Test GoPro Hero3+ Black Edition, toujours au top ?

Le par  |  2 commentaire(s)

Alors que les smartphones adoptent des écrans toujours plus grands et mieux définis, la Hero3+ est dotée d’un minuscule écran LCD. Et c’est tant mieux puisqu’il consomme de ce fait très peu. Il permet d’accéder à l’essentiel des informations et réglages très rapidement. A l’usage (en course à pied et trails dans le cas de nos tests), on se rend compte que sa simplicité est parfaitement adaptée à ce type d’usage outdoor. Les écrans tactiles et rétroéclairés ne font pas forcément bon ménage avec le sport en extérieur et la forte luminosité. On pourra toutefois regretter qu’il ne soit pas rétroéclairé quand la luminosité extérieure vient à manquer.

L’interface proposée n’est pas la plus ergonomique qui soit mais on finit par s’y habituer et à acquérir des réflexes d’utilisation. Et, c’est bien l’essentiel. L’écran LCD positionné à l’avant de la caméra affiche les paramètres de prise de vue. Naviguer et valider n’est pas très aisé. C’est d’autant plus ennuyeux que la Hero3+ offre de nombreux réglages : angles de prise de vue (comme le SuperView, ce très grand angle destiné à mieux capter la personne située à proximité de la caméra).

A contrario, l’application gratuite GoPro (disponible sur Android, iOS et Windows Phone) est une petite merveille d’ergonomie. Tous les paramètres y sont facilement accessibles, ce qui contraste avec l’interface LCD de l’appareil. Tout juste note-t-on un petit décalage temporel entre l’image saisie par la caméra et celle restituée sur l’écran du terminal mobile. Autre avantage du Wi-Fi, elle permet la mise à jour du firmware de la caméra.

GoPro_Hero3+_o GoPro_Hero3+_p 

Dans certaines conditions, il sera conseillé de l’utiliser via l’application mobile associée qui permet d’en prendre le contrôle complet. Seul bémol, la GoPro crée alors un Hotspot Wi-Fi auquel le smartphone ou la tablette vient se connecter. L’autonomie de la caméra baisse alors drastiquement et pendant ce temps, on ne peut plus se connecter à Internet avec son terminal mobile.

La Hero3+ Black Edition permet de saisir des clichés dans une définition pouvant atteindre 4000 par 3000 pixels (12 Mpixels). Mais on peut aussi se contenter de photographier en 3000 par 2250 ou 2560 par 1900 pixels. Elle offre également des modes rafale (jusqu’à 30 ips) et en continu (jusqu’à 30 secondes à raison de 3, 5 ou 10 photos par seconde). Malheureusement, la caméra ne dispose pas de pas de vis universel qui permettrait de la fixer sur un trépied. On est donc obligé d’utiliser la caméra dans son caisson pour la fixer sur un trépied.

Côté autonomie, la Hero3+ a fait un véritable bond en avant par rapport au modèle précédent. On arrive à filmer presque deux heures en 1080p à 30 ips.

Trois boutons suffisent pour prendre le contrôle de la caméra. Tandis que l’un d’entre eux permet de l’allumer, les autres permettent de démarrer l’enregistrement (vidéo et de déclencher l’APN) et d’activer le Wi-Fi. Car la GoPro intègre cette connexion sans fil, grâce à laquelle il est possible de la piloter soit via la télécommande fournie avec ou bien grâce à une appli dédiée. On regrettera que la caméra n’intègre pas en complément de connexion Bluetooth 4.0. On comprend aisément que la bande passante du Wi-Fi soit incontournable pour transmettre sans fil les vidéos au terminal mobile (en direct ou en lecture ensuite). Mais pour simplement la commander (sans transfert vidéo), le BT aurait largement suffi et n’aurait pas eu cet impact sur l’autonomie de la caméra. La Virb Elite de Garmin dispose ainsi de connectivités sans fil Wi-Fi et ANT+. Cette dernière permet d’utiliser d’autres produits de la marque (montre GPS Fenix, GPS de poche Oregon et compteur vélo GPS Edge) comme des télécommandes. C’est plutôt bien vu.

GoPro_Hero3+_t GoPro_Hero3+_s 

Durant ce test, avec le Wi-Fi activé, l’autonomie n’a jamais dépassé les 30 minutes. C’est suffisant pour certains types d’activités très courtes mais beaucoup moins si vous désirez l’utiliser ainsi pour des rides en VTT ou des sorties trail (comme dans notre test). On l’utilisera donc avec parcimonie ou bien muni de plusieurs batteries.

Enfin, un petit mot sur le boîtier étanche fourni avec la caméra. Il bénéficie d’un nouveau système d’ouverture beaucoup mieux pensé. De plus les boutons de la caméra sont beaucoup plus accessibles que pour la précédente génération. Terminés les déclenchements ou arrêts inopinés des enregistrements.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1810750
Ce serait bien de parler aussi des autres marques, comme par exemple PNJ Cam ? Leur modèle S70 est assez bluffant, et les accessoires fournis d'origine sont très appréciés !

http://www.pnj-cam.com/fr/cameras-de-sport/269-pnj-cam-aee-s70-extreme-3760196431268.html
Le #1813532
vous vous êtes un peu mélangé les crayons (pb de traduction?)
6400 (valeur par défaut), 1600 (conditions de faible luminosité) et 400 (conditions de très faible luminosité.
c'est exactement l'inverse.
On conseillerait d’acquérir au minimum une batterie de 32 Go
ça ne serait pas plutôt une mémoire sd-card de 32 go?
amicalement.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]