GitHub : attaque DDoS de grande ampleur en provenance de Chine

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
github_logo

La plate-forme GitHub a fait l'objet d'une attaque par déni de service le rendant partiellement inaccessible. Le trafic détourné provenait de Chine et pourrait pr

Le site GitHub dédié aux développeurs a fait l'objet d'une attaque DDoS présentée comme la plus importante de son histoire et qui a débuté le 26 mars et s'est étendue sur plusieurs jours. Cette attaque massive était relativement sophistiquée et a conduit à détourner une partie du trafic du moteur Baidu vers les serveurs de GitHub pour les asphyxier de requêtes.

github_logoL'afflux de trafic a visé deux pages Web hébergées par GitHub, l'une d'un site d'information sur le censure chinoise, GreatFire.org, contenant des liens vers sites bannis en Chine, et l'autre d'une version chinoise du New York Times, interdit en Chine. Le trafic détourné pour paralyser GitHub était initialement destiné au moteur de recherche chinois Baidu.

Sans se prononcer sur les auteurs, GitHub indique dans un billet que le but de l'attaque visait à le forcer à "retirer un certain type de contenu". Et même si Baidu dément être à l'origine de l'attaque DDoS, les regards se tournent vers l'Etat chinois du fait du mode d'attaque choisi qui passait par l'activation d'un code lors d'une visite d'une personne extérieure à la Chine au moteur de recherche Baidu, déclenchant un flot de requêtes vers GitHub.

Ce système, qui a produit des requêtes en provenance du monde entier, s'est révélé ainsi plus difficile à bloquer. Le fait que les pirates aient pu manipuler le trafic jusqu'à un haut niveau dans l'infrastructure de l'Internet chinois laisse supposer un aval au moins implicite du gouvernement chinois.

La censure chinoise aurait ainsi voulu réaliser une démonstration de force et le Wall Street Journal relève plusieurs cas antérieurs consistant à détourner le trafic Internet pour le rediriger vers des sites tiers hors de Chine et les rendre inopérants.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1838173
C'est sûr que le chinois moyen qui lit le NYT doit se poser quelques questions...
Anonyme
Le #1838183
il y a orthographe fautes dans texte:

"Le trafic détourné provenait de Chine et pourrait pr"
"...information sur le censure chinoise..."
"...contenant des liens vers sites bannis..."

après si on veut faire chier le monde il y a aussi "Etat chinois" mais bon

Dans cette histoire, le censure chinoise fait plus de tort que de mal.
pr arrange rien, on à pas fini d'en avoir des attaques DDoS sites bannis.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]