Glonass : le système de navigation GPS version russe

Le par  |  9 commentaire(s)
Glonass logo

L'Agence spatiale russe a en effet annoncé le lancement de huit nouveaux satellites avant la fin de l'année pour son système de navigation Glonass (dont le développement a été relancé en 2001, après sa déliquescence liée à l'effondrement du bloc communiste), ce qui portera le nombre de satellites en orbite à dix-huit.

Glonass logoL'Agence spatiale russe a en effet annoncé le lancement de huit nouveaux satellites avant la fin de l'année pour son système de navigation Glonass (dont le développement a été relancé en 2001, après sa déliquescence liée à l'effondrement du bloc communiste), ce qui portera le nombre de satellites en orbite à dix-huit.

D'ici 2009, ce sont vingt-quatre satellites qui seront en position, achevant la phase de déploiement du dispositif. Une fois terminé, ce système sera disponible pour un usage essentiellement civil et pourra concurrencer le système GPS américain et se placer en alternative aux efforts européen et chinois en cours de réalisation.


Glonass renaît de ses cendres

Mais, comme souvent, c'est la volonté militaire sous-jacente qui a fait accélérer l'évolution du projet. L'armée américaine ayant un contrôle sur le système GPS, il lui est possible de désactiver le signal selon ses besoins.

Or le système de navigation par satellites peut également servir de guidage pour les missiles ballistiques et les équipements militaires. Avec son propre dispositif en place, la Russie pourra gérer son armement militaire sans contrainte.

Vladimir Poutine a suivi de près l'avancement du projet Glonass et demandé à ce que le système soit opérationnel d'ici 2008. " Notre réseau doit être optimal, meilleur que le GPS et moins cher si nous voulons lui trouver des clients ", a-t-il déclaré à l'Agence Interfax le mois dernier.

On est loin des atermoiements du projet Galileo européen pour lequel les mises en garde se multiplient et dont la date de lancement commercial semble glisser inexorablement de 2010 vers 2011, voire 2012. Les opportunités commerciales vantées au lancement du projet risquent en partie de s'évanouir à mesure que des acteurs concurrents se glissent dans l'intervalle de temps laissé vacant...
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #164510
Si chaque pays met ses propres satellites, ca va en faire un bordel.

Encore un bel exemple de bétise humaine, alors qu'on pourrait tous se mettre ensemble pour faire un GROS et BON systeme, NON, on a peur d'etre piraté par l'autre donc chacun met le sien.

Triste

Dreamer
Le #164514
c'i oune ispèce di glonass
Le #164516
Surtout que les fonds pourraient être consacrés à des objectifs plus utiles. Par ex. rembourser notre dette exorbitante.
Le #164517
Certes, mais relativisons quand même:
Montant de la dette : 1000 milliards d'?

Montant des intérêts annuels de la dette : 40 milliards d'?.

Coût de GALILEO : 3,4 milliards d'? (répartis entre plusieurs pays et industriels.
Le #164589
L'article dit assez bien le soucis du système actuel, les grandes puissances militaires ont besoin de leur propre système de navigation... c'est très compréhensible, surtout dans un système militaire énormément basé sur le GPS (missiles, positionnement maritime, etc etc...)
Le #164596
@Dreamer : la betise c'est surtout le système actuel, d'avoir "que" le GPS, soit un système "gentillement" mis à disposition d'une armée étrangère

Niveau indépendance et fiabilité, on a vu mieux....

Un seul système serait "mieux", si c'était un organisme indépendant qui s'en chargeait, avec notamment comme obligation de fournir un service à tous et non bridé.

Maintenant, vu le prix que ça représente, je connais peu d'organisme du genre capable de le financer....
Le #164615
y'aura jamais de système indépendant !
cela reviendrait à dire qu'il suffirait de créer une seule armée qui serait gérée par un organisme indépendant
Utopique quoi !
ce système est surtout intéressant pour avoir son indépendance technologique vis à vis des US qui brident leur système pour des usages militaires et dans certaines zones "sensibles" du monde !

@ pompin93
complétement stupide ta réflexion
voilà typiquement le genre d'intervention de ceux qui n'ont aucune ambition pour leur nation si ce n'est que de vivre dans un monde unipolaire
si la nation est ruinée c'est à cause du manque d'ambitions de nos "leaders" élitistes incompétents qui achètent des technos étrangères au lieu d'en développer et de les vendre comme font les US

déprimant ce genre de réflexion des gens comme toi qui veulent voir la France être dirigée depuis Washington/Bruxelles
Le #164625
@FroSties :
Bah "organisme" ne veut pas forcement dire armée hein.

On peut très bien imaginer un organisme international apolitique, dont la seule mission serait de fournir un système de positionnement à tous (civils comme militaires, à tous les pays, peu importe le contexte politique / économique,...), en "louant" le système aux pays.

Mais bon, je suis d'accord que ça relève du rêve d'arriver à un accord de ce genre, et encore plus de croire qu'un tel organisme réussirait à garder sa neutralité très longtemps
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #165152
Chitzitoune

"la betise c'est surtout le système actuel, d'avoir "que" le GPS, soit un système "gentillement" mis à disposition d'une armée étrangère" '''

T'es un peu à côté de la plaque là, ou alors, va tu t'es loupé en écrivant ta phrase
Le GPS (de son petit nom Navstar) a été développé PAR l'armée des USA POUR elle-même. Et il est gentillement mis à la disposition de tous les autres pays (avec un bridage de la décision). Raison pour laquelle les autres pays voudraient leur propre système, de façon à être indépendants de celui des USA, qui serait de toute façon refusé à tout pays qui leur poserait des problèmes (en cas de guerre, etc.)

D'où l'intérêt pour l'ex-URSS d'avoir développé GLONASS, bien que, comme dans la course à l'armement, ils n'aient pas pu aller au bout du programme (tous les sat ne sont plus opérationnels, seuls 6 sur 24 le sont encore).

D'où l'intérêt pour l'UE de créer GALILEO, en plus d'y fournir plus de service et la précision maximale.

Idem pour les Chinois et Baidou.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]