Chrome : Google abandonne WebKit en créant Blink

Le par  |  5 commentaire(s)
Chromium-logo

Avec Blink, Google annonce un nouveau moteur de rendu open source basé sur WebKit. Le projet évoluera au fil du temps pour se différencier et se retrouver dans Chrome. Opera est aussi sur les rangs.

WebKit, Gecko, Trident et maintenant Blink. De quoi faire clignoter le cocotier des principaux moteurs de rendu pour les navigateurs Web, même si Blink est un fork de WebKit. Autrement dit, une variante de WebKit que Google vient d'annoncer et qui le remplacera au sein de Google Chrome.

Cette décision va inévitablement avoir des répercussions pour le Web et les développeurs, même si Google indique que Blink apportera peu de changements pour ces derniers. Ce sera vrai dans un premier temps mais reste à voir ce qu'il en sera à mesure que le projet Blink se différenciera de plus en plus de WebKit.

Chrome-OperaQuand Opera Software a annoncé un basculement vers du tout WebKit pour ses navigateurs en laissant dès lors à l'abandon son moteur maison Presto, la question s'est posée d'un coup porté à l'innovation.

L'arrivée d'un nouveau moteur comme Blink donne des gages que cette innovation va perdurer. Du reste, Opera Software opte aussi pour Blink et va contribuer au projet. Une demi-surprise dans la mesure où l'éditeur norvégien a fait le choix d'un socle Chromium comme avec Opera Beta pour Android.

Ingénieur logiciel chez Google, Adam Barth explique que Chromium - le socle open source de Google Chrome - utilise une architecture multi-processus différente de celle des autres navigateurs à base WebKit. Il déclare que cela a conduit à une complexité croissante et a ralenti le " rythme de l'innovation collective ".

Par ailleurs, on rappellera également que Chrome a recours à son propre moteur JavaScript V8 et non le composant JavaScriptCore de WebKit.

Pour Blink, le travail va d'abord se concentrer sur des améliorations au niveau de l'architecture de Chromium et une simplification du code. Un toilettage qui permettra d'aboutir à un navigateur plus stable et moins de bugs.

Quand il s'agira d'ajouter de nouvelles fonctionnalités, Google s'engage sur des standards ouverts par défaut avec l'interopérabilité et la transparence en tête. Plus de détails sur Blink sont donnés sur cette page.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1249122
Probablement une conséquence de la généralisation des processeurs quadri et bientôt octo core dans les smartphones et tablettes. Et donc une nouvelle indication du changement du centre de gravité dans l'informatique. Accessoirement un nouveau caillou dans le jardin de Microsoft.
Anonyme
Le #1249232
« Chromium - le socle open source de Google Chrome - utilise une architecture multi-processus différente de celle des autres navigateurs à base WebKit. Il déclare que cela a conduit à une complexité croissante et a ralenti le " rythme de l'innovation collective ". »

Un logiciel libre serait un frein à l'innovation collective !
Et ta sœur …
Le #1249332
blink est intégré dans chromium et comme CHROME est CHROMIUM déguisé , GOOGLE n'as pas le choix de plus quand il affirme "Pour Blink, le travail va d'abord se concentrer sur des améliorations au niveau de l'architecture de Chromium et une simplification du code. Un toilettage qui permettra d'aboutir à un navigateur plus stable et moins de bugs." il sont gonflé quand même , c'est ceux qui travaille en permanence sur CHROMIUM qui font le boulot , et GOOGLE est sensé l'amélioré , c'est la meilleur de l'année celle là , on n'est plus le premier AVRIL quand même
Le #1249352
En espérant que ça ne change rien pour les développeur, en effet.
Le #1254612
En tout les cas ma préférence va pour Chromium.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]