Galaxy Note 7 : Samsung va brider les batteries à distance

Le par  |  11 commentaire(s)
Galaxy Note 7

Alors que Samsung évoquait la possibilité de bloquer l'utilisation de l'ensemble des Galaxy Note 7 à distance pour forcer les utilisateurs à s'orienter vers la procédure de rappel, c'est une mise à jour qui bride la batterie qui va être déployée.

On le sait désormais, la batterie du Galaxy Note 7 est en grande partie responsable des différents cas d'embrasement et d'explosions qui ont amené à battre une vaste campagne de rappel du terminal.

Samsung Galaxy S7 32Go 

Le meilleur et le plus avancé des smartphones de Samsung

512€ sur Amazon* * Prix initial de vente : 512€.

Et même s'il a également été démontré que la piste de la batterie n'était pas la seule à expliquer ces dysfonctionnements, cela n'a pas empêché Samsung de communiquer sur le sujet et d'annoncer envisager le bridage de l'autonomie des batteries de son terminal.

L'objectif est toujours le même : rendre les Galaxy Note 7 encore en circulation inutilisables ou contraignants afin de forcer les utilisateurs à venir l'échanger. Samsung espère ainsi retirer l'intégralité des terminaux du marché pour s'éviter des poursuites supplémentaires en cas de nouvel incident.

Samsung a ainsi annoncé le déploiement d'une mise à jour OTA à compter du 31 octobre prochain qui briderait l'autonomie des batteries, incapables alors de se recharger au-delà des 60% de leur capacité normale.

Galaxy Note 7 stylet

Dans un communiqué officiel, Samsung évoque là "une dernière mesure prise par la société afin de réduire les risques pour le consommateur". Pour rappel, il était également évoqué la possibilité de verrouiller les terminaux, en partenariat avec les opérateurs, pour qu'ils ne puissent plus bénéficier de la fonction de téléphonie et limiter ainsi radicalement leur usage.

Selon les derniers chiffres partagés par Samsung, la firme aurait récupéré seulement 66% des terminaux écoulés pendant les quelques mois de sa commercialisation.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1930063
Ils ont déjà étaient vendus au trafiquants d'armes, c'est foutue maintenant.
---------->[ ]


Peace.
Le #1930084
Perso j'en est récupéré un...un 100% fabriquer en chine vu qu'ils non pas eu de blem, il est bien rangé et pas déballée, dans quelque années il pourrai devenir un collector intéressant vu le nombre limité qu'ils y aura encore en circulation.
Le #1930087
Le smartphone est défectueux et dangereux, on est tous d'accord là-dessus.

Par contre toute cette histoire laisse à réfléchir sur le contrôle et/ou les restrictions qu'un constructeur peut imposer aux clients/utilisateurs. Dans le cadre de l'obsolescence programmée, un constructeur se ferait facilement attraper s'il limitait la charge d'une batterie (comme dans l'article) mais il pourrait facilement ajouter des processus en fond (au bout d'un an par exemple), qui ferait chuter dramatiquement la durée d'utilisation de la batterie sur une journée.
Le #1930092
orakaa a écrit :

Le smartphone est défectueux et dangereux, on est tous d'accord là-dessus.

Par contre toute cette histoire laisse à réfléchir sur le contrôle et/ou les restrictions qu'un constructeur peut imposer aux clients/utilisateurs. Dans le cadre de l'obsolescence programmée, un constructeur se ferait facilement attraper s'il limitait la charge d'une batterie (comme dans l'article) mais il pourrait facilement ajouter des processus en fond (au bout d'un an par exemple), qui ferait chuter dramatiquement la durée d'utilisation de la batterie sur une journée.


Le but du jeu, dans le cas présent n'est pas de faire de l’obsolescence mais de la prévention en forçant la main pour accélérer les retours d'un produit potentiellement dangereux.
Anonyme
Le #1930093
orakaa a écrit :

Le smartphone est défectueux et dangereux, on est tous d'accord là-dessus.

Par contre toute cette histoire laisse à réfléchir sur le contrôle et/ou les restrictions qu'un constructeur peut imposer aux clients/utilisateurs. Dans le cadre de l'obsolescence programmée, un constructeur se ferait facilement attraper s'il limitait la charge d'une batterie (comme dans l'article) mais il pourrait facilement ajouter des processus en fond (au bout d'un an par exemple), qui ferait chuter dramatiquement la durée d'utilisation de la batterie sur une journée.


Dsl, je viens de me réveiller et je viens de foutre mon gros doigt sur le pouce rouge dsl...


Dsl


Peace.
Le #1930101
skynet a écrit :

orakaa a écrit :

Le smartphone est défectueux et dangereux, on est tous d'accord là-dessus.

Par contre toute cette histoire laisse à réfléchir sur le contrôle et/ou les restrictions qu'un constructeur peut imposer aux clients/utilisateurs. Dans le cadre de l'obsolescence programmée, un constructeur se ferait facilement attraper s'il limitait la charge d'une batterie (comme dans l'article) mais il pourrait facilement ajouter des processus en fond (au bout d'un an par exemple), qui ferait chuter dramatiquement la durée d'utilisation de la batterie sur une journée.


Le but du jeu, dans le cas présent n'est pas de faire de l’obsolescence mais de la prévention en forçant la main pour accélérer les retours d'un produit potentiellement dangereux.


Je ne dis pas le contraire pour ce cas précis. Ma réflexion portait sur le problème que peut poser ce genre de contrôle dans d'autres cas de figure.
Le #1930106
Luxus a écrit :

orakaa a écrit :

Le smartphone est défectueux et dangereux, on est tous d'accord là-dessus.

Par contre toute cette histoire laisse à réfléchir sur le contrôle et/ou les restrictions qu'un constructeur peut imposer aux clients/utilisateurs. Dans le cadre de l'obsolescence programmée, un constructeur se ferait facilement attraper s'il limitait la charge d'une batterie (comme dans l'article) mais il pourrait facilement ajouter des processus en fond (au bout d'un an par exemple), qui ferait chuter dramatiquement la durée d'utilisation de la batterie sur une journée.


Dsl, je viens de me réveiller et je viens de foutre mon gros doigt sur le pouce rouge dsl...


Dsl


Peace.



Le #1930138
Vous n avez pas compris la finesse d analyse de l intervenant Orakaa , je me suis fait la même réflexion que vous Orakaa , si Samsung peut par mise a jour faire diminuer l autonomie de la batterie d un smartphone en question S Note 7 , les constructeurs pourraient tout aussi bien le faire pour INCITER les Consommateur a renouveler leurs matériels (smartphones ) autre exemple du fabricant Hp pour une mise a jour d imprimante empêchant leurs propriétaires de se servir de cartouche d encre GENERIQUE
Le #1930177
petitblaireau a écrit :

Vous n avez pas compris la finesse d analyse de l intervenant Orakaa , je me suis fait la même réflexion que vous Orakaa , si Samsung peut par mise a jour faire diminuer l autonomie de la batterie d un smartphone en question S Note 7 , les constructeurs pourraient tout aussi bien le faire pour INCITER les Consommateur a renouveler leurs matériels (smartphones ) autre exemple du fabricant Hp pour une mise a jour d imprimante empêchant leurs propriétaires de se servir de cartouche d encre GENERIQUE


Mais ça pourrait être défini à la base, pas besoin de mise à jour OTA pour ça.
Rien de plus facile à planquer dans un smartphone, c'est du soft avant tout.

Ils sont obligés d'en arriver à de telles extrémités, des centaines de milliers de N7 circulent encore
Le #1930214
Ça me semble etre un test grandeur nature. Le note 7 est un laboratoire mondiale. Bien joué les conspirationnistes. Les prochains, c'est nous.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]