Grokster jette l'éponge

Le par  |  8 commentaire(s) Source : Canada.com
Grokster Logo

Grokster semble sur le point de renoncer définitivement au principe de l'échange illégal de fichiers protégés.

Grokster semble sur le point de renoncer définitivement au principe de l'échange illégal de fichiers protégés.

Grokster logoL'éditeur de solutions d'échange de fichiers en "peer-to-peer" Grokster jette finalement l'éponge. Après l'arrêt rendu en sa défaveur par la Cour Suprême des Etats-Unis, Grokster vient d'annoncer qu'il acceptait de verser 50 millions de dollars afin de mettre fin aux poursuites. Il a en outre indiqué qu'il mettait un terme temporaire à son activité.

Cet accord surprise sous-entend que Grokster cesse de se livrer, directement ou non, à tout partage de fichiers au contenu protégé, mais également qu'il retire son logiciel de téléchargement de la circulation.

Selon ses représentants, Grokster reviendra sous une forme différente, baptisée Grokster 3G, entièrement vouée au transfert légal --et payant-- de fichiers, et commercialisera d'ici la fin de l'année des produits musicaux en provenance de Sony BMG Music Entertainment.

"L'heure du renouveau a sonné", affirme-t-on chez Grokster, dont le site Internet a fait peau neuve, et ne comprend désormais plus aucune mention de téléchargements "sauvages", et par conséquent illégaux.

Un responsable de la RIAA (Record Industry Association of America) a décrit l'accord conclu avec Grokster comme "une conclusion positive pour l'industrie du disque [américaine], la communauté de l'Internet, et les fans et consommateurs de musique à travers le monde." Pour l'instant, il n'est pas vérifié que Grokster ait les moyens de payer les fameux 50 millions de dollars réclamés par la RIAA et son pendant pour le cinéma, la MPAA (Motion Picture Association of America).

La marque Grokster, en tout cas, devrait perdurer, et le nouveau service payant sera disponible sous 60 jours, une fois les finances de la firme assainies.

Cette annonce ne remet à première vue pas en cause l'utilisation du logiciel de partage de fichiers de Grokster, pas plus qu'elle ne devrait affecter les usagers de solutions équivalentes, comme eDonkey, Kazaa, BitTorrent ou LimeWire.

Grokster s'engage cependant à véhiculer un message de modération et de responsabilité à l'égard du piratage, et devra renoncer à faire évoluer son logiciel ou à étendre son réseau. A terme, le "système Grokster" sous sa forme actuelle devrait donc mourir de sa belle mort...


Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #68358
Ca m'fait penser un peu à Napster tout ça
Le #68365
"principe de l'echange illegal" '''''

quelquun peut m'expliquer quels sont les conditions techniques pour qu'un echange soit de type illegal'

telecharger un fichier protegé par copyright est illegal (par p2p ou lien direct etc...)
mais telecharger un fichier non soumis aux droits d'auteurs par p2p (ou autres) nest PAS illegal.
Le #68378
Faut arrêter avec ça, tout l'monde sait très bien que la très grande majorité des fichiers transitants sur les systèmes de P2P les plus utilisés sont illégaux.
Le #68379
peut être Duben, mais ce n'est pas parce qu'un coffre de voiture est assez grand pour y mettre de la marchandise de contrebande qu'il faut interdire les voitures.

Ne confondons pas l'usage qui est fait de l'échange de fichiers et les solutions techniques d'échange de fichier, merci.
Le #68384
C'est grandement lié quand même !
Tant qu'il n'y a pas de moyen de vérifier si un fichier transféré est légal ou pas et de le bloquer, il n'y a pas 36 solutions pour légaliser les transferts.
Si 95% des fichiers échangés sont illégaux, il faut bloquer les solutions de transfert. Dommage pour les autres 5% et pour le logiciel utilisé.

Je suis sûr que si 95% des coffres de voitures étaient remplis de contrebande et qu'il n'y avai pas de moyen simple de les vérifier, les voitures seraient interdites.

Allez courage, il n'y aura bientôt plus de problème de piratage avec les fichiers incluant la gestion de droits
Le #68395
A bas les DRM!!!!

Interdire les logiciels d'échange de fichiers, c'est nier le problème, c'est ne pas vouloir remettre en question les acquis en terme de pognon que les majors se font, sans vouloir réfléchir à une autre moyen de financer le création artistique (mais finalement il s'en fichent bien).
Bref, la répression c'est bon pour les imbéciles, c'est autrement plus dur de réfléchir mais il est vrai que c'est moins rentable (en terme d'argent, ou bien de popularité en faisant par ex un ptit rapprochement avec les événements actuels :P)
Le #68408
Ben oui, mais alors tout l'monde sait que 99% de l'utilisation du P2P est faite de façon illégale, mais il ne faut ni surveiller les utilisateurs, ni les punir, ni couper le réseau ! Je suis comme toi totalement contre les grosses majors, les DRM et tout le tralala, mais il faut également se remettre un peu en question en tant qu'utilisateur. Si tu avais un site ou tout l'monde venait insulter tout l'monde et que tu ne puisses ni supprimer les messages, ni punir leurs auteurs, ben tu finirais par fermer ton site.
Le #68427
jsuis pas daccord avec toi.
ils ont la possibilité de punir puisqu'on voit leur trophé des poursuites des grands parents et des enfants de 12 ans si ca ne marchent pas avec les grands parents

enfin bref ils ont la possibilité de punir et ils ne s'en privent pas.
la preuve...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]