ActuaLitté ouvre une bibliothèque Google Livres

Le par  |  2 commentaire(s)
Actualitté-Google-livres

Le site ActuaLitté a ouvert une bibliothèque d'ouvrages numérisés par Google.

Actualitté-Google-livresMagazine littéraire en ligne, ActuaLitté a intégré à l'interface de son site une bibliothèque numérique dont le contenu est issu de Google Livres. Une intégration via l'API publique Google Livres.

Lancé en 2004, Google Livres compte plus de 15 millions de livres numérisés de plus de 40 000 éditeurs et 40 bibliothèques dans le monde. À travers une trentaine de thématiques ( collections littéraires, cuisine, humour, informatique, nature, poésie... ), ActuaLitté propose de les découvrir.

Chaque semaine, des livres sont mis en avant par le site afin de faire écho avec l'actualité. " Il s'agit autant de présenter l'œuvre et son auteur que d'inviter à retrouver des œuvres dans leur version numérique ".

La bibliothèque d'ActuaLitté comprend les fonctionnalités de recherche plein texte et en mode image. Pour les livres libres de droit, il est possible de télécharger la version PDF ou EPUB, sans DRM. Pour les autres livres, un aperçu limité est proposé.

" Avec ce partenariat ( ndlr : sans aucune exclusivité ), nous sommes au cœur de la vocation de Google, démocratiser l'accès à la littérature et plus largement à la connaissance. Des ouvrages inestimables seront redécouverts grâce à Google Livres et au travail d'éditorialisation de la rédaction d'ActuaLitté, qui offrira aux internautes un nouveau regard sur ces œuvres "

, a déclaré Philippe Colombet, Directeur de Google Livres en France.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #878081
"bibliothèque"?

c'est exagéré je trouve.

disons que dans n'importe quelle bibliothèque quand on veux consulter un livre, on a le droit de parcourir toutes les pages du livre. elles sont toutes consultables...

ici on ne peut donc pas parler de bibliothèque....
Le #878151
Il serait quand même important de rappeler que les histoires d’achats de publications ou œuvres liés à certains appareils, magasins en ligne, autres géants du web, ne sont en rien une fatalité, qu’autre chose serait possible, et qu’il ne s’agit même pas d’histoire de formats(--cf web--), mais avant tout de structure entre acteurs, du besoin d’une nouvelle fonction, et de séparation des rôles ("tenanciers de bibliothèques personnelles" d'un côté (que des références ou licences/contrats dans ces bibliothèques, pas de copies des contenus), créateurs/éditeurs/diffuseurs/magasins en ligne de l'autre)
Laisser deux ou trois monstres à approche « verticale » phagocyter le marché du contenu légal et payant quand quasiment TOUT est là pour qu’il en soit autrement est tout simplement ridicule.
Approche «verticale» (contenu lié à machine, fabriquant de machines, magasins en ligne, les deux ou autres), c’est à dire approche consistant à lier contenu et tuyaux (ou infrastructure technique en général terminaux y compris) qui était déjà celle d’un J2M par exemple. Avec tout ce que cela veut dire en termes de positions dominantes (propres règles de censure(apple), pourcentages obligés vis à vis des créateurs/éditeurs(apple, amazon), gg se positionnant sur le contenu payant et commencant à retirer les liens MU et autres des résultats de recherche, compte facebook obligatoire pour service spotify, etc, etc).

http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-numerique-draft/

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]