Google finalise son rachat de thermostats intelligents

Le par  |  0 commentaire(s)
Nest

Pour 3,2 milliards de dollars, Google a bouclé le rachat de Nest Lab.

Dans un document fourni à l'organisme américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, la firme de Mountain a indiqué avoir bouclé le rachat à 100 % de Nest Labs. La transaction a été finalisée le 7 février dernier.

L'annonce de ce rachat avait été la grosse surprise du mois dernier, surtout au regard de la somme mise sur la table, soit 3,2 milliards de dollars. Il manquait notamment à Google l'aval des autorités compétentes.


Actualité publiée le 14 janvier 2013
Sous réserve de l'aval des autorités compétentes, cela va devenir l'une des acquisitions les plus onéreuses pour Google. Moins que les 12,5 milliards de dollars pour Motorola Mobility en 2011 mais plus que les 3,1 milliards de dollars pour la régie publicitaire DoubleClick en 2007.

Pour faire tomber dans giron Nest Labs, Google va débourser 3,2 milliards de dollars. Une somme véritablement impressionnante pour une jeune société spécialisée dans la domotique et dont la création remonte à 2010.

Basée à Palo Alto en Californie, la startup avait réalisé une levée de fonds de 80 millions de dollars, notamment auprès de Google Ventures, le fonds d'investissement de Google. Nest Labs commercialise un thermostat intelligent facturé 250 $. Le Nest Thermostat peut être contrôlé à distance via un smartphone et s'adapte au comportement et habitudes de l'utilisateur afin d'ajuster automatiquement la température dans le domicile.

  

Plus récent, l'autre produit de Nest Labs est un détecteur de fumée et de monoxyde de carbone vendu 129 $ et baptisé Nest Protect. Également connecté, il peut fonctionner avec le Nest Thermostat - si un tel thermostat est installé - et ainsi former un réseau basique. Les produits de Nest sont disponibles aux USA, Canada et au Royaume-Uni.

  

Le PDG et co-fondateur de Nest Labs est Tony Fadell. Avant de se lancer dans l'aventure Nest, il a passé de nombreuses chez Apple où il a mené le développement de l'iPod. L'autre co-fondateur est Matt Rogers qui a également un passif chez Apple avec un travail sur des iPods, iPhones et iPads.

Matt Rogers explique que même avec le rachat par Google, Nest va poursuivre la prise en charge d'iOS pour ses produits en plus de celle d'Android. Une interaction avec des produits Google semble probable mais aucune annonce pour le moment. Par contre, il précise que les données utilisateurs des appareils Nest seront seulement utilisées pour les produits et services de Nest.

Ce dernier point répond à quelques inquiétudes qui n'ont pas tardé à faire leur apparition sur les réseaux sociaux au sujet d'un partage des données avec Google. Pas sûr cependant que tous les doutes soient levés pour un avenir plus lointain.

Le rachat de Nest Labs devrait permettre à Google de relancer son initiative de maison intelligente. En 2011, Google avait introduit Android @Home pour divers appareils connectés dans le domicile et contrôlés par des terminaux Android. Les premières tentatives avec des ampoules connectées et le Nexus Q (divertissement multimédia en streaming) ont été un échec.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]