapables de comprendre autre chose que le nombre en bas à droite"

Le numéro de page ?
Le #905381
ben à la dernière page,
là ou est indiqué le montant total..
C'est à partir de ce moment, qu'il sort sa calculette pour déterminer sa marge...


Le #905391
Il est évident qu'aucun MVNO ne signera un contrat avec free mobile sous ces conditions puisqu'elles ne permettent pas de concurrencer l'offre initiale (ou difficilement si certains proposent des forfaits intermédiaires).

Par contre connaissant free, je suis certain que leurs tarifs ne sont pas plus élevés (et sans doute moins) que ceux de la concurrence ce qui leur permettra d'affirmer qu'ils ont tenu leur engagement initial (faire baisser les prix pour les MVNO).

Lorsque free couvrira 90% de la population il faudra refaire un point sur cette offre qui aura alors du sens.
Anonyme
Le #905401
J'aime bien le titre de la news sur mon portable : "Free Mobile se moque du monde... "


Le #906111
Pour l'instant, Free ne couvre qu'environ 30% de la population et aucun MVNO ne peut être intéressé, l'offre de Free est purement formelle. Pas de quoi fouetter un chat ! On en reparlera sérieusement dans quelques années quand le réseau de Free couvrira 90% de la population (il s'y est engagé pour fin 2018 si ne m'abuse). Tout le reste n'est que discours sans intérêt.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]