Google poursuit sa mainmise sur le domaine de la vidéo

Le par  |  3 commentaire(s)

D'autres sociétés après YouTube 'Depuis le rachat de YouTube pour la "modique" somme de 1,65 milliard de dollars, Google cherche à mettre en place d'autres partenariats et à signer des accords avec de grandes sociétés du domaine, selon les propres propos de son directeur général, Eric Schmidt.

D'autres sociétés après YouTube '
Depuis le rachat de YouTube pour la "modique" somme de 1,65 milliard de dollars, Google cherche à mettre en place d'autres partenariats et à signer des accords avec de grandes sociétés du domaine, selon les propres propos de son directeur général, Eric Schmidt. Le but visé étant bien entendu la mise en place de nouveaux revenus publicitaires permettant à Google de se diversifier.

Dans la même ligne, Google annonce qu'il veut étendre son actuel partenariat avec  le site Myspace, afin d'intégrer de  la publicité de type textuel.

Selon Eric Schmidt à nos confrères de Reuters "Nous avons déjà bouclé beaucoup d'accords. Les prochains accords devraient avoir lieu dans le secteur des médias et porteront sur Google Video, la radio et YouTube (...). Mon sentiment est que nous en obtiendrons un tas d'autres".

Pour information, Google a déjà signé des accords avec Viacom, ou avec les maisons de disques Sony BMG et Warner.


Des revenus publicitaires en fortes hausses
La politique mise en place par Google semble bien fonctionner, puisque les récents chiffres communiqués pour le troisième trimestre 2006 montrent une augmentation de 70% du chiffre d'affaires.

Toutefois, dans le domaine spécifique de la vidéo, Google cherche toujours à augmenter ses revenus publicitaires, via un modèle viable économiquement. Selon Schmidt, actuellement, les revenus tirés du domaine du multimédia (vidéo, radio et presse) ne représenteraient que moins de 10% des revenus publicitaires de Google.


Youtube accusé de favoriser le piratage

YouTube, qui devance largement en popularité des sites identiques comme MySpace et Google Video, est toutefois la cible de nombreuses sociétés qui accusent ce dernier de favoriser la diffusion d'oeuvres protégées par le droit d'auteur.

Afin d'éviter de possibles poursuites judiciaires, Schmidt a annoncé que YouTube pourrait mettre en place un contrôle sur les fichiers hébergés, sans toutefois préciser la nature de ce dernier.
Complément d'information
  • Publicité vidéo : Google rachète mDialog
    Toujours à l'affut de nouvelles technologies permettant d'optimiser ses revenus, Google investit une nouvelle fois dans le rachat d'une société spécialisée dans la publicité vidéo.
  • Google offre une publicité vidéo officielle à son Nexus 5
    Le Nexus 5 de Google et LG s'est finalement dévoilé en fin de semaine dernière, et si l'appareil disponible en précommande se veut déjà en rupture de stock pour l'hexagone, Google diffusera prochainement un nouveau spot publicitaire.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #137682
"mainmise", en un seul mot
Le #137762
Ah google grandit tellement vite qu'il vas ce fragiliser les chevilles.

Franchement pour tuer google il faudrait une sacré innovation sauf si google rachète la boite en question
Le #137809
vodevil >Ou tout simplement une entreprise qui fasse mieux que adsence.

La principale source de revenu de Google sont les pubs. Le jour où une entreprise les détronne sur ce secteur, Google sera très affaiblis.

Ce qui explique cette politique de diversification maximale.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]