Google s'alarme de la censure des messages politiques

Le par  |  3 commentaire(s)
Google-rapport-transparence-france

Google publie la cinquième édition de son rapport sur la transparence et souligne un niveau alarmant pour les demandes de retraits de messages politiques.

Google met en ligne une nouvelle édition de son Transparency Report. Une cinquième édition qui couvre la période allant de juillet à décembre 2011. Ce rapport semestriel rend compte des endroits du monde où des services Google sont bloqués, du nombre de demandes de suppression de contenus, de demandes de gouvernements pour obtenir des renseignements sur des utilisateurs.

Analyste chez Google, Dorothy Chou souligne tout particulièrement les demandes de retraits de messages politiques et tire la sonnette d'alarme.

" C'est alarmant pas seulement parce que la liberté d'expression est menacée, mais parce que certaines de ces demandes émanent de pays que l'on ne soupçonnerait pas - les démocraties occidentales qui ne sont généralement pas associées à la censure. "

Google donne deux exemples avec l'Espagne et la Pologne. Les autorités espagnoles ont ainsi demandé ( via 14 requêtes ) la suppression de 270 résultats de recherche renvoyant vers des blogs ou des articles faisant référence à des personnalités publiques comme des maires ou des procureurs.

Google-rapport-transparence-franceEn Pologne, " nous avons reçu une demande d'une institution publique pour supprimer des liens vers un site la critiquant ", indique Google en précisant ne pas avoir répondu favorablement à ces demandes en Espagne et en Pologne.

En France, une soixantaine de contenus ont fait l'objet de demandes de suppression. Google a donné suite pour 67 % des cas lorsque les demandes étaient appuyées par une ordonnance de tribunal, sinon pour 47 % des cas. Ces demandes ont concerné la recherche Google et les blogs Blogger pour des contenus diffamatoires, mais essentiellement YouTube pour principalement de la pornographie.

Rappelons que Google a récemment ouvert un nouveau volet pour son rapport de transparence avec les demandes de suppression en relation avec les droits d'auteur. Microsoft est très demandeur.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #973681
Internet, pays de la liberté qu'ils disaient... Et mon popotin c'est du poulet?
Le #973981
et c'est la qu'on se rend compte du pouvoir grandissant de google..
Le #974071
On apprend dans le lien de l'article que Microsoft est à l'origine de la plus grande quantité de demandes de censure. Or Microsoft essaye en ce moment de redevenir fournisseur de l'Assemblée Nationale fr, jusqu'à présent passée au logiciel libre. Ces deux attitudes ne semblent pas compatibles, encore moins avec l'idée de démocratie.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]