Le futur des applications mobiles pro : hybride, avec un mélange natif et HTML5

Le par  |  6 commentaire(s)
Apple iPad 3 keynote applications

Des applications natives ou des web apps, qui l'emportera ? Pour Gartner, ce sont les applications mobiles hybrides, avec un peu des deux, qui auront la préférence des entreprises pour répondre aux problématiques du BYOD et de la diversité des plates-formes.

Les applications mobiles natives ont refait une entrée en force avec l'écosystème mis en place par Apple pour iOS suivi par Google pour Android ainsi que les autres plates-formes mobiles. Pour autant, les Web apps peuvent aussi séduire en étant capables de fonctionner dans les navigateurs mobiles, indépendamment de la plate-forme, au moins dans certains cas de figure.

Entre ces deux types d'applications, le cabinet d'études Gartner ne tranche pas dans le débat les opposant régulièrement mais veut au contraire les voir se rapprocher à moyen terme dans un format d'application mobile hybride qui répondra aux attentes des entreprises.

Ces dernières doivent en effet composer avec la tendance du BYOD ( Bring Your Own Device ) qui impose des contraintes de gestion de multiples plates-formes mobiles, de cloisonnement des données personnelles et professionnelles ou de problèmes de sécurisation d'accès aux données de l'entreprise.

Logo Gartner Dans le même temps, elles profitent de la plus grande flexibilité permise par ces nouveaux moyens de communication et des applications mobiles qui permettent d'assurer une productivité qui n'est plus forcément centrée à un lieu de travail précisément défini.

Dans ce contexte, il devient compliqué de développer des applications natives pour chaque plate-forme. Gartner suggère donc une évolution vers un développement hybride, avec une base native permettant de tirer parti facilement des fonctionnalités spécifiques des terminaux mais un fonctionnement général qui pourrait exploiter le HMTL5 et reproductible ou facilement adaptable en fonction des plates-formes.


Apple choix naturel des entreprises à partir de 2014
Les grandes orientations sur les prochaines années devraient donc vers le développement d'applications capables de prendre en compte les dimensions personnelles et professionnelles et vers des stratégies cross-platform.

Gartner suggère également que d'ici 2014, les produits Apple pourraient obtenir en entreprise un statut comparable celui que possède actuellement Microsoft, qu'il s'agisse des iPhone et iPad ou des ordinateurs Mac, là encore grâce à une diffusion de certaines des spécificités iOS dans Mac OS.

Même si Windows 8 et Windows Phone 8 devraient se diffuser en entreprise, l'adaptation des usages personnels/professionnels n'y est pas aussi étendue et pourrait être un frein par rapport à ce que peut proposer Apple.

Enfin, le cabinet d'études note que l'arrivée de smartphones à 50 dollars dès 2013, notamment grâce aux fabricants chinois, va imposer d'importantes transformations dans le secteur, obligeant les grands fabricants à adapter leurs gammes pour conserver leur différenciation en entrée de gamme et/ou à se focaliser sur le haut de gamme, avec des conséquences sur leur pénétration du marché professionnel.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1177732
C'est clair les entreprises vont s'orienter vers des produits Apple dès 2014 ! D'ailleurs ça tombe bien puisque Apple va cesser la distribution de sa gamme Mac Pro en Europe...

C'est des génies chez Gartner.
Le #1178072
La conclusion Gartner est à double tranchant.
1. Apple a, d'emblée, adopté un positionnement professionnel dans ses gammes nomades contrairement à Android qui a fait gadget jusqu'en 2012.
En effet, sur tous les produits Apple nomades et depuis le début on trouve un lecteur de courriel s'interfaçant avec les standards industriels : IMAP4, POP3, SMTP et surtout LDAP et ActiveSync.
On en a été très loin chez Android pendant longtemps : hors Gmail, point de salut. LDAP ? Connaît pas.
Côté management des devices (MDM), Apple a satisfait très tôt (dès la version 2) les exigences du monde professionnel en permettant un réglage très fin des permissions.
Côté Android, mis à part le SSID WiFi et la la longueur du mot de passe, bof ...
C'est grâce aux API mis en place par les constructeurs eux-mêmes, Samsung d'un côté et LG-Sony de l'autre qu'une entreprise peut espérer gérer correctement sa flotte.

Conclusion, entre Apple et Android en tant qu'intégration d'un point de vue entreprise, il n'y a pas photo.
C'est la raison pour laquelle l'expansion Apple en entreprise est un scénario qui a de très bonnes raisons d'être considéré.

2. Mais ... Apple n'est pas vraiment souple. C'est comme cela et pas autrement.
Comment faire pour acheter des applications sur le store et les inclure dans un store interne ? Ben, quelqu'un les achète (avec une CB entreprise) et les met à disposition sur le store d'entreprise. Pas vraiment glop.
C'est en train de changer mais doucement.
Pas facile de gérer des environnements différents (entreprise et personnel) sur un appareil Apple. Apple est avant tout là pour vendre ses applis, c'est son fond de commerce.
Et, SURTOUT, Apple est cher. Et à usage identique une DSI choisira le mieux disant. Et le mieux disant c'est Android.
Y'a pas photo de ce côté là.

Des exceptions resteront pour les VIP car il y a une question d'image. Un VIP avec un Android c'est comme si on lui donnait une Clio comme voiture de fonction.

En conclusion : Apple est mieux à même d'intégrer le monde de l'entreprise.
Mais les coûts induits auront, à mon avis, raison d'Apple en entreprise.
À moins qu'Apple ne change de stratégie.

db
Le #1178132
Gourmet a écrit :

La conclusion Gartner est à double tranchant.
1. Apple a, d'emblée, adopté un positionnement professionnel dans ses gammes nomades contrairement à Android qui a fait gadget jusqu'en 2012.
En effet, sur tous les produits Apple nomades et depuis le début on trouve un lecteur de courriel s'interfaçant avec les standards industriels : IMAP4, POP3, SMTP et surtout LDAP et ActiveSync.
On en a été très loin chez Android pendant longtemps : hors Gmail, point de salut. LDAP ? Connaît pas.
Côté management des devices (MDM), Apple a satisfait très tôt (dès la version 2) les exigences du monde professionnel en permettant un réglage très fin des permissions.
Côté Android, mis à part le SSID WiFi et la la longueur du mot de passe, bof ...
C'est grâce aux API mis en place par les constructeurs eux-mêmes, Samsung d'un côté et LG-Sony de l'autre qu'une entreprise peut espérer gérer correctement sa flotte.

Conclusion, entre Apple et Android en tant qu'intégration d'un point de vue entreprise, il n'y a pas photo.
C'est la raison pour laquelle l'expansion Apple en entreprise est un scénario qui a de très bonnes raisons d'être considéré.

2. Mais ... Apple n'est pas vraiment souple. C'est comme cela et pas autrement.
Comment faire pour acheter des applications sur le store et les inclure dans un store interne ? Ben, quelqu'un les achète (avec une CB entreprise) et les met à disposition sur le store d'entreprise. Pas vraiment glop.
C'est en train de changer mais doucement.
Pas facile de gérer des environnements différents (entreprise et personnel) sur un appareil Apple. Apple est avant tout là pour vendre ses applis, c'est son fond de commerce.
Et, SURTOUT, Apple est cher. Et à usage identique une DSI choisira le mieux disant. Et le mieux disant c'est Android.
Y'a pas photo de ce côté là.

Des exceptions resteront pour les VIP car il y a une question d'image. Un VIP avec un Android c'est comme si on lui donnait une Clio comme voiture de fonction.

En conclusion : Apple est mieux à même d'intégrer le monde de l'entreprise.
Mais les coûts induits auront, à mon avis, raison d'Apple en entreprise.
À moins qu'Apple ne change de stratégie.

db


et une clio, ce serait si grave que ca ?
Le #1178152
spamnco a écrit :

C'est clair les entreprises vont s'orienter vers des produits Apple dès 2014 ! D'ailleurs ça tombe bien puisque Apple va cesser la distribution de sa gamme Mac Pro en Europe...

C'est des génies chez Gartner.


Ils ne vont pas l’arrêter, elle va être stoppée de force pour un souci de norme avec l'EU.
Elle va être renouvelée en 2013 avec une nouvelle gamme (aux normes) !

Apple développe activement les relations avec les entreprises notamment avec les licences en volume sur iOS (VPP) donc moi je crois grandement au futur d'Apple et les entreprises.
Le #1178162
Gourmet a écrit :

La conclusion Gartner est à double tranchant.
1. Apple a, d'emblée, adopté un positionnement professionnel dans ses gammes nomades contrairement à Android qui a fait gadget jusqu'en 2012.
En effet, sur tous les produits Apple nomades et depuis le début on trouve un lecteur de courriel s'interfaçant avec les standards industriels : IMAP4, POP3, SMTP et surtout LDAP et ActiveSync.
On en a été très loin chez Android pendant longtemps : hors Gmail, point de salut. LDAP ? Connaît pas.
Côté management des devices (MDM), Apple a satisfait très tôt (dès la version 2) les exigences du monde professionnel en permettant un réglage très fin des permissions.
Côté Android, mis à part le SSID WiFi et la la longueur du mot de passe, bof ...
C'est grâce aux API mis en place par les constructeurs eux-mêmes, Samsung d'un côté et LG-Sony de l'autre qu'une entreprise peut espérer gérer correctement sa flotte.

Conclusion, entre Apple et Android en tant qu'intégration d'un point de vue entreprise, il n'y a pas photo.
C'est la raison pour laquelle l'expansion Apple en entreprise est un scénario qui a de très bonnes raisons d'être considéré.

2. Mais ... Apple n'est pas vraiment souple. C'est comme cela et pas autrement.
Comment faire pour acheter des applications sur le store et les inclure dans un store interne ? Ben, quelqu'un les achète (avec une CB entreprise) et les met à disposition sur le store d'entreprise. Pas vraiment glop.
C'est en train de changer mais doucement.
Pas facile de gérer des environnements différents (entreprise et personnel) sur un appareil Apple. Apple est avant tout là pour vendre ses applis, c'est son fond de commerce.
Et, SURTOUT, Apple est cher. Et à usage identique une DSI choisira le mieux disant. Et le mieux disant c'est Android.
Y'a pas photo de ce côté là.

Des exceptions resteront pour les VIP car il y a une question d'image. Un VIP avec un Android c'est comme si on lui donnait une Clio comme voiture de fonction.

En conclusion : Apple est mieux à même d'intégrer le monde de l'entreprise.
Mais les coûts induits auront, à mon avis, raison d'Apple en entreprise.
À moins qu'Apple ne change de stratégie.

db


Tu peux développer sur la façon dont tu mets à dispo une appli achetée puis publiée sur un store interne ?
Pour moi (confirmé au tel par Apple), la seule façon de faire aujourd'hui, c'est d'acheter une licence en volume (genre Keynote, 20 postes min) et de distribuer les codes.

Il faut noter que seules quelques applis made in Apple sont disponibles pour l'achat en volume. (je ne parle pas d'iOS mais des app Mac OSX)
Le #1178622
devil a écrit :

spamnco a écrit :

C'est clair les entreprises vont s'orienter vers des produits Apple dès 2014 ! D'ailleurs ça tombe bien puisque Apple va cesser la distribution de sa gamme Mac Pro en Europe...

C'est des génies chez Gartner.


Ils ne vont pas l’arrêter, elle va être stoppée de force pour un souci de norme avec l'EU.
Elle va être renouvelée en 2013 avec une nouvelle gamme (aux normes) !

Apple développe activement les relations avec les entreprises notamment avec les licences en volume sur iOS (VPP) donc moi je crois grandement au futur d'Apple et les entreprises.


Les fameux contrats qui peuvent changer de façon unilatérale sans aucun recours de la part de la société si Apple en décide ?

Plusieurs boîtes dans mon entourage professionnel ont obtenu des contrats "sur mesure" afin de diffuser des apps sur iPad mais on ne peut pas dire que la confiance règne (Apple ayant droit de vie ou de mort sur toute app publiée sur l'appstore).

On verra mais d'ici 2014 je pense qu'Android sera très bien placé sur le marché des tablettes et bien plus accessible financièrement pour équiper une flotte (un iPad mini est tout de même 75% plus cher qu'une Nexus 7 par exemple).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]