GPS : la précision EGNOS validée pour l'aviation

Le par  |  0 commentaire(s)
EGNOS safety of life

Le système EGNOS, qui améliore la précision du positionnement par GPS, peut désormais être utilisé dans l'aviation pour les phases sensibles comme le guidage avant atterrissage.

EGNOS safety of lifeEn attendant le système européen Galileo de positionnement par satellite, c'est un autre service européen qui est mis à l'honneur : EGNOS ( service européen de navigation par recouvrement géostationnaire ), qui permet d'affiner sensiblement le positionnement fourni par le système américain GPS.

Le service européen vient d'être validé pour un usage par l'aviation grâce à la validation du signal EGNOS Safety-of-life qui pourra être utilisé pour le guidage des avions avant atterrissage. Il utilise trois satellites et 40 stations au sol pour améliorer la précision de positionnement partout en Europe ( et un peu au-delà ).

En 2009, le signal EGNOS a été validé pour les applications non critiques, ne mettant pas en jeu des vies humaines ( systèmes GPS autonomes, agriculture... ) et cette nouvelle validation, issue des procédures de l' ICAO américaine et de Eurocontrol en Europe, autorise son usage pour les besoins de l'aviation européenne, notamment grâce à une précision renforcée dans la dimension verticale.


Plus de précision, plus de sécurité

EGNOS Safety-of-life offrira ainsi un plus grande sécurité dans le guidage des avions sur les aéroports qui n'ont pas les moyens de disposer des systèmes de précision des plus gros sites, améliorant la sécurité des passagers et réduisant la congestion du trafic aérien aux abords.

Il faudra toutefois disposer de récepteurs compatibles et certifiés. Aux Etats-Unis, il existe un système similaire, baptisé WAAS, équipant plus de 40 000 avions. Le système GPS classique offre une précision de 5 à 10 mètres, tandis qu'avec l'assistance du système EGNOS, la précision est ramenée à 1 ou 2 mètres, avec un système d'alerte rapide si la fiabilité du signal ne répond pas aux critères pour un usage critique.

C'est l' ESA ( Agence spatiale européenne ) qui a supervisé les premiers pas d' EGNOS, avec Thales Alenia Space avant d'en laisser la gestion à la Commission européenne en 2009. Son bon fonctionnement global est géré par l' ESSP ( European Satellite Service Provider ) à Toulouse.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]