Galileo : les satellites Doresa et Milena ne tournent pas rond

Le par  |  17 commentaire(s) Source : AFP
Galileo lancement

Les deux satellites Galileo lancés ce vendredi n'ont pas atteint l'orbite prévue. Entre correction de trajectoire qui abrègera leur cycle de 12 années de fonctionnement ou gestion en l'état en attendant que d'autres satellites prennent le relais, la mise en service des premiers services risque d'être reportée.

Tout avait bien démarré ce vendredi, après un léger report pour cause de météo défavorable. Le lanceur Soyuz parti de Kourou avait pris son envol avec deux satellites à bord en vue de renforcer la constellation Galileo.

Leur mise en orbite devait permettre de commencer à exploiter le service de positionnement par satellite européen en fournissant le nombre minimum de satellites nécessaires pour déterminer une position. Malheureusement, les deux satellites n'ont pas atteint l'orbite circulaire prévue à 23 000 km d'altitude et suivent en fait une trajectoire elliptique et plus basse, à 17 000 km d'altitude, pour une raison encore inconnue.

Galileo lancement

Les investigations sont en cours et les premières conclusions issues de l'examen des données de vol devraient apporter un éclairage sur la nature de la défaillance dès ce jour. Dès à présent, cet incident pose de sérieux problèmes pour l'exploitation du service Galileo.

Deux pistes sont possibles : la première consiste à utiliser le carburant embarqué des satellites pour corriger la trajectoire. Mais celui-ci est destiné à permettre le maintien en orbite stable durant les 12 années de service prévues, ce qui signifie que les satellites seront fonctionnels sur une durée plus brève que ce qui était envisagé.

L'autre possibilité est d'exploiter les satellites Doresa et Milena sur leur orbite anormale, avec des conséquences sur la qualité du service Galileo. Si les autres satellites qui doivent être lancés dans les années à venir peuvent assurer le relais, la constellation souffrira de points faibles et d'un service dégradé sur certains positionnements.

Arianespace, superviseur du lancement et de la mise en orbite, devra décider de la conduite à tenir et réfléchit aux moyens de corriger la situation au plus vite. Ce contre-temps risque cependant d'entraîner de nouveaux retards, alors que le programme Galileo a déjà souffert d'un report de plusieurs années.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1805836
Tout a bien commencé, lancement parfait, et 24h00 après, ça foire !
pour deux satellites, combien de millions d'euros risquent d'être perdus ?
Le #1805837
Ça craint..., une erreur de distance de 6000kms, l'équivalent du diamètre de la Terre...
Le #1805840
DeepBlueOcean a écrit :

Tout a bien commencé, lancement parfait, et 24h00 après, ça foire !
pour deux satellites, combien de millions d'euros risquent d'être perdus ?


C'est sûr que cela se compte déjà en dizaines ou centaines de millions d'euros... La loose pour l'UE.
Le #1805846
bazbaz a écrit :

DeepBlueOcean a écrit :

Tout a bien commencé, lancement parfait, et 24h00 après, ça foire !
pour deux satellites, combien de millions d'euros risquent d'être perdus ?


C'est sûr que cela se compte déjà en dizaines ou centaines de millions d'euros... La loose pour l'UE.


Et si la perte s'avère irréversible, l'ESA pourra toujours se tourner vers la NASA pour un petit coup de main pour ses prochains lancements ...
Le #1805854
C'est les ricains qui doivent bien se marrer ...
Le #1805857
Et voilà...les russes n'ont pas suffisamment d'expérience dans le spatial civil ou alors .... ils l'ont fait sciemment pour nous emm..der

Le #1805859
Les prochains lancements sont prévus par Ariane, lanceur beaucoup plus fiable que le Soyouz employé pour mettre en place ces deux satellites.
Le #1805860
Une Europe qui gagne!!
Le #1805865
Je fais juste un copié/coller de ce que j'ai marqué dans l'autre "news" sur Galiléo (la news tardant a venir sur GNT....)

"Pour la mauvaise orbite , on dirait juste une mauvaise blague... Comment est-ce possible ? Ca veut simplement dire qu'il n'y a pas eu de vérifications et ça , c'est très grave pour un projet si coûteux (enfin , ce n'est pas leur thune , donc ils s'en foutent un peu).

Si la rectif n'est pas possible , que vont devenir les satellites ? est-ce que 2 autres seront lancés ? Si oui , sous combien de temps ? (ça retarde d'autant plus la solution de concurrence de gps )"
Le #1805866
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]