Semiconducteurs : progression sans éclat en 2011

Le par  |  0 commentaire(s)
Wafer 300 mm gravé 45 nm

Gartner affine sa vision du marché des semiconducteurs et y voit finalement une très faible croissance en valeur en 2011, de 0,9% par rapport à l'an dernier. Et l'année 2012 ne s'annonce pas facile.

Gartner logoD'une légère décroissance attendue en septembre, le cabinet d'études Gartner révise ses prévisions sur le marché mondial des semiconducteurs et indique désormais que le secteur a finalement bien dépassé les 300 milliards de dollars de revenus cette année, avec une progression de 0,9% par rapport à l'an passé.

En début d'année, le marché était parti très fort, profitant d'un contexte d'amélioration observé en 2010, après les années difficiles de la crise économique mondiale de 2008-2009. Les acteurs des semiconducteurs, à la pointe de l'industrie, avaient été les premiers à en ressentir les effets, mais aussi les premiers à sortir du marasme.

De la même façon, les incertitudes économiques accumulées au cours du second semestre ont fortement ralenti la croissance de ce secteur clé, jusqu'à la ramener au même niveau qu'en 2010. Le ralentissement de la demande en ordinateurs n'y est pas étrangère, même si d'autres segments, comme la mémoire Flash, profitent du succès des smartphones et des tablettes.

En tant que marqueur économique précoce, ce n'est pas spécialement une bonne nouvelle, d'autant plus que les dépenses d'équipement, qui constituent elles-mêmes un indicateur avancé du secteur, s'annoncent faibles en 2012.


Intel toujours largement leader
Et en 2011, c'est Intel, pour la 20ème année consécutive, qui domine le secteur en s'offrant sa plus forte part de marché jamais atteinte ( 16,9% ). Le fondeur s'en est bien sorti du côté des ordinateurs au premier semestre, même si les inondations en Thalande, limitant la production de disques durs, ont fait plonger le groupe en toute fin d'année.

La société a également profité du segment des serveurs, avec le lancement de nouvelles. A voir maintenant si 2012 lui apportera le succès dans les processeurs pour appareils mobiles.

Derrière Intel vient Samsung, qui occupe 9,7% du marché et a su progresser légèrement malgré son exposition au ralentissement du marché de la DRAM. Sa branche NAND a pris efficacement le relais et la fourniture de composants autres que la mémoire a répondu aux attentes...en bonne partie grâce à son gros client Apple.

Texas Instruments en profite pour prendre la place de numéro trois mondial à Toshiba en 2011, toujours grâce à son orientation vers les composants analogiques, mais là aussi des ralentissements sont à craindre.

On notera aussi que le fondeur américain Qualcomm a fait un bond cette année, passant de la neuvième place en 2010 à la sixième. Gartner note que les fabricants de processeurs ( Intel, AMD, TI, Qualcomm, Nvidia... ) ont en moyenne progressé plus vite que le reste du marché tandis que les spécialistes de la mémoire ont plus largement souffert en 2011.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]