Google menacé de procès pour Google Talk

Le par  |  5 commentaire(s) Source : CNET News
Google Talk (89x120)

Une obscure compagnie new-yorkaise estime que Google lui a ‘’emprunté’’ plusieurs technologies sans lui en avoir référé, et pourrait porter l’affaire devant les tribunaux.

Une obscure compagnie new-yorkaise estime que Google lui a ‘’emprunté’’ plusieurs technologies sans lui en avoir référé, et pourrait porter l’affaire devant les tribunaux. A moins que… un petit chèque… '

Google talk 89x120Que ceux qui ont déjà entendu parler de Rates Technology Incorporated lèvent le doigt… Plus haut, je ne vois rien… Quoi ' Personne n’en a entendu parler '!

Remarquez, ce n’est guère surprenant : Rates Technology Inc., que nous surnommerons affectueusement RTI dès à présent, n’est pas un acteur très… visible sur le scène informatique. La spécialité de RTI est en effet la protection technologique. Ainsi, si RTI estime qu’une société comme Google a fait quelques emprunts à des technologies déposées par une autre entité, elle peut s’instituer en médiateur, et exiger le règlement d’une somme d’argent, en échange d’une promesse d’interrompre ou d’empêcher toutes poursuites judiciaires à l’égard du contrevenant.

Dit comme cela, c’est un peu compliqué, mais comme nos distingués confères de SiliconValley.com (attention: lien éphémère!) le font remarquer, avec l’humour corrosif qui les caractérise, RTI s’est déjà imposé comme un interlocuteur privilégié auprès de plus de 700 firmes, parmi lesquelles Cisco, Lucent ou Huawei Technologies. La spécialité de RTI, ce sont les CNS (Covenant Not to Sue ; promesse de ne pas intenter de procès), autrement dit une forme assez subtile de chantage : si une firme fait un emprunt—volontaire ou non—à une technologie déposée, RTI intervient, et tente de résoudre le désaccord à l’amiable, avec versement, le plus souvent, d’une forte somme d’argent à la clé.

Avec Google, cela risque d’être un peu compliqué : RTI demande généralement une commission forfaitaire, et Google, compte-tenu de sa taille, peut s’attendre à recevoir une note plutôt salée. Si la firme de Mountain View estime qu’un procès lui coûtera moins cher, elle peut décider de décliner l’offre ‘’amicale’’ de RTI, qui sortirait alors de l’équation.

Au profit de qui ' Là est la question, car l’emprunt technologique concerne la gestion des appels longue distance sur Google Talk, sans que l’on sache à qui Google aurait chipé cette technologie…



Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #77313
RTI est-elle une façade pour les "messieurs de la famille" '

Autrefois ces gens "protégeaient" les commerçants contre certains ennuis potentiels, maintenant, grâce au juridisme effréné de ces co...rds de yankees, voilà une autre façon de rançonner...

Bof !
Le #77332
C'est marrant tous ces gens qui se sodomisent en couronne !!
Le #77343
C'est un peu l'equivalent des "mediations" avant proces pour les particuliers
Pas bete car moins de boulot administratif.

Mais sinon si Google commence a la faire a la MS ( ou si, tlm commence a la faire a la MS avec google pcq ils full thune) ca va etre triste :S
Dreamer
Le #77378
En tout cas, vivement que Gtalk évolue...
Le #77463
C'est qui Google '
Ils l'ont voulu le brevetage de l'informatique... et bien ils l'ont ! NA !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]