Fuite de données UMP : les auteurs s'expliquent

Le par  |  4 commentaire(s)
rue89-fuite-ump-cope

Les auteurs présumés de la publication des données personnelles de cadres de l'UMP s'expliquent.

rue89-fuite-ump-copeL'affaire a fait grand bruit. En début de semaine, Rue89 a révélé la publication sur la Toile de données personnelles de cadres de l'UMP suite à ce qui s'avère bien être un piratage. L'intention du parti politique - qui a nié tenir à jour un tel fichier - est de porter plainte contre X pour notamment le vol de données informatiques.

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a estimé l'affaire " extrêmement grave ". Elle a été l'occasion pour quelques députés concernés de remettre à nouveau sur le devant de la scène les dérives de l'Internet. Muriel Marland-Militello a demandé le renforcement des sanctions à l'égard d'auteurs d'attaques informatiques.

En l'occurrence, c'est sous la bannière DoX UMP que se réunissent les auteurs de ladite publication. Des données qualifiées par ces mêmes auteurs présumés de " légèrement privées ". Dans une sorte de communiqué repéré par ZATAZ sur Pastebin, ils donnent quelques explications.

Ils affirment " qu'aucun site institutionnel n'a été attaqué, ni même visé ". Ils auraient découvert par hasard une faille avec l'hébergeur mes-conseils.fr. Ils évoquent des failles SQL présentes sur une trentaine de sites personnels de personnalités de l'UMP hébergés par mes-conseils.fr. Les sites affectés auraient été repérés après une requête Google spécifique.

" L'exploitation de cette faille nous a menés à plus de 160 bases de données, dont la plupart étaient directement liées avec l'UMP ". C'est dans ces bases qu'ils auraient trouvé " emails, identifiants confidentiels pour se connecter à des extra/intranets ", voire au " portail privé de l'Assemblée nationale ".

DoX UMP explique que sa publication - qui ne connaîtra pas de suite - aurait pu être beaucoup plus sensible et les actions menées beaucoup plus nuisibles qu'elles ne l'ont été :

" Nous souhaitions être entendus, chaque jour des centaines de personnes se font pirater leurs données privées transmises à des sociétés privées. Données qui sont ensuite partagées sur le net, dans l'indifférence totale de ces sociétés privées piratées, et des responsables politiques. Mais ces citoyens ont rarement la chance de tomber sur des pirates qui ne dévoilent pas les mots de passe, ou le contenu de mails. "

DoX UMP indique également avoir voulu mettre l'UMP face à ses contradictions : " Plus de fichiers = Plus de fuites ", et de faire notamment référence à la future nouvelle carte d'identité électronique.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #858141
Ca doit les faire chier la bas quand même, se dire qu'on se fait attaquer par 4 gus dans un garage, mais une organisation structuré et surtout qui a un but logique.

Ca doit changer des habituelles terroristes.
Le #858211
Yeah ! +1 pour le message politique qui va totalement à l'encontre de la politique de flicage que nous impose ce parti et que Mme. Marland-Militello voudrait tant renforcer...
Le #858511
"plus nuisibles qu'elles ne l'ont étaient"
->Qu'elles ne l'ont été

Le #858541
défaut de sécurisation ->il faut mettre l'UMP en prison !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]