Android : après la Kindle Fire, les fabricants veulent s'émanciper

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Technolgy Review
Android logo pro

L'exemple réussi de la Kindle Fire d'Amazon montre d'une certaine façon que le contrôle de Google sur Android n'est pas une fatalité. Un autre grand acteur non issu de l'industrie mobile devrait dévoiler cette année un smartphone Android...sans Google. Amazon Phone ou Facebook Phone en vue ?

La tablette Kindle Fire d'Amazon utilise le système Android mais dans une version spécifique sur laquelle Google n'a pas de contrôle. Si elle ne peut pas accéder au portail d'applications Play Store ( anciennement Android Market ), elle dispose de son propre catalogue Amazon Appstore et est conçue pour exploiter les services d'Amazon.

Cette liberté prise vis à vis de Google, d'autres fabricants en rêveraient, selon Ted Morgan, président de Skyhook Wireless, qui fournit des services de positionnement par WiFi à divers clients. Le passage par la certification Google, qui donne notamment accès aux applications du Play Store, a pour revers un certain contrôle sur la plate-forme qui aurait tendance à créer une certaine insatisfaction chez les fabricants.


Facebook Phone ou Amazon Phone à venir ?

Hormis quelques cas particuliers, la plupart d'entre eux passent par ce contrôle de Google mais l'exemple de la Kindle Fire, avec sa version dérivée d'Android et son propre catalogue, pourrait donner des idées à d'autres.

Android logo proTed Morgan affirme ainsi travailler avec un grand groupe non issu de l'industrie mobile et qui va dévoiler cette année un smartphone Android...mais sans Google, à la manière de la Kindle Fire. S'il ne dit pas de qui il s'agit, il y a matière à réactiver les spéculations de conception d'un smartphone de la part d' Amazon ( ce qui compléterait sa tablette et ses liseuses ) ou de Facebook,  puisque la rumeur d'un Facebook Phone a repris de la vigueur en novembre 2011 avec Buffy.

Un peu comme pour Windows Phone, les fabricants aimeraient avoir plus de possibilités de personnalisation pour différencier leurs produits plutôt qu'être de simples fournisseurs de hardware au service d'Android, avec le risque d'être finalement dépassés par des acteurs chinois qui feront de toute façon des produits moins chers si tout le monde se retrouve sur des bases identiques.


Emancipation : de la liberté à l'aliénation
La volonté d'émancipation peut cependant être à double tranchant, avec des plates-formes logicielles tellement triturées que la visibilité d'Android pourrait s'amoindrir, sans parler de l'évolution des mises à jour, déjà problématique avec la plate-forme actuelle et source de frustration pour l'utilisateur final comme pour les développeurs.

L'homogénéité à la iOS conserve un véritable attrait et une vraie force dans la mesure où chaque mise à jour impacte de la même façon plusieurs générations de matériels et des dizaines de millions d'utilisateurs à court terme, assurant de fait une évolution commune pour l'ensemble de l'écosystème.

Or, tous les fabricants n'auront pas les épaules assez solides pour concevoir une plate-forme ( logicielle, matérielle, services ) dans la plate-forme. Amazon et même Facebook pourraient se le permettre. Mais quid de la majorité des autres acteurs ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #937471
Google doit faire une Sale tête de voir perdre son contrôle sur cette poule aux œufs or
Le #937841
De toutes façons, google toucherait quand même des royalties, rien n'est "vraiment" gratuit (peu de choses le sont vraiment)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]