Galileo : premiers contrats et lancement attendu début 2014

Le par  |  0 commentaire(s)
Galileo

La Commission européenne dévoile les noms des groupes industriels ayant remporté les trois premiers lots (sur six) concernant la réalisation de Galileo. Mise en service espérée début 2014.

GalileoLe projet Galileo, qui doit donner à l'Europe un système de positionnement par satellites, poursuit les différentes étapes de sa réalisation. La Commission européenne vient d'annoncer le nom des entreprises ayant remporté les trois premiers lots de la conception du système.

Pour rappel, la nouvelle direction de Galileo, supervisée par l' Agence spatiale européenne ( ESA ), a découpé la création du réseau en six lots distincts, allant de la construction des satellites aux stations terrestres en passant par les infrastructures de contrôle.

Ce découpage doit aussi permettre d'impliquer de nombreuses sociétés européennes et éviter qu'un  unique grand groupe rafle tous les contrats. Mais il donne aussi lieu à de sévères batailles entre les sociétés prétendantes, avec une guerre des prix à la clé.

Début décembre, le consortium EADS / Astrium s'inquiétait de voir le contrat de fabrication des  premiers satellites lui échapper au profit de la société allemande OHB Systems. C'est pourtant bien elle qui a été choisie pour construire les 14 premiers satellites de la constellation, signant là un contrat d'une valeur de 566 millions d'euros. La fabrication des satellites restants devra se départager entre OHB et EADS / Astrium, en fonction de celui qui fera la meilleure offre.

Ce mode de fonctionnement est destiné à réduire le risque de nouveaux retards, qui sont déjà très importants par rapport au calendrier initial, mais il impose des contraintes de rentabilité réduite qu' EADS / Astrium ne semble pas en mesure de pouvoir supporter, malgré sa présence active depuis les débuts du projet européen.


Lancement du service Galileo prévu pour début 2014
Les autres autres contrats portent sur les systèmes de validation et de validation de Galileo, remporté par ThalesAleniaSpace pour 85 millions d'euros, et celui des lanceurs est remporté par Arianespace, qui devra préparer cinq lanceurs Soyouz, chacun embarquant 2 satellites, avec un premier lancement prévu pour octobre 2012, pour une valeur de 397 millions d'euros.

Une option est prévue sur deux autres lanceurs Soyouz ou un lanceur Ariane 5, capable d'embarquer 4 satellites en une fois. L'accord concernant OHB et EADS / Astrium s'étend de 2010 à 2015 pour la fabrication des satellites. OHB devra fournir le premier des 14 satellites ( avec une option sur 2 satellites supplémentaires ) remportés à partir du mois de juillet 2012. Ensuite, il est attendu que le rythme de production soit d'un satellite tous les mois et demi, le dernier devant être délivré en mars 2014.

Les contrats doivent maintenant être ratifiés dans les prochaines semaines et validés par l' ESA. Ils vont permettre d'affiner le calendrier de mise en service de Galileo. La Commission européenne évalue désormais que les premiers services pourront être lancés dès le début 2014 mais les services d'urgence et les services commerciaux resteront en phase de test jusqu'à ce que les 30 satellites de la constellation Galileo soient prêts.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]